Facebook

 

Paroles de la chanson «La Cour Des Grands» par Bigflo et Oli

La cour des grands
0 0
Chanteurs : Bigflo et Oli

Paroles de la chanson «La Cour Des Grands»

Alors les petits ? Quoi de neuf depuis la dernière fois ?
Vous vous sentez prêts c'est ça ?
Vous n'avez plus... le trac ?

C'est l'histoire de deux frères, qui écrivent dans leur chambre
Qui sont tombés dans l'rap par hasard et qui tentent leur chance
Qui, sentent les rouages qui s'enclenchent
Les anciens rois qui flanchent
Il est grand temps que les temps changent
C'est l'moment. Sèche tes larmes et prépare ta lame
Viens avec nous mets toi dans l'coup viens rallumer la flamme
Pour nous, c'est plus que du rap, c'est toute notre vie
C'est plus que des fans, c'est toute notre ville
C'est, pas une question d'âge, pas une question d'couleur
Pas une question d'race, de poids ou de physique
Mais c'est une question d'âme, c'est une question d'douleur
C'est une question d'rage, de foi et de musique
Peut-être bien qu'on s'trompe qu'c'est nous les cons
Mais viens on va s'lancer et puis si on aura pas changé le monde
Au moins nous, on aura changé
P't'être qu'on s'prend pour c'qu'on est pas
Qu'on est pas encore prêts, on est devant la grande porte
A-t-on choisi la bonne clé ?
Balance le beat que j'rappe, que j'claque, que j'frappe
Que j'montre qu'on a la dalle
Qu'on en a marre des ces types que ne disent rien devant le mic'
Qui nous prennent de haut, qui nous rabaissent
Qui s'moquent, qui nous mentent
Qui, changent de discours, selon le produit qu'ils nous vendent
Ils font du rap, comme ils pourraient faire du sport
Moi j'fais jamais de sport, car j'passe mon temps à faire du rap
J'veux vivre à en crever, Oli m'a dit d'viser très haut
Alors on a taffé et gratté pour des "yeah, yeah, yo"
Le vent tourne comme la roue, je n'tends plus la joue
Franchement faut qu'j't'avoue, j'ai peur
Souvent les gens m'poussent à bout, j'me sens plus jaloux
Y'a rien d'plus tabou qu'le coeur
Traverser le miroir, je rêve de les rejoindre
Aide nous à leur dire qu'on a faim, qu'on est pleins qu'ils peuvent nous craindre
Nous on a pas une vie de voyous, pas une tête de durs
Donc, on f'ra pas rêver les p'tits bourges en manque d'aventures
Décidément j'ai du mal à me faire à l'idée que la fin déboule, faut que tu saches
J'entends des voix dans mon lit, seul la nuit, qui me disent "Biggie non faut pas que tu lâches"
Je donnerais de mon temps, de ma voix et des milliers de lignes et des millions de phrases
Et puis, je les entends qui débitent des conneries à longueur de temps
Ils ont pas passé l'âge ?
Ils font semblant d'pas nous entendre
Semblant de pas nous voir, mais les p'tits ont grandi dans l'noir
On vient prendre le pouvoir
Depuis longtemps, on attend, chaque jour, on apprend.
On veut rentrer dans la cour des grands
La cour des grands

La cour des grands c'est ça ?
Mais pour qui vous vous prenez ?
Vous n'avez encore rien fait, rien accompli !
Et toi, Oli ?
Moi ?
Tu as quelque chose à leur dire ?
Ouai

Le soleil va s'lever, ici tout est plus calme
Dans mon cocon familial, loin des paillettes de la capitale
La même chambre d'enfant, sans rideaux ni coulisses
Les posters nous observent et reflètent nos fous rires
Venez on rappe la vraie vie et tout c'qui nous ressemble
J'vais l'crier fort pour ceux qui sont partis qu'ils puissent aussi m'entendre
Fini de faire les cons, prenez ce son comme un attentat
On m'dit assure hein fait du bon, ça fait trop longtemps qu'on attend ça
Des heures pour une photo, des lettres qu'ils n'ont pas lu
J'étais comme un visiteur d'un musée qui parlait aux statues
Fan de rap, d'vant la glace j'ai chialé trop d'textes
Donc venez débrancher mon micro, si un jour j'prends la grosse tête
Et j'y crois, comme un fou qui attend l'retour d'sa femme
J'ai pas l'choix, on va l'faire au moins
Pour les deux, trois fans
La chance on va la prendre, tu vas entendre nos voix
Ceux qui n'ont pas donné d'coup d'pouce
Vont s'en mordre les doigts
Ce soir c'est nous, la barre est haute qui peut la décrocher ?
Sur un tas de projets, on va tous les faucher, avec ou sans trophées
La vie on va croquer
Ca fait trop longtemps qu'on veut l'faire
Car cet album s'ra la trace de notre passage sur Terre
Ils seraient capables de nous vendre du silence
Une salle vide face à un grand pianiste
Un zénith plein pour un rappeur qui ment
Les graines de stars se plantent, le succès n'est qu'illusoire
Car même en haut d'l'affiche il faut redescendre pour la voir
On a besoin de vous, c'est le départ d'une nouvelle ère
La plupart de nos pas on les f'ra entre frères
On peut pas s'planter, y'aura jamais de plan B
Faut remonter la pente après sinon on va s'planter
Depuis touts petits la musique nous suit, on a faim tiens toi bien
On va changer les règles, monte le son dans ton casque
Ils entendent que mon rap, on veut lire notre rêve sur le bord de tes lèvres
A deux on est plus forts, et avec vous plus encore !
On est parés, on va jeter un pavé dans l'eau qui dort
Depuis longtemps on attend, chaque jour on apprend
On veut rentrer dans le cour des grands
La cour des grands

Mais le chemin sera long
Et il reste encore beaucoup de marches à gravir
Bonne chance
Quant à nous, on se reverra c'est sûr.

 
Publié par 306 5 le 22 mai 2016, 12:23.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000