Facebook

 

Paroles de la chanson «Ungolianth» (avec traduction) par Summoning

Minas Morgul (1995)
0 0
Chanteurs : Summoning
Albums : Minas Morgul

Paroles et traduction de «Ungolianth»

Ungolianth (Ungoliant(1))

Come to me lady of a foreign shore
Venez à moi dame d'un rivage étranger
To pass on your knowledge to me,
Pour me transmettre votre connaissance,
Interrupt these peacefull lands with your odem of pestilence
Interrompt ces terres de paisible avec votre [odem] de peste
Your lifeform is living in the deepest twilight,
Votre forme de vie vit au crépuscule le plus profond,
The depths of Avathar.
Les profondeurs d'Avathar.
Your odem goes down the green rivers and
Votre [odem] descend les fleuves verts et
High up to the blue skies, to the wide open forests and
Haut jusqu'aux cieux bleus, aux forêts grandes ouvertes et
Mountains so high, far away to the unknown and
Montagnes tellement haut, loin dans l'inconnu et
At last to destroy the two trees of life on
Enfin pour détruire les deux arbres de vie dessus
The hills of Ezellohar...
Les collines d'Ezellohar...
So high my throne, so cold as ice
Tellement haut mon trône, si froid comme la glace
It makes my blue eyes turn red
Ce qui rend mes yeux bleus rouges
And this red covers my stronghold Angband
Et ce rouge couvre ma forteresse Angband
As a shadow fog to keep it unseen...
Comme brouillard d'ombre pour le maintenir invisible...
The Silmaril now covers my crown
Le Silmaril couvre maintenant ma couronne
Keep away Ungolianth...
Reste à distance Ungoliant...

(1)

Lorsque Melkor décida de détruire les Deux Arbres de lumière de Valinor, il demanda l'aide d'Ungoliant, une sorte d'énorme araignée vivant dans l'obscur pays d' Avathar et nul, pas même les Eldar, ne savait d'où elle venait. Certains disaient qu'elle était descendue des ténèbres extérieures au Monde, à l'époque où Melkor avait jeté sur Arda son premier regard d'envie et qu'elle fut ainsi la première créature qu'il corrompit. Puis, répudiant son maître, elle s'enfuit vers le sud, moins gardé que le nord par les Valar et les chasseurs d' Oromë.

Elle absorbait toute la lumière qui l'environnait et en était constamment affamée, alors pour la convaincre de l'accompagner, Melkor lui promit d'apaiser cette faim en lui offrant tout ce qu'elle pouvait désirer. L'araignée tissa donc un manteau de nuit, un vide dans lequel elle s'enveloppa ainsi que Morgoth, et ils avancèrent vers Valinor, franchissant grâce à ses toiles les crevasses et les montagnes. Parvenus sur Ezellohar, la Verte Colline, Melkor perça de sa lance les Deux Arbres de Yavanna et Ungoliant en suça la sève, les empoisonnant et les asséchant. Puis elle se tourna vers les citernes de lumière qu'elle vida de même et au fur et à mesure son corps enfla monstrueusement. Elle devint si gigantesque que Morgoth lui même en fut effrayé.

Ils poursuivirent ensuite leur chemin vers Formenos où Melkor tua Finwë puis déroba les Silmarils et autres trésors des Noldor. Mais ne pouvant plus échapper à Ungoliant, dont le nuage l'enveloppait sans répit, Melkor fut obligé de la suivre jusqu'au Golfe du Drengist, près d' Angband, où elle lui réclama son paiement. Il lui abandonna à contre-coeur les gemmes des Elfes ce qui la fit enfler de plus belle et comme elle était devenue très puissante alors que sa magie à lui s'était affaiblie, elle réclama les Silmarils. Après un refus, elle passa à l'attaque l'enveloppant de lianes gluantes. Ce fut alors que Melkor poussa un grand cri qui fit sortir les Balrogs hors d' Angband. Les Valaraukars déchirèrent, à l'aide de leurs lanières ardentes, les filets d'Ungoliant qui s'enfuit dans un sombre ravin appelé plus tard Nan Dungortheb, la Vallée de l'Epouvantable Mort. Elle y retrouva d'autres créatures en forme d'araignées avec lesquelles elle s'accoupla pour ensuite les dévorer. Les Araignées Géantes qui attaquèrent Bilbon dans la Forêt Noire, et Arachne, l'animal de Sauron descendent certainement de cette terrible bête qui finit, à ce qu'on dit, par se dévorer elle-même poussée par sa faim inextinguible.

 
Publié par 12133 6 4 4 le 27 décembre 2004, 07:20.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000