Facebook

 

Paroles de la chanson «96 Degrees In The Shade» (avec traduction) par Third World

Reggae Greats (1990)
0 0
Chanteurs : Third World
Albums : Reggae Greats

Paroles et traduction de «96 Degrees In The Shade»

96° In The Shade ()

Cette chanson est un hommage aux esclaves noirs, exploités pendant des siècles par les Blancs,
Le titre "96 degrees in the shade", littéralement "96 degrès à l'ombre" symbolise "joliment" leurs conditions de vie : des heures à travailler dans les champs en plein soleil, épouvantables...

Dans cette chanson les personne visés sont évidemment les soldats qui surveillaient les esclaves...

Said it was 96 degrees in the shade
Ten thousand soldiers on parade
Dis le qu'il faisait 96 degrès à l'ombre
10 000 soldat qui paradent

... mais les représentant de la nation également, comme en témoignent les paroles :

Sent from overseas
The queen employ
envoyés d'outre mer
la Reine emploie

La violence, les chatiments exercés sur ceux qui tentaient de s'enfuir sont aussi évoqués dans les paroles :

Fighting to be free
Now you show me a noose
On the cotton tree
Entertainment for you
Martyrdom for me

se battant pour être libre
maintenant tu me montre un noeud coulant
sur l'arbre à coton
un divertissement pour toi
le martyr pour moi

Mais c'est aussi un message d'espoir pour que l'esclavagisme, qui persiste toujours dans certains endroit du globe, cesse, afin que les droits de l'homme soient enfin respectés partout.

Some may suffer and some may burn
But i know that one day my people will learn
As sure as the sun shines, way up in the sky
Today i stand here a victum the truth is i'll never die

Il y en a qui souffrent, il y en a qui brûlent
mais je sais qu'un jour, les miens apprendront
aussi sûr que le soleil brille, se lève dans le ciel
aujourd'hui je tiens ici une victime, la vérité est que je ne mourrai jamais

Le "je ne mourrai jamais" est plutôt un "je" impersonnel qui regroupe les nombreux peuples opprimés, ceux qui ont été exploités, qui ont souffert, mais qui néanmoins sont toujours là, et continueront toujours à se battrent pour leur libérté.

Les paroles, accompagnées de la musique (un solo batterie magnifique au début) vous font des frissons dans le dos et en fermant les yeux, on imagine toute la douleur des peuples opprimés, leur colère aussi...

Paroles piquées sur le site JAHSound. net. Excellent site par ailleurs ; )

PS : Bien entendu, cette explication de chanson n'a rien de véridique, ni de prouvé, j'ai seulement essayé de faire partager ma vision de la chanson, j'espère m'approcher de la vérité, sans en être sûre tout à fait.
Merci de me prévenir en cas d'erreur, de divergence de point de vue... .

 
Publié par 5263 4 2 2 le 24 mai 2006, 18:57.
 

Vos commentaires

--->Sweet' Il y a 10 an(s) 8 mois à 20:31
5263 4 2 2 --->Sweet' Dites ce que vous en pensez! Soyez sympa...c'est ma première ! :) ;-)
MAB'S Il y a 10 an(s) 8 mois à 21:04
5245 4 2 2 MAB'S Site web très bon commentaire, on voit kil y a de lentrainement!! ;)
je taime fort ma chérie!
Cocci25381 Il y a 9 an(s) 10 mois à 23:37
5186 3 2 2 Cocci25381 Ton expliquation de texte est trop généraliste.
Il se trouve que le titre exact de cette chanson est : 1865. "96° in the shade" n'est qu'un sous-titre mis entre parenthèse.
Cette chanson prend appui sur un évènement jamaicain très précis qui est la Révolte de Morant Bay dirigée par William Gordon et Paul Bogle. C'était en 1865 ; ce qui ne correspond pas à la période de l'esclavage mais à la période post-esclavagiste. Il n'est donc pas question d'esclaves ou d'esclavagisme. C'est en tous cas ainsi que l'a expliqué le guitariste de Third World, dans un doc sur le reggae.

Pour en savoir plus sur cet épisode et ses héros glorifiés par de nombreuses chansons reggae, tu peux consulter le site Wikipédia dont je te livre un extrait :

"Après l'abolition de l'esclavage en 1833, les affranchis quittèrent les plantations pour s'établir sur des terres inoccupées de l'intérieur du pays, ruinant l'économie fondée sur les grandes exploitations de canne à sucre. L'économie...
taveti Il y a 4 an(s) 9 mois à 06:14
3168 3 2 1 taveti belle chanson. En tout cas elle est pleine d'émotion. On ressent le fond, le message en général.Stop à la souffrance. Peace and love mes frères. Il est maintenant important de partager et de veiller les uns sur les autres. Bonne santé et pleins de bonheur à vous tous. Sincèrement.Que la paix vienne et fasse le bonheurs à nos ames perdues hélas. Que mère nature nous pardonne nos actes, qui à travers ses années ont renduent l'homme égocentrique mégalomane et pire encore. La paix mes frères, la paix le secret.Excusez moi mais je préfère trouver des solutions plutot que de savoir le pourquoi du comment qui en fait nous fait patiner sur place et déprimer à la longue sans savoir rebondir et trouver la solution à tout ses problèmes. A méditer les freres et soeurs bein sure. bisounours à tous. larry de nouvelle caledonie.
Pacco96 Il y a 10 mois à 16:33
104 2 Pacco96 La scène que la chanson met en scène est une
centrale dans l'histoire de la Jamaïque. Le
groupe identifie avec Bogle, le personnage
principal de l'insurrection. Même si cela est une
chanson qui se penche sur l'histoire, il réalise
exactement ce que les meilleures chansons
reggae font: il ramène à la maison de l'histoire.
La chanson est basée sur un fait historique, mais
il est manifeste jamais, à aucun moment il ne
mentionne Bogle ou Morant Bay. L'année est le
principal indice de la signification du poème.
L'auditeur doit faire un certain travail. Bien que la
rébellion a échoué, comme "1865 (96 degrés à
l'ombre)" indique clairement, les actions de Bogle
résonné à travers l'histoire de la Jamaïque,
suscitant de nouvelles révoltes jusqu'à l'île a
finalement remporté l'indépendance. Bogle est
considéré comme l'un des plus grands héros de
la Jamaïque et il est à jamais immortalisé par la
chanson qui est parmi les plus populaires du Tiers
Monde ..
Caractères restants : 1000