Facebook

 

Paroles de la chanson «1648» (avec traduction) par Sabaton

Carolus Rex
1 0
Chanteurs : Sabaton
Albums : Carolus Rex

Paroles et traduction de «1648»

Explication :

En été 1648, l’Europe est lasse de la guerre au point d’engourdissement. Mais après des années de délibérations, les pourparlers de paix à Westphalie ont enfin atteint leurs étapes finales. Les seigneurs de guerre à travers le continent entier se préparent pour la paix qu’ils espèrent voir tous les jours. Mais certains d’entre eux ne sont pas satisfaits.
L’exceptionnel sans pitié général allemand-suédois Königsmarck avance en Bohême avec plus de 3000 hommes et dans les manières d’un coup d’état, réussit à prendre Malà Strana (« Le Petit Côté »), un district de Prague qui est l’abri de nombreux grands palais nobiliaires.
Ses troupes ont capturés de magnifiques trésors de guerre, incluant le célèbre Codex Argenteus – la Bible d’Argent (Qui est encore entre les mains suédoises). Mais le gourmand Königsmarck en veut plus. Il a l’intention de poursuivre sa conquête de Prague, tenté par la réputation imprenable de la ville.
Le peuple de Prague met en place une vaillante résistance, en dépit du manque d’armes et d’expérience de guerre. Terrible, de furieuses batailles font rage sur la Pont Charles. Une troupe de 745 étudiants guidés par un professeur Jésuite bloquent le passage suédois sur le pont. Les compagnons et des mains de brasserie réussissent à improviser des sociétés indépendantes. Les juifs de la ville organisent une brigade de feu pour désarmer et lancer du feu. Prague tient bon. Un autre suédois qui voit sa chance d’avoir à sa richesse est l’ambitieux preneur de risque Charles Gustav, général au commandement de l’armée en Allemagne. L’énorme – Il avait une taille de 120 cm – Cousin et ancien fiancé de la régnante Reine Suédoise Christina et ses 6000 hommes, rejoint Königsmarck à Prague le 24 septembre.
Le siège de la ville s’intensifie. Les suédois continuent de bombarder le côté Est – Königsmarck écrit dans une lettre dans laquelle il promet « Ne pas quitter cette ville avant que les officiers n’aient renversé leur dernière goutte de sang et aient transformé la ville en cimetière. » Prague tremble sous les armes à feu. De grandes parties des murs de la ville sont devenus des graviers.
A ce tournant, les troupes suédoises prennent d’assaut provisoirement les palissades en bois et abattent des centaines de défenseurs. Mais les résistants armés de la ville n’abandonnent pas : Ils conduisent les envahisseurs loin lors de la nuit. La faille de l’assaut suédois.
Lorsque bientôt Charles Gustav est atteint par des dépêches venant de Westphalie parlant de paix, il se retrouve forcé de stopper les hostilités ! La Guerre de Trente Ans est achevé. Elle se termine dans la ville où cela avait commencé. Prague explose de joie. Six ans plus tard, Charles Gustav devient Roi de Suède après que la Reine Christina, par une grande surprise, abdique. Son règne se révèle être bref et guerrier, mais fructueux. Par son entreprise audacieuse de 1658 quand il traverse la glace des Belts et le menaçant Copenhage, Charles X Gustav prend le tiers du Danemark. Il meurt d’une pneumonie à l’âge de 38 ans qui n’a jamais été plus grande en termes de territoire.

Traduction :

While Europe speak of peace, all other battles cease
Tandis que l’Europe parle de paix, les autres guerres cessent,
There's a man who aims for more than he can reach
Il y a un homme qui a pour but de viser plus que ce qu’il ne peut atteindre,
Blood,
Du sang,
All over
Partout,
Prague
Prague,
On fire
En feu,
Burn
Brûle,
All of Bohemia set ablaze
Tout Bohemia s’embrase,
Stand on their own
Debout sur les flammes,

The road to the city has been blocked
La route vers la cité a été bloquée,
Denied
Déniée,
(They're denied)
(Ils sont déniés)
To enter the gates
Pour entrer dans le portail,
Though they tried
Bien qu’ils aient essayés,
(Though they tried)
(Bien qu’ils aient essayés)
When Prague was called to arms
Lorsque Prague était appelé aux armes,
They fought them on the bridge
Ils se sont battus sur le pont,
Their freedom was at stake
Leur liberté était en jeu,

Stand and fight, the city is burning
Tenir et se battre, la cité brûle,
Königsmarck lost, stopped him at Karluv Most.
Königsmarck perdue, ils l’arrêtèrent à Karluv Most.
Stained by blood, their brothers die side by side
Coloré par le sang, leurs frères meurent côte à côte,
Did what they could
Ils ont fait ce qu’ils pouvaient,
Died where they stood
Ils meurent là où ils se tenaient,

Their city has been besieged, all hell on Prague unleashed
Leur cité a été assiégée, tout l’enfer déclenché sur Prague,
As the cannons crush the walls, the city shakes
Comme les canons bombardent les murs, la cité tremble,
Fear
La peur,
Is spreading
Se propage,
Hate
La haine,
Increasing
Croissante,
Death
La mort,
And pain is all that Sweden brought
Et la douleur sont tout ce que les suédois ont apporté,
Rise and strike back
Levée et riposte,

The walls of the city has been breached
Les murs de la cité ont été violés,
Reclaimed
Récupérés,
(They're reclaimed)
(Ils sont récupérés)
On that very night
La nuit même,
Unsustained
Non soutenu,
(Unsustained)
(Non soutenu)
They did it on their own
Ils ont fait de leurs propres moyens,
They fought them on the bridge
Ils les ont combattus sur leur pont,
Their freedom was at stake
Leur liberté était en jeu,

Unconquered city on Vltavas shore
Cité invaincu sur les bords de Vltavas,
Start of the conflict and end of the war
Début du conflit et fin de la guerre,
Unconquered city on Vltavas shore
Cité invaincu sur les bords de Vlatavas,
Is protected by its people
Est protégée par son peuple,
And thirty years ago the war begun
Et il y a 30 ans la guerre a commencé,
It has returned to where it started
Cela reviendra là où cela a commencé,

 
Publié par 24443 7 4 3 le 16 décembre 2015, 16:26.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000