Facebook

 

Paroles de la chanson «Live By The Gun» (avec traduction) par Tony Yayo

Thoughts Of A Predicate Felon (2005)
0 0
Chanteurs : Tony Yayo

Paroles et traduction de «Live By The Gun»

Live By The Gun ()

Une des rares satisfaction de l'album de Yayo qui pourtant semble avoir du potentiel, mais Thoughts Of A Predicate Felon dans l'ensemble est décevant. Par contre Ce son musicalement est une petite perle signée Dre évidement. On reconnaît tout de suite sa touche dès la première seconde.
Live by the gun signifie vivre par le flingue. Dans cette chanson Yayo parle avant le couplet et évoque sa ville (New-York) où il fait froid et où il a passé beaucoup de temps devant les immeubles à se geler les pieds, sur les "block" à attendre que la richesse arrive.

Il commence le 1er couplet en parlant des mecs qui veulent sa peau, et que ces rappeurs n'hésitent pas à se foutre sur la gueule et même à tuer si il le faut pour réussir à atteindre leur rêve de départ, c'est à dire la gloire (dans tous les sens du terme). Pour lui New-York est l'arène de la mort, et qu'il il y a de plus en plus de rappeurs, et également plus l'argent en jeu,. Il ajoute que chaque des ses rappeurs à une nanan bien foutu mais aussi un gillet pare-balles glissé dessous leurs vêtements, pour montrer le climat qui règne dans le hip hop. Il évoque également le fait que les D's, autrement dit les détectives ne trainent pas dans le coin et que donc le quartier est clean.

Pour le refrain, il raconte que dans le hip hop, pour s'en sortir, il faut soit "vivre par le gun" ou "mourir par balle". C'est la devise de la chanson.
Il veut donc dire qu'il ne se laissera pas marcher dessus:

niggaz push me for sho im gonna pull it
les mecs me poussent, okay alors je vais tirer (une balle)
Il ajoute que ces mecs sont prêt à tout pour faire de l'argent (vente de drogue, racket), et que les chargeurs pleins sont prêts à être vidé à tout moment, et qu'il n'y pas de place pour les "flipettes" comme on dit, et qu'il faut donc vivre par le flingue, ou mourir par balle.

Second couplet, il raconte l'impact des rimes dans le rap:
The rhymes u spit can embarass the city
Les rimes que tu lâches peuvent avoir des conséquences dans la ville
Well my game bag names like paris and nikki
Alors mon stock (de rimes) va me permettre d'emballer Paris (Hilton) et Nikki (Nicole Richie)

Il dit par la suite que si il charge son semi automatique, il va faire des dégâts et n'hésitera pas à loger une balle dans le dos du mec qui se la raconte. Pour lui New-York est vraiment une ville à part

Pregnant throw they baby in the trash
Les filles enceintes (très jeune je suppose) balançent leur bébés dans la poubelle
China white wizzy movin quickly on the ave same coke
L'héroine circule rapidement sur l'avenue même la coke

Il ajoute qu'il carotte des gens pour l'argent et les bijoux, et qu'il faut s'y prendre tôt dès le matin pour se faire de l'argent et de la drogue.
Il finit le couplet:
I'm trying to progress, get that money nigga serve ur projects
j'essaie d'évoluer, file ce fric négro on va bien s'en servir pour plus tard
Hustlin homie thats all i know
Arnaquer/Dealer mon pote c'est tout ce que je sais faire

Il termine par le refrain et conclut cet album par une très bonne song. Il veut donc dire que New-York est vraiment une ville à part à tout point de vue et surtout dans le rap game

 
Publié par 14581 6 4 4 le 13 mai 2006, 14:15.
 

Vos commentaires

Red Dead Redemption Il y a 10 an(s) 8 mois à 00:29
16858 6 4 4 Red Dead Redemption il a pas tord! :-)
Caractères restants : 1000