Facebook

 

Paroles de la chanson «The Man Who Sold The World» (avec traduction) par David Bowie

The Man Who Sold The World (1970)
0 0
Chanteurs : David Bowie
Voir tous les clips David Bowie

Paroles et traduction de «The Man Who Sold The World»

The Man Who Sold The World
(L'homme Qui A Vendu Le Monde)

We passed upon the stair
Nous passions sur les escaliers
We spoke of was and when
Nous parlions de quand et d'où
Although I wasn't there
Bien que je n'étais pas là-bas
He said I was his friend
Il disait que j'étais son ami
Which came as some surprise
Ce qui vint comme une surprise
I spoke into his eyes
Je lui parlais droit dans les yeux
I thought you died alone
Je pensais que tu étais mort seul
A long long time ago
Il y a très très longtemps

Oh no, not me
Oh non, pas moi
I never lost control
Je n'ai jamais perdu le contrôle
You're face to face
Tu es face à face
With the man who sold the world
Avec l'homme qui a vendu le monde

I laughed and shook his hand
Je riais et serrais sa main,
And made my way back home
Et reprenais le chemin vers la maison
I searched for form and land
Je cherchais au loin une forme et une terre,
For years and years I roamed
Pendant des années et des années j'errais
I gazed a gazely stare at all the millions here
Je contemplais d'un regard fixe tous les millions ici
We must have died along
J'ai dû mourir seul
A long long time ago
Il y a très très longtemps

Who knows ? not me
Qui sait ? Pas moi
We never lost control
Je n'ai jamais perdu le contrôle
You're face to face
Tu es face à face
With the man who sold the world
Avec l'homme qui a vendu le monde

 
Publié par 6068 5 3 2 le 6 décembre 2004, 09:22.
 

Vos commentaires

<< Page 3/3
Cocci446894 Il y a 7 an(s) 4 mois à 15:48
5180 3 2 2 Cocci446894 Pour moi aussi les paroles restes un peu flou mais sa voix et la musique me le font oublier!
Je suis d'accord avec Wild Child, ce mec a carrement inventé un style de musique!!!!
La reprise de Nirvana n'est pas mal non plus mais c'est un autre monde... c'est du Nirvana quoi! ^^'
If le Red Il y a 7 an(s) à 09:33
5312 4 2 2 If le Red Je t'ai envoyé quelques corrections auxquelles tu n'as pas répondu. Peut-être ne viens tu plus sur ce site? Voici ma traduction qui me semble plus compréhensible Nous montions l'escalier parlant de choses et d'autres mais j'étais absent. Il me disait être son ami Ce qui me surprit. Je lui dit, les yeux dans les yeux, Que je pensais qu'il était mort depuis très longtemps Oh non, pas moi Je n'ai jamais perdu le contrôle Tu es face à face Avec l'homme qui vendait le monde J'éclatais de rire et lui serrait la main Puis je pris le chemin de ma maison. Je cherchais une forme et un pays. J'errais durant des années et des années Contemplant fixement tous ces millions Nous devons être morts depuis très très longtemps Oh non, pas moi Je n'ai jamais perdu le contrôle Tu es face à face Avec l'homme qui a vendu le monde Amitiés,
Louca Il y a 2 an(s) 8 mois à 21:56
660 3 1 Louca On peut peu-etre y voir les themes du deal , de la perdition, de la drogue quoi? theme frequent dans le rock prog de cette epoque.
Sidaj Il y a 1 an(s) 11 mois à 02:53
158 3 Sidaj Je pense que David Bowie parle de lui-même dans cette chanson. Plus précisément de Ziggy Stardust, son "alter ego" si vous voulez.
C'est un peu comme une conversation avec le lui d'avant : Ils passent "ensemble" sous l'escalier (un carrefour dans sa vie), et se remémorent le passé (la période Ziggy), mais depuis ce temps, Bowie a change. Il n'est "plus là".
Ziggy lui dit qu'il est son ami (il fait la paix avec lui-même), et ça le surprend.
Il lui parle droit dans les yeux, se confronte à lui même donc, et avoue qu'il pensait l'avoir laissé en arrière (mourir seule il y a longtemps).
Il dit qu'il n'a pas perdu le contrôle, qu'il est face à l'homme qui a vendu le monde (qui a "trompé" le monde avec son alter ego).
Maintenant qu'il a fait la paix, il peut rentrer chez lui. Il a erré pendant des années à la recherche de quelque chose, et il a réussi à passer à autre chose grâce à l'expérience de Ziggy Stardust.
C'est un peu tiré par les cheveux mai
Billenplum Il y a 1 an(s) 2 mois à 22:28
6516 7 3 1 Billenplum Il parle de sa mégalomanie en effet, à l'époque de Ziggy Stardust. Une autre chanson China Girl , écrite par son ami Iggy Pop dit " I'll give you a man who want to rule the world" Je te donnerai un homme qui veut diriger le monde.
Jackie Bourbier Il y a 10 mois à 15:08
104 2 Jackie Bourbier Essayez de ne pas pleurer à la fin sachant les paroles, RIP David Bowie
Gggphoto Il y a 10 mois à 22:46
104 2 Gggphoto Sauf que cette chanson et cet album est sorti des années avant l'époque Ziggy Stardust... #CQFD
Dans cette interprétation scénique j'ai au contraire l'impression que Bowie est revenu sur sa propre interprétation en "pimpant" au passage sur celle de Kurt Cobain.
Ce n'est pas faire offense ni à l'un ni à l'autre. Les deux sont superbes. Et sa première interprétation studio aussi. C'est le droit le plus absolu d'un auteur ou même de ceux qui font des reprises de les adapter à leur propre univer du miment.
Les enfants du Pirée par Dominique A.
Les filles du bord de mer par Arno.
Etc
Kinie80 Il y a 2 mois à 12:48
1 Kinie80 je pense que la réflexion quant à un homme qui a vendu le monde se réfère plutôt à sa rencontre avec une personnalité décadente mais puissante, un face à face qui te laisse pantois par une absence totale de scrupules.
il nous explique aussi que nous mourons (seuls parce que nous ne savons pas regarder les autres (par millions) et que notre main se tend vers ce qu'il nous apparaît rester pour nous y accrocher et il dit que lui a vu clair dans cet échiquier (son côté mégalo), qu'il n'a jamais voulu rencontrer ce genre de personnage et qu'il "n'a jamais perdu le contrôle" de ce qu'il a toujours été
Rdd974 Il y a 2 mois à 08:46
1 Rdd974 Je pense que c'est plus ambiguë que cela, Bowie rencontre effectivement un de ces alter ego qu'il pensait avoir laisser mourir seul, mais celui -ci, lui répond non, qu'il n'a jamais perdu le contrôle, donc l'alter ego créé par bowie a continuer de vivre de manière autonome faisant des profits en vendant le monde.
Bowie est surpris et amusé par ce personnage tel pinochio qui a son propre parcours, Bowie le quitte et rentre chez lui mais ne trouve pas le chemin , il cherche un pays et erre sans trouver, puis se met à fixer tout ces millions, d'où viennent-ils, serait-ce lui l'homme qui vend le monde, il se dit d'ailleurs qu'il a du mourir seul comme il le disait de son alter ego au début de la chanson et puis il insiste sur le doute who knows not me, il ne sait plus qui il est et enfin il a fusion entre Bowie et son peronnage puisqu'il utilise "WE never lost control", et c'est à son tour de dire de qu'il est l'homme qui a vendu le monde, Voilà un autre point de vue , qu'en pens
<< Page 3/3
Caractères restants : 1000