Facebook

 

Paroles de la chanson «Coronel» (avec traduction) par La Oreja De Van Gogh

La Oreja De Van Gogh
0 0
Chanteurs : La Oreja De Van Gogh

Paroles et traduction de «Coronel»

Coronel (Colonel)

Aquí ya hemos terminado
Nous avons déjà ici terminé
Amigo mío se acabó
Mon ami, c'est fini
Acércate dame un abrazo,
Approche-toi et donne moi un baiser,
Que este infierno remitió.
Que cet enfer disparaisse.
Espéradme aquí un momento y cuidad de esta posición,
Attendez-moi ici un instant et surveillez cette position,
Comprobaré que terminamos la misión.
Je vérifierais que la mission est accomplie

Fue acabar estas palabras
Il est allé terminer ces paroles
Y nadie le volvió a ver,
Et personne ne l'a jamais revu,
Después de aquella victoria
Après cette victoire
Solo un loco coronel
Seul un colonel fou
Renunciaría a una gloria
Renoncerait à une gloire
Que él jamás logró entender ;
Qu'il n'a jamais pu comprendre ;
Elijió cargar su arma con un clavel
Il a choisi d'échanger son arme contre un oeillet

[estribillo]
[Refrain]
Cuando los demás dormían
Quand les autres dormaient
Se escapaba a la cantina
Il s'échappait à la cafétéria
Y llorando le contaba a una mujer :
Et disait en pleurant à une femme
Que si el honor y la victoria
Que si l'honneur et la victoire
Valen más que las personas
Valent plus qu'une vie
Es que no hemos aprendido nada...
Alors c'est qu'on a rien appris…
De las lágrimas que visten tu cara
Des larmes qui recouvrent ton visage
De la tristeza que esconden tus miradas
De la tristesse que dissimulent tes yeux
De la vergüenza que siente mi alma
De la honte que ressent mon âme
Cuando nadie canta esta canción
Quand personne ne chante cette chanson
En la que digo que no me da la gana
Dans laquelle je dis que je n'ai pas envie
De hacer como que no sé nada
De faire comme si je ne savais rien
De cada vida que se marcha sin decir adiós.
De chaque vie qui s'en va sans dire adieu.

Después de cada batalla
Après chaque bataille
Se encojía su corazón
S'endurcissait son coeur
Él debía mostrar orgullo
Il devait se montrer fier
Cuando solo sentía horror
Alors qu'il ne ressentait que de l'horreur

Preguntaba siempre al cielo,
Il demandait toujours au ciel
¿Quien había ganado qué ?
Qui avait gagné quoi ?
Pero nunca nadie supo responer...
Mais personne n'a jamais su répondre...

[estribillo]
[Refrain]

Sin decir adiós...
Sans dire adieu…

 
Publié par 13650 6 4 4 le 13 janvier 2005, 14:13.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

bambina Il y a 12 an(s) à 21:40
6238 5 3 2 bambina Superbe chanson .... de La Oreja De Van Gogh, bien sûr !! Merki pour la traduc' !! :-)
Kaoru no Banira Il y a 11 an(s) 10 mois à 19:10
13650 6 4 4 Kaoru no Banira Site web dourien, les paroles sont trop belles, surtt celles-ci: "si el honor y la victoria valen mas que las personas es que no hemos aprendido nada" trop booooo :'-(
Caractères restants : 1000