Facebook

 

Paroles de la chanson «C'est Pas Du Rap» par Bigflo et Oli

La cour des grands
0 0
Chanteurs : Bigflo et Oli

Paroles de la chanson «C'est Pas Du Rap»

Bigflo et Oli
C'est pas du rap non
Yeah... Ok

J'écris des lignes pour celle qui m'entraîne : une belle fille
Rester au chaud et s'faire applaudir, mais quelle vie
Aigu ou grave, toujours plus loin dans le défi
Du bout des lèvres, c'est avec elle que je me délivre
Et nos moments ensemble sont toujours trop courts
Fou, quand on s'trouve, je parcours toutes ses courbes
Elle dit qu'elle m'aime et que j'serai jamais célibataire
Elle est calme et, d'un coup, gueule : sale caractère
Bizarre, elle chante et râle comme une diva
Elle a toujours de bons tuyaux, bronzée car tous les visas
Et j'prends des risques, ouais, divin est le débit
J'la traîne dans son étui dès qu'elle dérive
J'l'ai dans l'sang et, dans mon flow, elle se glisse
Cette grande dame de Louis ou de Miles Davis
Puis je souffle et j'me découvre, à chaque virage
C'est dans son reflet louche que j'ai vu mon vrai visage
En manque d'air, au plus profond d'elle, j'respire
J'me prends pour Chet Baker, mais quelle perspective
Regarde loin dans l'embouchure, t'aperçois même ma dentition
Le groove se trouve pas dans toutes leurs partitions
Elle s'met à nue, si j'suis pudique
Sous la lumière du projecteur, elle prend l'visage du public
Une fille en or, noces de cuivre donc relation durable
Elle a beaucoup changé depuis qu'j'lui ai présenté le rap

C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap

On m'a dit "Bigflo, laisse tomber ton pote, ce mec est idiot
Il aura pas son bac, il pense qu'au micro
Ça serait vraiment dommage que tu traînes avec ce naze et que tu finisses au bistro"
Mais c'est mon pote, j'le kiffe, quelque chose à dire ?
Les gens nous regardent mal quand j'traîne avec lui en ville
C'est vrai qu'il râle, qu'il est tout l'temps en train d's'plaindre
Qu'il parle souvent de balles, de flingues et de gros cylindres
Qu'il est égocentrique, pas toujours authentique
Plein d'défauts, mais quand il est pas là j'me sens triste
Parano, mon pote est impossible à berner
Mi-poète, mi-voyou : mon pote est dur à cerner
Car, au fond, il a un grand cœur
Il est sensible, il dit qu'il n'a pas peur : mon pote est un menteur
Il m'a redonné ma confiance en moi, vidé mon sac, chassé le mal, ouvert ses bras, quand ça va pas, c'est lui que j'vois
Et c'est plutôt drôle, oui
C'est plus qu'un ami, c'est un psychologue
C'est vrai qu'il a changé depuis quelques temps
Ses anciens potes me racontent qu'il était mieux avant
Il a souvent dérapé, parfois il m'énerve
Mais je n'oublie pas que c'est grâce à lui que je rêve
Il a donné un sens à ma vie, un but à mes phrases
Paraît qu'son cousin c'est le jazz

C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est d'la musique
C'est pas du rap, c'est Bigflo et Oli

 
Publié par 1671 6 2 le 6 septembre 2015, 09:03.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000