Facebook

 

Paroles de la chanson «Bleu Noir» par Georgio

Bleu Noir
0 0
Chanteurs : Georgio

Paroles de la chanson «Bleu Noir»

Les liens que j'crée sont plus forts que ceux qui s'brisent
Je l'ai appris avec l'âge, en hyperactivité
Quand dans ma jungle urbaine, toutes nos écorces se cassent
Avancer de SOS en cris d'guerre grâce à mes cordes vocales
Ou de promesses en prières, font de moi un homme stable
Passer de la haine à l'amour, puis d'l'amour à la haine
Y'a toute une morale à perdre, tout un combat à refaire
Comme un été d'trop, j'étouffe comme un métro rempli
Comme un accord commun entre ma conscience
Et puis un crime commis
Personne n'imagine à quel point c'est dur d'élever un père qui part
Parole d'enfant d'un divorce interminable
J'revois encore des coups qui fusent avec mon frère
Jouer aux arbitres, j'compte y passer mes prochaines années
Mais dur d'parler d'avenir...

C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir
Comme une tâche d'encre sur ma feuille blanche
C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir

Y'a pas qu'aux putes que tu peux parler d'trottoir
J'ai dormi dans la street, déménagé trop d'fois
Dans les HLM de province, les foyers d'Paname
Les squats de banlieue, les requins qui viennent du Roc-Ma
Dans des pompes, personne peut mettre cent eu'
J'vois mon père qui joue aux dés, des mecs au ballon
J'ai perdu mon innocence avant d'connaître la balle au prisonnier
J'ai fait mes devoirs, éclairé par des bougies
J'ai promis d'marquer l'histoire
J'vais pas m'faire baiser par des groupies
À Max Do', au terrain vague, on traînait tard la night
J'rappais mes paragraphes d'autres pensaient à faire de la maille
Chacun sa route, chacun ses doutes, un point c'est tout
On s'appelle pas quand tout va bien
Mais j'sais qu't'es là si un quartier voisin veut en découdre

C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir
Comme une tâche d'encre sur ma feuille blanche
C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir

Qui va m'faire des leçons ? Je suis devenu un homme à 15 ans
Rien d'épatant, j'ai déjà rêvé d'femmes de l'âge de ma mère
J'assume ma perversion, mes gars c'est pareil
On veut plus s'épargner, on s'livre, on s'fait mal
Moi j'ai découvert l'amour dans une cage d'escalier
J'ai soif de victoire, et à force de perdre
Plus proche d'l'immigré dans les docks
Que d'la belle famille près d'un port de pêche
Plus proche des mamans à la fenêtre que des francs-maçons
Loin des yeux, près du coeur, mon frère en centre de formation
Difficile de faire sa place, chacun son destin, et
Pas d'autre choix que d'provoquer le changement et y faire face
Que personne me considère comme un arriviste
Qu'on demande aux miens, j'ai multiplié les sacrifices

C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir
Comme une tâche d'encre sur ma feuille blanche
C'est plus que d'la musique ou des textes
C'est ma vie, mes cauchemars, mes névroses, mes envies
En une couleur c'est bleu noir, c'est bleu noir

 
Publié par 3465 6 1 1 le 15 novembre 2015, 10:19.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000