Facebook

 

Paroles de la chanson «Long Is The Road (Américain)» (avec traduction) par Jean-Jacques Goldman

Positif (1984)
0 0
Chanteurs : Jean-Jacques Goldman
Albums : Positif
Voir tous les clips Jean-jacques Goldman

Paroles et traduction de «Long Is The Road (Américain)»

Long Is The Road (Américain) (La Route Est Longue (Américain))

Au-delà de nos vents, passée notre frontière
Au-delà de nos vents, passée notre frontière
Dans ces pays soleil de sable et de pierre
Dans ces pays soleil de sable et de pierre
Là où malgré les croix et malgré les prières
Là où malgré les croix et malgré les prières
Les dieux ont oublié ces maudites terres
Les dieux ont oublié ces maudites terres

Dans sa pauvre valise, ses maigres affaires
Dans sa pauvre valise, ses maigres affaires
Une histoire banale d'homme et de misère
Une histoire banale d'homme et de misère
Il tient dans sa chemise ses ultimes richesses
Il tient dans sa chemise ses ultimes richesses
Ses deux bras courageux, sa rude jeunesse
Ses deux bras courageux, sa rude jeunesse
Et tout contre sa peau, comme un trésor inca
Et tout contre sa peau, comme un trésor inca
Son nom sur un visa pour les U. S. A.
Son nom sur un visa pour les U. S. A.

[Chorus]
[Refrain]
But long is the road (Américain)
Mais la route est longue (Américain)
Hard is the way (Américain)
Le chemin est tortueux (Américain)
Heavy my load (Américain)
Lourde est ma charge (Américain)
But deep is my faith (Américain)
Mais profonde est ma foi (Américain)
Long is the road (Américain)
La route est longue (Américain)

Sur des highway sixty one, l'ombre d'un Zimmerman
Sur des highway sixty one, l'ombre d'un Zimmerman
Dix trains de losers pour un Rockfeller
Dix trains de perdants pour un Rockfeller
Brûler sa peau pour être un Battling Joe
Brûler sa peau pour être un Battling Joe
Quand chaque espoir se décline en dollars
Quand chaque espoir se décline en dollars

Jusqu'aux bannières où les stars s'affichent
Jusqu'aux bannières où les stars s'affichent
Sous les lumières, tout est blanc, propre et riche
Sous les lumières, tout est blanc, propre et riche
Du jeudi noir jusqu'aux bleus de John Ford
Du jeudi noir jusqu'aux bleus de John Ford
Dans chaque histoire se cache un chercheur d'or
Dans chaque histoire se cache un chercheur d'or

[Chorus]
[Refrain]

 
Publié par 12216 6 4 4 le 27 avril 2004, 22:55.
 

Vos commentaires

sneaky13 Il y a 12 an(s) 9 mois à 22:29
18147 6 4 4 sneaky13 Zimmerman est le vrai nom de Bob Dylan
il a écrit une chanson qppelée highway 61 revisited
sneaky13 Il y a 12 an(s) 9 mois à 22:33
18147 6 4 4 sneaky13 Battling Joe est le surnom de Joe di Maggio célèbre joueur de base ball qui a marqué les esprits américains car
1) simon et garfunkel le citent dans Mrs Robinson
2) Murray head le cite dans Say it ain't so Joe
3) il épousa Marilyn Monroe mais le mariage ne tint que 9 mois
Auron Il y a 12 an(s) 9 mois à 13:19
12216 6 4 4 Auron Site web oki merci pour toutes ces précisions ;-)
Sucette92 Il y a 12 an(s) 7 mois à 14:49
5857 4 3 2 Sucette92 j'adore cette chanson, une de mes préférées de JJG :-D
Pendragon Maldoror Il y a 12 an(s) 6 mois à 12:02
5540 6 2 2 Pendragon Maldoror Site web Super chanson , normale c'est du Goldamn :-\
me@me Il y a 12 an(s) 3 mois à 10:48
6014 6 3 2 me@me Dam, dam, dam dam dam... Cette chanson est géniaaaaaaaale!!!! :-D
coco62 Il y a 4 an(s) 7 mois à 15:46
3217 4 2 1 coco62 kelkun comprend ce que le mec dit en anglais à un moment : "....... i'm american" ?
Caractères restants : 1000