Facebook

 

Paroles de la chanson «Si Facile» par Casseurs Flowters

Comment C'est Loin
0 0
Chanteurs : Casseurs Flowters

Paroles de la chanson «Si Facile»

(Orelsan)
Si c'était si facile, tout le monde le ferait
Qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué ?
Oublie tes rêves prétentieux, redescends sur terre
Ou tu n'en reviendras jamais

(Gringe)
Montre-leur que t'es fragile, tu tiens pas deux secondes
Besoin de réconfort, lève-toi et tombe
Demande à tes nouveaux potes, depuis que t'es au top ils passent leur temps à te faire la courte échelle en rêvant que tu t'effondres
Tu vois pas qu'ils veulent être toi, même pour quelques secondes
Qu'il rêvent de fame en priant pour que la tienne retombe
Tu seras du-per, toi qui rêvais d'être dans la lumière
Comme si c'est nous qu'allions te faire de l'ombre
Ouais on est tes potes, mais bon tu changes de cap
Tu nous mets sur la touche maintenant que tous ces gens te flattent
J'suis pas là pour critiquer ni t'apprendre le rap
Mais t'as retourné ta veste, tous les jours tu changes de sapes
Des sacrifices ? Tout ce que je vois c'est qu'à force de prendre le cash, t'as dû prendre le large
J'espère que toute cette merde ça va finir par te rendre barge

(Orelsan)
Si c'était si facile, tout le monde le ferait.
Qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué ?
Oublie tes rêves prétentieux, redescends sur terre
Ou tu n'en reviendras jamais

(Orelsan)
Vas-y fais la pute, donne-toi en spectacle
Quand tu dormiras dans la rue, tu seras toujours à côté de la plaque
T'auras des crampes d'estomac, mais c'est pas le trac
Quand tes gosses auront faim, essaye de leur jouer de la gratte
Essaye de leur faire un rap, essaye de l’auto-tuner
T'auras jamais aucun fan, essaye de t'auto-sucer
T'es nul, tu vas nul part, a+b
Faire semblant d'avoir du talent ne le rendra pas plus vrai
Petit con de bourgeois
Le mur est juste en face, vas-y fonce tout droit
Tu vas te péter les dents, les dents ne repoussent pas

N'attends personne puisque personne ne compte pour toi
Bien sûr tu mérites toutes les insultes
Tu reviendras chialer mais tu seras plus le bienvenu
Sache que des gars comme toi j'en trouve à tous les coins de rue
En train de dire aux passants qu'ils ont besoin de tune

Si c'était si facile, tout le monde le ferait
Qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué ?
Oublie tes rêves prétentieux, redescends sur terre
Ou tu n'en reviendras jamais

(Gringe)
Si tu leur demande l'heure ils diront qu'il est trop tard
Que la tienne est passée, qu'on ne rattrape pas les retards
Que le chemin qu'ils ont parcouru, t'en as pas fait le quart
Tu te mettras à nu, ils te tailleront des costards
Et si tu demandes ta route ils diront qu'elle mène à rien
Que la place des gens comme toi se trouve dans les gradins
Ils attacheront tous tes rêves de grandeur à des parpaings
Compte pas sur eux pour te tendre la main

(Orelsan)
Ils tourneront tous ce que tu fais en ridicule
Critiqueront tes textes à la moindre virgule
Plus tu seras honnête plus on dira que tu simules
Prends du recul, comment t'as fait pour devenir aussi nul ?
Avec le temps tu finiras par les croire
D'abord tu vas douter puis tu vas perdre espoir
Un jour tu croises un type avec la même histoire
Et tu répéteras :

(Orelsan)
Si c'était si facile, tout le monde le ferait
Qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué ?
Oublie tes rêves prétentieux, redescends sur terre
Ou tu n'en reviendras jamais (2x)

 
Publié par 1393 6 2 le 1 janvier 2000, 00:00.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000