Facebook

 

Paroles de la chanson «Florence en Italie» par Yelle

Complètement Fou
0 0
Chanteurs : Yelle

Paroles de la chanson «Florence en Italie»

Florence en Italie

De toute façon
Les guides c'est encombrant
Les romans, trop longs

J'prends la fuite
Je ne suivrais pas le sens
De la visite

La lumière qui dansent
Sur les divines proportions
D'un apollon

Je fais vite
Cours aux milieu des vestiges
J'ai le vertige

A chaque tour de rue je suis éblouie
J'ai pris le train de nuit je n'ai pas beaucoup dormi
Les sens en éveil
Mes sens se réveillent
Accélèrent et s'amplifient

Les gens que je croise
Toujours élégants
Je sais que quand je parle j'ai un léger accent
Les cyprès et l'argile
La grâce fragile
Des veines dans le marbre blanc

Et j'ai la tête qui tourne
La beauté m'entoure
Puis soudain elle m’envahit
Florence en Italie
Et j'ai la tête qui tourne

La beauté m'entoure
Ne m'aidez pas si je m’évanouis
Florence en Italie

Réconfort
Sorbet citron à la main
Rafraîchissant

Les trésors
Cachés dans les jardins
Demandent du temps

Sous l'ombre portée
D'un palazzo je m'abrite
Ma glace fond vite

La splendeur
Est exigeant et parfois
C'est épuisant

A chaque tour de rue je suis éblouie
J'ai pris le train de nuit je n'ai pas beaucoup dormi
Les sens en éveil
Mes sens se réveillent
Accélèrent et s'amplifient

Et j'ai la tête qui tourne
La beauté m'entoure
Puis soudain elle m’envahit
Florence en Italie
Et j'ai la tête qui tourne
La beauté m'entoure
Ne m'aidez pas si je m’évanouis
Florence en Italie (x2)

 
Publié par 20834 7 5 4 le 17 juillet 2015, 14:58.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000