Facebook

 

Paroles de la chanson «Tarkus» (avec traduction) par Emerson, Lake & Palmer

Tarkus (1971)
0 0
Albums : Tarkus

Paroles et traduction de «Tarkus»

Tarkus ()

Stones Of Years/ Les Pierres Des temps Anciens

L'aube a-t-elle déjà vu tes yeux ?
Les jours passés t'ont-il rendu si déraisonnable ?
Rends-toi compte, tu existes.

As-tu parlé aux vents des temps anciens ?
Ainsi tu connaîtrais le bruissement de l'eau,
Le goût du vin

Comment peux-tu savoir où tu es ?
Tu reconnaîtras à temps le signe
Et tu réaliseras que tu as péché.

Sauras-tu comment les semailles sont plantées ?
Ton époque est couverte de chiendent,
Tu ne sauras jamais.

As-tu marché sur les pierres des temps anciens ?
Quand tu parles, est-ce bien toi qui entends ?
Tes oreilles sont-elles faites d'os ?

Tu ne peux rien entendre du tout.

Mass / La Foule

Le pasteur a dit une prière
Il gardait chacun de ses cheveux sur son crâne
Il est mort.

Le ministre de la haine venait juste d'arriver, trop tard pour être remplacé
Qui s'en souciait ?
Tel est pris qui croyait prendre ! (*)

Le païen vagabondait,
Et commettait tous les pêchés qu'il pouvait !
Parfait…

Le cardinal du malheur croyait du comme fer qu'il serait sauvé
De la tombe
Tel est pris qui croyait prendre !

Le haut-clerc a pris un rasoir
Pour bénir ceux qui priaient
Et tous obéirent.

Le messager de la peur grandissait lentement, arriverait à temps
Un signe
Tel est pris qui croyait prendre !

Un évêque sonne une cloche
Sa chasuble noire tomba par terre
Sans un bruit…

Le choeur silencieux chante et dans son silence
Transporte de faibles sons, sol harmonieux.
Tel est pris qui croyait prendre !

(*) Littéralement : "The weaver in the web that he made ! /
Le tisseur est pris dans sa propre toile ! "

Battlefield / Le Champ de Bataille

Ecartez-vous du champ de bataille et laissez-moi voir
Tout le profit de notre victoire.
Vous parlez de liberté, d'enfants affamés qui choient,
Devenez vous sourds lorsque l'appel des saisons se fait entendre ?
Etiez-vous là pour regarder la terre brûler ?
Vous teniez-vous près de la torche spectrale ?
Maintenant les feuilles du chagrin tournoient,
Et se répandent sur les cendres de la disgrâce.
Toutes les lames sont aiguisées, les flèches s'envolent
Là où gisent les victimes de nos armées,
Là ou les lames de métal et les flèches règnent en maître
Et il n'y aura ni peine,
Ni douleur.

Explications

Tarkus (1971)
I. Eruption / Eruption
II. Stones of Years / Les Pierres Des Temps Anciens
III. Iconoclast / Iconoclaste
IV. Mass / La Foule (*)
V. Manticore/ La Manticore
VI. Battlefield/ Le Champ De Bataille
VII. Aquatarkus/ Aquatarkus

(*) Mass qui veut aussi dire la messe. Sens confirmé par le vocabulaire religieux de ce passage. (Merci Sheep ! )

Tarkus est un morceau épique et complexe de 23 minutes extrait du 2eme album d'Emerson, Lake & Palmer. Il se compose de 7 mouvements dont 3 parties chantées (Stones Of Years, Mass, et Battlefield) et écrites par Greg Lake.
Pour comprendre ce morceau phare, il convient d'observer la pochette. Le Tarkus est un monstre guerrier croisé entre le tatou et le tank. La pochette intérieure raconte en images l'histoire du Tarkus.
Né dans un volcan (Eruption), Tarkus se bat contre la Manticore, et blessé par cette dernière, bat en retraite et s'immerge. La Manticore est une bête fabuleuse issue de la mythologie grecque à corps de lion, tête d'homme et queue de scorpion (certaines illustrations lui prêtent également des ailes de dragon). Manticore est également le nom de la maison de disques d'ELP, et du studio où ils ont enregistré la plupart de leurs albums (le nom d'un ancien studio de ciné désaffecté qu'ils ont conservé)
" Stones of Years " narre la prise de conscience de l'existence du monstre (" Realize, you are "), " Icononoclast " met en marche le Tarkus vers des régions habités, dans " Mass ", notre monstre met en pièces tous les symboles du pouvoir et de la religion (l'évêque, le pasteur, le ministre…) (Quoi ? Anticléricaux et anarchistes ELP ? ! ). Et voilà que notre monstre technologique se heurte à plus fort que lui (" Manticore "), " Battlefield " nous laisse admirer le carnage du point de vue de La Manticore. Mais où est donc le Tarkus ? Non, il n'est pas mort, il s'immerge pour se ressourcer.
Que pensez de cette fable ? Il s'agit peut-être d'une critique des armes créées par l'homme qui se retourne contre lui-même, Tarkus est battu par un monstre mythologique qui n'est pas issue de la tachnologie. En tout cas, l'immersion finale du Tarkus fait penser à une sorte de régression foetale.
Le morceau est dès le départ très agressif, avec une basse tonitruante. Et même si les compositions d'ELP ont vieilli, il faut reconnaître que c'est très novateur pour l'époque, surtout au niveau des sonorités. Emerson s'amuse à dépeindre toutes les scènes avec orgue et synthé divers... (eh ouais, peu de guitare chez ELP).

 
Publié par 13154 6 4 4 le 19 avril 2006, 19:21.
 

Vos commentaires

vivlo Il y a 10 an(s) 8 mois à 22:37
5285 4 2 2 vivlo j'ajouterai que même aujourd'hui, ils restent inégalés et super novateurs sur certains plans :p par contre la sonorité a vieilli c'est vrai (sauf sur 'take a pebbel', quand le pianiste [honte, je connais pas son nom :s] frotte les cordes de son piano... là c'est magique sur le plan sonore)
Cirrus Khyber Il y a 10 an(s) 2 mois à 14:15
5324 5 2 2 Cirrus Khyber ça va en choquer certain que tu ne connaisse pas sieur Emerson ;-)

D'accord avec toi Vivlo
Et puis, même si les titres sont superbes, l'interprétation est à mon goût froide et pas sensationnelles :-/
lyerkake Il y a 9 an(s) 1 mois à 19:22
6154 6 3 2 lyerkake Merci pour cette traduction de cette "monstrueuse" chanson, monument du rock prog.
Caractères restants : 1000