Facebook

 

Paroles de la chanson «Fugazi» (avec traduction) par Marillion

Fugazi (1984)
0 0
Chanteurs : Marillion
Albums : Fugazi

Paroles et traduction de «Fugazi»

Fugazi ()

Fugazi (1)

Ami intime de la vodka, j'entretiens une liaison avec la solitude dans une cellule de Blackheath (2)
J'éteins les flammes de mon enfer personnel
Je provoque le mal d'amour pour renouveler la licence
D'un coeur de poète blessé dans sa capsule fragile
Je maintiens la croûte des éclats de ma conscience,
Enveloppé dans le châle baptismal d'une gueule de bois
Et baptisé par les larmes de la réalité
Les larmes de la réalité

Je me noie dans l'étreinte liquide sur la ligne de Piccadilly (3)
Une course de rats qui traverse à toute vitesse la moiteur du labyrinthe électrique
La caresse de la main d'une Ophélie (4) à l'ambition effrénée
Un albatros annonce les noces (5)
Gainé dans mon walkman, je porte le halo de la distorsion
Et j'avorte avec ce contraceptif auditif (6) cette conversation enceinte
Elle a retourné le harpon et m'a transpercé le coeur
Elle s'est pendue autour de mon cou.

Les lecteurs du Time – Life – Guardian (7) enfermés dans leur bulle de conscience
Sains et sauf dans l'océan de mes problèmes
Des fonctionnaires en costard - cravates seyantes
Dérivent sur leurs stands de foire, leur peepshows, leurs héros de stéreo
Calme-toi, doucement, ensorcèlement
Je me noie dans la réalité.

Le voleur de Bagdad se cache désormais à Islington (8)
Et prie pour la déportation de sa vache sacrée
Un héritage d'une histoire d'amour d'un monde crépusculaire
La dot d'une fille mystérieuse
Une fleur du Vietnam, un syndicat de dockers
Une domina dans un magazine porno
Madeleine (9) honore son contrat plus qu'elle n'accorde de faveurs
Les mains nourricières de la terre promise occidentale la prennent à la gorge.

Un fils de la Swastika (10) de 1945 exhibe sa coiffure peroxydée
Les disciples du graffiti font apparaître comme par magie des testaments de haine
Les bombes de peinture comme des baguettes magiques chuchotent à l'endroit où les torches découpent les haies de barbelés
C'est l'échiquier de Brixton (11)
Un seigneur des ponts (12) replie son château de papier journal
Cette créature de l'habitude mendie sa pièce au passeur (13)
Il s'éteindra avec les vieux soldats quand sera lu le parchemin taché de graisse
Et il se languira de la Cène du Vendredi Saint (14)

Le fils regarde son père parcourir la rubrique nécrologique à la recherche d'anciens camarades d'école disparus
Pendant ce temps, sa génération digère son ignorance comme un apport riche en fibres
Elle se terre derrière les rideaux et les fenêtres scotchées en croix (15)
Génocide banalisé, un Belsen (16) qui fait du porte-à-porte
La boîte de Pandore des holocaustes (17), les paradis infestés de satellites qui suivent leur vitesse de croisière gracieusement
Et qui attendent la saison du bouton (18)
La pénultième migration
Les parfums radioactifs
Pour les déments qui se démodent
Les déments au stade terminal
Te-te-te rends-tu compte ?
Te-te-te rends-tu compte ?
Te-te-te rends-tu compte, ce monde est complètement fugazi !

Où sont les prophètes ?
Où sont les visionnaires ?
Où sont les poètes
Qui feront naître le mercenaire sentimental ? (19)

Notes

(1) 'Fugazi' : un mot d'argot utilisé par les Américans pendant la guerre du Vietnam pour désigner les soldats qui avaient été tués lors d'embuscades. ) Acronyme pour " Fucked Up, Got Ambushed, Zipped In " soit " Foutus, tués dans une embuscade, mis dans un sac à fermeture éclair ". Quand Fish dit que ce monde est FUGAZI, il faut comprendre " voué à sa perte, mort d'avance ".
(2) 'Blackheath' : Un quartier résidentiel chic au sud-est de Londres.
(3) 'Piccadilly Line' : Ligne de métro à Londres
(4) ‘Ophélie' : Personnage de Hamlet, pièce de Shakespeare. Hamlet et elle partagent une idylle romantique bien qu'ayant été implicitement mis en garde contre l'impossibilité d'un mariage. Hamlet l'éconduit pour accréditer sa propre folie. La mort de son père la rendra folle et elle se noiera dans un ruisseau. Un célèbre tableau pré-raphaëlite de Millais met en scène la noyade d'Ophélie.
(5)'An albatross in the Marrytime... hung herself around my neck' ! allusion au poème épique, 'the Rime of the Ancient Mariner', de Samuel Taylor Coleridge (1772-1834) dans lequel le héros tue un albatros, considéré traditionnellement comme un présage de bonne fortune par les marins. De ce fait il lui arrive des tas de mésaventures, jusqu'à ce qu'il reconnaisse publiquement son crime en portant l'oiseau mort autour de son cour. (Source : Thomas Granier, Jean-Pierre Lix avec l'aide de Jean-Marc Esbri et Isabelle Card)
(6) 'aural contraceptive' : jeu de mots le contraceptif auditif donc le walkman qu'on se met sur les oreilles pour ne pas entendre et sur 'oral contraceptive', le contraceptif oral, c'est-à-dire la pilule.
(7) 'Time-Life-Guardians' : trois revues souvent lues par les personnes en costard-cravate dans le métro londonien. Ces publications sont à tendance plutôt libérale.
(8) 'The Thief of Baghdad' : Le Voleur de Bagdad était l'un des héros des Contes des Mille et Une Nuits. A comprendre ici au sens de musulman.
'Islington' : un quartier proche du centre de Londres. Il a effectivement un relativement fort pourcentage de gens issus de minorités ethniques.
(9)'Magdalenes' : Marie-Madeleine en français, la femme adultère que le Christ sauve de la lapidation par sa célèbre réplique : Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre. Elle est souvent constituée comme une prostituée.
(10) ‘Swastika' : Symbole sanscrit antique, autrement dit une croix gammée, tristement célèbre pour avoir été le symbole du régime hitlérien.
(11) 'Brixton Chess' : Brixton est une banlieue de Londres où de sérieuses émeutes (en partie raciales) se déroulèrent en avril 1981. Jeu de mot vraisemblable avec le jeu d'échec ('chess') qui où l'on retrouve cases et pièces blanches et noires (Source : Thomas Granier, Jean-Pierre Lix avec l'aide de Jean-Marc Esbri et Isabelle Card)
(12) 'Knight for Embankment' : Une image pour désigner un clochard sur les berges de la Tamise. Les clochards sont parfois appelés les 'Knights of the Road' (les chevaliers de la route). Embankment est le nom donné aux rives de la Tamise à Londres. (Source : Thomas Granier, Jean-Pierre Lix avec l'aide de Jean-Marc Esbri et Isabelle Card)
(13)'Begs the Boatman's coin' : The boatman = le passeur Charon dans la mythologie grecque. Selon le mythe, il fallait lui donner une pièce d'argent pour qu'il vous fasse traverser le fleuve des enfers, le Styx. C'est pour cela que le Grecs déposaient deux pièces d'argent sur les yeux de leurs morts avant de les immoler.
(14)‘Good Friday's Last Supper' : littéralement la Cène (= le dernier repas du Christ) du vendredi saint, or la Cène eut lieu le jeudi saint. Jésus a été mis à mort le vendredi, il n'a donc pas dîné le vendredi saint. Cette expression ironique signifie donc que le clochard se languira d'un repas qu'il n'aura jamais.
(15)'Taped up painted windows' : le gouvernement britannique recommande de peindre et de scotcher les vitres de fenêtres en cas de guerre nucléaire. L'idée est que la peinture réfléchira l'éclat aveuglant et que le ruban adhésif retiendra les morceaux de vitre en cas d'explosion nucléaire.
(16)'Belsen' : Un des camps de concentration nazis situé à Lüneberg en Allemagne du Nord.
(17) 'Pandora's Box' : Allusion à la mythologie grecque. Les dieux avaient enfermés dans une jarre tous les maux de l'humanité et avait nommé Pandore gardienne de cette jarre, par curiosité, elle ouvrit cette jarre et le mal fut répandu dans l'humanité.
(18) ‘Wainting for the season button' : au moment de l'écriture de l'album, la guerre froide fait rage, la peur du nucléaire est omniprésente. Il suffit d'un bouton pour déclencher l'arme.
On retrouve la peur du bouton dans une chanson mineure de U2 de la même époque (" Seconds " sur l'album War)
(19) 'Sentimental Mercenary' : Le mercenaire sentimental, l'expression se trouve aussi dans " Assassing ", premier morceau de Fugazi.

Explications
Les paroles écrites par Fish, très denses, foisonnent de symboles et de métaphores diverses. (Comprenez : c'est pas de la tarte à traduire ! ) Dans ce morceau, on note l'omniprésence de la guerre (nucléaire, celle de 1945), de la violence raciale et sociale (l'allusion à Brixton, le clochard qui meurt de faim), du poète qui souffre de la réalité. Fish nous dépeint une Angleterre libérale (" Time – Life – Guardian ") pourrie. La musique du morceau, parfois très lourde, appuie ces paroles et donnent à Fugazi un ton alarmiste, voire apocalyptique. Et pour oublier, le narrateur se noie dans la vodka et se laisse submergé par les impressions de la ville (Allusions récurrentes à la géographie de l'Angleterre et de Londres). Le morceau part crescendo, et nous fait passer de la dépression, à la peur, puis à des convulsions d'horreur, (Fish bégaie " Do-do-do-do you realize ? ")
Je tiens à rendre hommage à la traduction de Thomas Granier, Jean-Pierre Lix avec l'aide de Jean-Marc Esbri et Isabelle Card, que j'ai trouvée sur le net et qui m'a aidé à comprendre certaines allusions. Je m'en suis inspirée sans jamais la copier.

 
Publié par 13154 6 4 4 le 25 avril 2006, 19:08.
 

Vos commentaires

Mooris Il y a 5 an(s) 1 mois à 00:46
5170 3 2 2 Mooris Travail remarquable. Félicitation. Fish restera comme l'un des plus grands avec Marillion.
Mooris Il y a 5 an(s) 1 mois à 00:47
5170 3 2 2 Mooris Travail remarquable. Toutes mes félicitations.
Bonye03 Il y a 4 an(s) 8 mois à 18:05
3168 3 2 1 Bonye03 merci, MERCI!!!
Je suis amoureuse de Marillion avec Fish !
Bonye03 Il y a 4 an(s) 8 mois à 18:07
3168 3 2 1 Bonye03 Un BONUS du GRAND MARILLION, qui me fait toujours autant d'effet...
Caractères restants : 1000