Facebook

 

Paroles de la chanson «Gloomy Sunday» (avec traduction) par Billie Holiday

Tenderly (1941)
0 0
Chanteurs : Billie Holiday
Albums : Tenderly
Voir tous les clips Billie Holiday

Paroles et traduction de «Gloomy Sunday»

Gloomy Sunday (Sombre Dimanche)

Sunday is gloomy, my hours are slumberless
Dimanche est sombre, mes heures sont insomniaques
Dearest, the shadows I live with are numbless
Mon très cher, les ombres avec lesquelles je vis sont agitées
Little white flowers will never awaken you
Les petites fleurs blanches ne te réveilleront jamais
Not where the black coach of sorrow has taken you
De là où le train noir de la peine t'a emmené
Angels have no thought of ever returning you
Les anges n'ont pas pensé à te rendre à jamais
Would they be angry if I thought of joining you
Seraient-ils fâchés si je pensais à te rejoindre
Gloomy Sunday.
Sombre Dimanche.

Gloomy is Sunday, with shadows I spend it all
Sombre est dimanche, je passe tout mon temps avec les ombres
My heart and I have decided to end it all
Mon cœur et moi avons décidé de tout arrêter
Soon there'll be candles and prayers that are sad
Bientôt il y aura des bougies et des prières, tristes
I know, let them not weep, let them know I'm glad to go
Je sais, ne les laissez pas pleurer, laissez-les savoir que je suis heureuse de partir
Death is no dream, for in death I'm caressing you
La mort n'est pas un rêve, car dans la mort je te caresse
With the last breathe of my soul I'll be blessing you
Avec le dernier souffle de mon âme, je te bénirai
Gloomy Sunday.
Sombre Dimanche.

Dreaming, I was only dreaming
Rêver, je ne faisais que rêver
I wake and I find you asleep in the deep of my heart, dear
Je me réveille et je te trouve endormi au fond de mon cœur, chéri
Dreaming, I was lonely dreaming
Rêvais, je rêvais seule
I felt my heart melt when I dreamt that we two were apart
Je sentais mon cœur fondre lorsque je rêvais que nous étions tous les deux séparés
Far apart, far apart, far apart
Si séparés, si séparés, si séparés
Darling, I hope that my dream never haunted you
Chéri, j'espère que mon rêve ne t'a pas hanté
My heart is telling you how much I wanted you
Mon cœur te dit combien je te voulais
Gloomy Sunday.
Sombre Dimanche.

 
Publié par 9917 5 3 3 le 27 juin 2004, 16:24.
 

Vos commentaires

Matt: save la cocci! Il y a 12 an(s) 7 mois à 19:53
15915 6 4 4 Matt: save la cocci! Site web c'est rare de voir des traductions de la Lady Day alors merci
Supermint Il y a 12 an(s) 6 mois à 11:43
13907 6 4 4 Supermint Superbe voix, et quand j'entends cette musique, je vois l'image d'une ville des années 30, avec des petits pavés, des voitures de l'époque, un grand appart avec un tourne-disque qui diffuse cette musique, et des petites ruelles la nuit, désertes, avec des échos de bars, de musiques, seulement un chat et une flaque d'eau...
Bon, j'arrête, là, parce qu'on va croire que j'ai regardé les Aristochats en boucle !
Blague à part, c'est vrai que ce genre de chanson ne se retrouve pas beaucoup (pas assez) sur ce site ! Merci !!!
Mils Il y a 11 an(s) 3 mois à 01:12
5330 5 2 2 Mils Site web Haaaaaaa ça fait plaisir de voir la traduction de Gloomy Sunday, et oui c'est ma chanson, je l'aime tant <3
J'adore Lady Day aussi, splendide à fin tragique, on sait... mais son talent, sa voix...ça me rend dingue 8-D j'adore tellement!
merci merci pour la traduction!

Et je fais la petite pub de la chanson "Gloomy sunday" de Serge Gainsbourg qui est un petit chef d'oeuvre, j'aime Serge et c'est un bel hommage qu'il fait à Billie...
Mademoiselle Jane Il y a 9 an(s) 5 mois à 19:15
6084 6 3 2 Mademoiselle Jane Site web Chanson magnifique c'est vrai...mais je suis étonnée de voir que personne ne mensionne les débuts de cette chanson :
Reszo Seress a composé en 1933 la mélodie de "Glommy Sunday", un sombre dimanche, suite à la rupture avec sa fiancée. Son ami et compatriote hongrois, Laszlo Javor, y ajoutera les paroles. Ils finiront par trouver une maison d'édition.
"La diffusion radiophonique commença au milieu des années 30, avec un effet des plus funestes. La chanson était au coeur d'une vague de suicides ravageuse. Des pianistes furent retrouvés gisants la partition à la main, des anonymes avec le disque tournant sur le gramophone, d'autres enfin mentionnat le texte dans leur dernière lettre. La jeune femme, par laquelle tout est arrivé, connut le même sort. Le texte fut traduit en anglais avec les mêmes conséquences, le morceau fut "retiré des ondes", puis aseptisé." => http://www.awfulthom.com/2005/10/gl oomy-sunday.html
je sais que pas mal de gens croientau...
Grenade Il y a 9 an(s) à 18:40
8665 6 3 3 Grenade magique**
ket_17 Il y a 6 an(s) 5 mois à 17:56
6031 6 3 2 ket_17 Découvert grace à une reprise de Lydia Lunch sans en connaitre la source ni son histoire ( merci à Mademoiselle jane pour le com )
Vassambe Il y a 2 an(s) 1 mois à 13:32
658 3 1 Vassambe Merci pour la traduction
Caractères restants : 1000