Facebook

 

Paroles de la chanson «Manuel Santillan, El Leon» (avec traduction) par Los Fabulosos Cadillacs

Chau (2001)
0 0
Albums : Chau
Voir tous les clips Los Fabulosos Cadillacs

Paroles et traduction de «Manuel Santillan, El Leon»

Manuel Santillan, El Leon (Manuel Santillan, Le Lion)

El leon esta escondido en el callejon
Le lion se cache dans la ruelle
Sabe bien lo que le va a pasar
Il sait bien ce qui va lui arriver
Entonces saca su revolver y va a disparar
Alors il sors sonr revolver et s'aprete a tirer
La policia lo rodea sin tregua
La police l'entour sans treve
Lo buscan por ajuste de cuentas
Ils le recherche pour reglement de compte
Y ese sargento que sin vacilar
Et ce sargent qui sans vaciller
Abre fuego y le da
Ouvre le feu et l'atteint

Lo curioso es que antes de morir
Le plus étrange c'est qu'avant de mourir
El leon Santillan pronuncio palabras
Le lion Santillan a prononcé des mots
Ante los oficiales que desconcertados miraban
Devant les officiers qui regardaient deconcertés
Y les dijo :
Et il leur a dit :
Queridos enemigos de siempre,
Chers ennemis de toujours,
Dejo este mundo de dolor
J'abandonne ce monde de douleur
Nunca se olviden
N'oubliait jamais
Que ya toda la gente va hacia el mar
Qu'apresent tout le monde va vers la mer

Coro :
Refrain :
Van al mar, van al mar
Ils vont a la mer, ils vont a la mer
Llanto, dolor, sufrimiento
Pleur, douleur, souffrance
De un pueblo se ahoga en el mar
D'un peuple se noit dans la mer

Lo dijo el leon, Manuel Santillan
C'est le lion qui la dit, Manuel Santillan
Lo dijo el leon, viejo peleador de San Telmo
C'ets le lion qui l'a dit, vieux combattant de San Telmo
Lo dijo el leon, Manuel Santillan el leon
C'est le lion qui l'a dit, Manuel Santillan le lion
Lo dijo el leon...
C'est le lion qui l'a dit...

Los oficiales que vieron morir a Santillan
Les officiers qui ont vu mourir Santillan
Abandonaron la institucion
Abandonnerent l'institution
Nunca mas se supo de ellos,
On a plus jamais entendu parler d'eux
Del caso no se hablo mas
On n'a plus parlé de cette affaire
Sin embargo por el viejo San Telmo
Cependant par le vieux San Telmo
En un sucio bodegon
Dans un cabaret sale
Dicen que un borracho
On raconte qu'un ivrogne
Murmuro llorando las palabras que eran del leon
Murmurait en pleurant les paroles qui etaient celle du lion
Y cuales eran, Manuel
Et qui etaient, Manuel

Coro...
Refrain...

 
Publié par 8968 6 3 3 le 13 décembre 2004, 19:21.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000