Facebook

 

Paroles de la chanson «El Bouneûr Est Râle» (avec traduction) par William Dunker

William Dunker
0 0
Chanteurs : William Dunker
Albums : Trop Tchaud

Paroles et traduction de «El Bouneûr Est Râle»

El Bouneûr Est Râle (Le Bonheur Est Rare)

Dji n'tchantré pus,
Je ne chanterai plus,
Mam'zèle pou vos bias-îs,
Mademoiselle, pour vos beaux yeux,
Dj'a tout pièrdu
J'ai tout perdu,
Eyè c'èst pou toudi
Et c'est pour toujours
K'vos-astèz 'voye
Que vous vous en êtes allée
Di l'aute costé dèl têre,
De l'autre côté de la terre
Em' jeûr ès' noye
Mon coeur se noie
Ey'adon dj' voureu brère.
Et j'ai envie de pleurer.
Mes-îs sont sètch',
Mes yeux sont secs,
Dji vos-inmeut trop foûrt
Je vous aimais trop fort
Maugré vos bètches,
Malgré vos baisers,
Asteur l'amoûr èst moûrt.
Maintenant l'amour est mort.

Dji n'sé pu kwè fé,
Je ne sais plus quoi faire
Dji n'sé pu kwè dîre,
Je ne sais plus quoi dire
Em' n-amoûr a skèté,
Mon amour est brisé
Dji voureu co bén l'vîr,
Je voudrais encore la revoir,
Min l'boûneur è-st-au diâle,
Mais le bonheur est au diable.
C'è-st-ène sakwè d'si râle,
C'est quelque chose de si rare
On voureut l'èrtènu,
On voudrait le retenir,
Il èst d'djà foutu dju...
Il a déjà disparu
Il èst d'djà foutu dju...
Il a déjà disparu

Dj'a tout pièrdu,
J'ai tout perdu
Eyè c'èst pou toudi...
Et c'est pour toujours...
Dji n'tchanté pus,
Je ne chanterai plus,
Mam'zèle pou vos bias-îs...
Mademoiselle, pour vos beaux yeux,
Mi, dj'aveu peû
Moi j'avais peur
Di tél'mint vîr voltî,
De tant vous aimer
Min yèsse speureû
Mais être peureux
N'èrsatche né lés dandjîs...
N'éloigne pas le danger...
Si ènawére,
S'il n'y a guère
Ele asteut dins mès brès,
Elle était dans mes bras,
Asteûr toufér,
Maintenant sans arrêt
Dins m'réf', dji cache après...
Je la cherche dans mes rêves.

Es souv'ni d'meure,
Son souvenir demeure
Come èl pus bia trézoûr,
Comme le plus beau trésor
Au fond dès beurs,
Au fond des bures,
Dès fosses d'ardjint èt d'oûr...
Des mines d'argent et d'or,
Lavau dins l'tièsse
Là-bas dans la tête
Du powéte disbautchî
Du poète maudit,
Ki voureût ryèsse
Qui voudrait être encore
Avou lèye, min toudi,
Avec elle, mais sans cesse
El timps passé
Le temps passé
S'éva yè n'èrvént pus...
S'en va sans espoir de retour...
El timps passé
Le temps passé
Yè sès bias djoûs s'pièt'nut...
Et ses beaux jours sont à jamais perdus...

 
Publié par 6031 5 3 2 le 7 janvier 2005, 12:50.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000