Facebook

 

Paroles de la chanson «Don't Get Carried Away (feat. Nas)» (avec traduction) par Busta Rhymes

The Big Bang (2006)
0 0
Chanteurs : Busta Rhymes
Albums : The Big Bang
Voir tous les clips Busta Rhymes

Paroles et traduction de «Don't Get Carried Away (feat. Nas)»

Don't Get Carried Away (feat. Nas) ()

Production du docteur pour ce gros son où l'on retrouve Nas avec Busta. Un bon beat, 2 flows qui s'associent très bien et qui nous offrent au final une bonne chanson, certes pas phénoménale sur le plan lyrics mais qui assurent tout de même sur le reste.

Après une bref intro ou Busta dit à Dre qu'il va frotter deux bâtons l'un contre l'autre pour allumer un " bonfire " (un feu de joie pour célébrer quelque chose), il lâche d'entrée le refrain de la chanson. Dans celui-ci, le message est explicite : personne ne peut déconner et jouer des tours à son clan du Flipmode (le groupe de Busta) et le son va résonner dans nos caisses. Tous ces " ennemis " qui imaginent pourvoir rivaliser vont tomber des nues et s'emballer pour rien.

Dans son premier couplet, il s'annonce comme étant désormais plus subtil dans ces choix. Il roule à bord de sa voiture dans les différents ghettos pour voir ce qui s'y passe (niveau hip hop on peut supposer) et y croise des tas de filles qui l'observent dans sa Lamborghini jaune.
Il ajoute savoir ce que c'est d'être comme ces mecs qu'il voient dans la rue et que c'est la faute de ce genre de négros qui l'ont rendu " hustler " (un mec qui traîne toujours dans les affaires pour se faire du fric facilement, faire du trafic…).
Il conclut cependant ce couplet en parlant de son acharnement et de sa persévérance pour mettre en oeuvre une société. Il met du fric de côté pendant ce temps et continue à régner tout en larguant des bombes sur la tête de ses adversaires.

Refrain

Nas se charge de la suite et met en avant tous ses atouts pour nous montrer qu'il fait du dégâts partout où il passe et qu'il est difficile de lutter aussi bien d'un point de vue rap que tout autre, surtout sur un son comme celui là.
Pardon Dre this beat is a monster
Pardon Dre mais ce beat est monstrueux

Cette succession de différents métiers nous prouvent sa polyvalence.

Still a pyramid architect, mix liquors like a chemist
toujours en train de bâtir des pyramides (comme des architectes), en train de mélanger des liqueurs comme un chimiste
Killer lyricist, poetical tyrant
je suis un tueur niveau lyrics, un tyrant poète

Cette succession de différents métiers nous prouvent sa polyvalence.
Il ajoute ensuite qu'il a grimpé l'Everest, pour montrer sa supériorité.
Il termine en faisant une petite dédicace à Andre 3000 d'Outkast puisqu'il parle de son " freak style ". (entendez par là son style qui déchire).

Le refrain une nouvelle fois suivit du 3ème et dernier couplet de Busta.

Le thème de la drogue est abordé ici. Il reparle de son arrivée dans les quartiers par où il passe, et dit qu'il a tout ce qu'on veut en stock niveau drogue.
I come to close up your shop
Je viens pour faire fermer ton magasin

Il va réduire en poussière ses rivaux qui tentent de lui prendre son argent, qui bataillent et prétendent être ce qu'ils ne sont pas.
Lose your life in the drop, while I harvest the crop
Abandonnez et laissez tomber tant que je récolte les fruits (de ma réussite). Il conclut cette chanson en disant être toujours prêt à " cracher " un son gospel pour la rue.

 
Publié par 14581 6 4 4 le 26 juin 2006, 22:26.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

redman30 Il y a 8 an(s) à 14:28
5882 5 3 2 redman30 Quelle instru de taré !!!!! Dr. Dre fait vraiment de la magie.
Caractères restants : 1000