Facebook

 

Paroles de la chanson «Ohio» (avec traduction) par Crosby, Stills & Nash (And Young)

So Far
1 0
Compositeurs : Neil Young
Chanteurs : Crosby, Stills & Nash (And Young)

Paroles et traduction de «Ohio»

Ohio
________
CONTEXTE
Avril 1970. Richard Nixon au pouvoir aux U. S. A. , les vietnamiens en position de force dans la guerre. Nixon annonce officiellement à la télévision qu'il va lancer une invasion partielle du Cambodge pour pouvoir lancer des offensives sur les bases vietnamiennes qui s'y trouvent.
Jusque là, rien de spécial.
En Amérique, les courants pacifistes sont de plus en plus populaires et, comme cela se fait déjà depuis quelques années, chaque déclaration militaire du président ou chaque action offensive de l'armée est ponctuée par des manifestations pacifistes. Cette déclaration-là ne fera pas exception, à ceci près que les manifestations seront d'une importance exceptionnelle. Partout aux U. S. A. , des centaine (des milliers ? ) d'établissements scolaires de tout niveaux sont contraints de fermer leurs portes devant la pression des étudiants.
En tout, pas moins de 8 millions d'étudiants se seront mobilisés pour une grève générale de protestation.
Jusque là, rien de spécial.
Seulement, le 4 mai 1970, devant la Kent State University, en Ohio, les forces de l'ordre de l'Ohio National Guard ouvrirent le feu sur les manifestants (pour une raison qui m'est actuellement inconnue). Résultat : 4 morts et 9 blessés.
L'événement sera d'une importance capitale au niveau nationale et créera d'importantes tensions politiques, les militants étant des démocrates alors que les autorités étaient sous l'ordre du gouvernement républicain.
Nixon déclarera avec un cynisme certain que ce genre d'événement prouve que rien de bon ne ressort d'une opposition trop violente à l'Etat.
Neil Young, lui, déclare avec tristesse que c'est sans doute la meilleure et la plus forte de toutes les leçons enseignées dans un lieu d'enseignement.

Peu de temps après lu le récit de l'événement dans les journaux et surtout, après avoir vu les photos (telles que celle-ci http : //upload. wikimedia. org/wikipedia/en/6/65/Kent_State_massacre. jpg), Neil Young, qui déjà auparavant avait prouvé qu'il était un artiste relativement engagé et à tendance plutôt pacifiste, décide qu'il ne peut rester indifférent devant de tels actes. Certes il ne pourra pas faire revivre les morts, pas plus qu'il ne pourra empêcher que de telles scènes se reproduisent dans le futur, mais il est auteur-compositeur et chanteur, et il va donc donner forme aux émotions que lui inspirent ces évènements dans une chanson.
‘Ohio'.
Le morceau ayant été écrit et enregistré assez rapidement, les paroles en sont relativement simples, mais quelques phrases aussi courtes qu'efficaces répétées plusieurs fois ne valent-elles pas mieux qu'un long discours complexe dont personne ne se souviendra ni ne comprendra le sens profond ?
Ainsi l'air ‘four dead in Ohio' (‘4 morts dans l'ohio') deviendra le refrain d'une génération de manifestants pacifistes. Pour ne pas oublier.
Pour nos esprits contemporains, les paroles n'ont rien de particulièrement choquantes, reblles ou provocatrices, pourtant, à l'époque (1970 pour ceux qui n'auraient pas suivi), la mention du nom de Nixon et l'allusion à la violence des soldats lui ont valu d'être censuré dans de nombreux états.

La première phrase, ‘Tin Soldiers and Nixon coming' (‘Des petits soldats et Nixon arrivent') a la particularité de supposer la présence de Nixon lui-même sur place. Bien sur le président n'était pas présent, mais Young veut par là insister sur le fait qu'il le tient personnellement comme responsable de ce qui est arrivé. Le terme ‘tin soldier', qui fait référence a des soldats ‘en jouet' marque à la fois le côté ‘manipulé' des tireurs, mais aussi leur manque d'humanité (bien que la version officielle de l'affaire prône la légitime défense comme raison du départ de feu).
‘We're finally on our own' ne peut, je pense, pas être traduit en français sans perdre une grande partie du sens qu'il a en anglais. Dans cette phrase, Neil Young s'implique, par le biais du ‘we' (‘nous') dans ses propos. Il est là question de la liberté d'opinion et de l'indépendance des jeunes manifestants. (Si je manifeste, c'est parce que j'ai ma propre opinion, en désaccord avec l'Etat, et que je veux l'exprimer).

Jimmy McDonough, dans sa biographie de Neil Young, écrit : ‘En 10 lignes, Young a réussi à exprimer la peur, la frustration et la colère éprouvée par toute la jeune génération du pays [... ]'

Les ‘4 morts de l'ohio' :
Allison Krause, 19 ans
William Schroeder, 19 ans
Jeffrey Miller, 20 ans
Sandra Schauer, 20 ans

________
Tin soldiers and Nixon coming,
Nixon et ses soldats de plomb arrivent
We're finally on our own.
Nous avons enfin notre liberté de pensée
This summer I hear the drumming,
Cet été j'entends les tambours
Four dead in Ohio.
Quatre morts dans l'Ohio

Gotta get down to it
Il faut passer à l'action
Soldiers are cutting us down
Les soldats nous abattent
Should have been done long ago.
Ça aurait du être fait depuis longtemps
What if you knew her
Imagine que tu la connaisses
And found her dead on the ground
Et que tu la découvres morte par terre
How can you run when you know ?
Comment peux-tu fuir en sachant ce qui se passe ?

__________
Explication de Billenplum
L'explication du contexte est parfaitement décrit, par contre la deuxième partie ne traduisait pas assez la force de l'appel que Neil Young à lancé à toute cette jeunesse hippie dont il est , à 24 ans, à la fois un membre et un porte-parole à travers la musique. C'est à cause de cet appel que ce morceau est immédiatement devenu un étendard de rassemblement. Neil Young l'a écrite et enregistrée à toute vitesse afin qu'elle sorte sur les radios la semaine suivant les événements, à chaud, pour mobiliser le mouvement, alors que ce massacre aurait pu dissuader les jeunes de le poursuivre: il leur dit de passer à l'action, ce qui aurait du être fait depuis longtemps, et de ne pas fuir. Et ça a fonctionné.

Au sujet de "we are finally on our own" , je l'aurais traduit tel qu'il le dit " nous sommes finalement livrés à nous-mêmes" car en fait, les étudiants demandaient à l'armée ( composée de jeunes comme eux) de se joindre à eux pour s'opposer à l'invasion du Cambodge. Mais ça n'a pas marché puisque l'armée a suivi les ordres, et les jeunes se sont retrouvés seuls pour défendre la paix. Mais je laisse la traduction d'origine, car si c'est une interprétation, elle traduit quand même l'état d'esprit .

Petite anecdote supplémentaire : Neil l'a de nouveau chantée lors de sa tournée Freedom (Liberté) , en 1989, d'un façon qui me parle beaucoup: au moment des vocalises ah ah-ah-ah ah-ah ah-ah, il entame un petit pas de danse à la manière d'un indien et donne à sa voix le ton de leurs chansons typiques. Il tente ainsi de réveiller les esprits des américains sur les injustices commises envers les Américains de souche. (le terme indien n'est plus utilisé car impropre, comme si ils étaient étrangers sur leur propre sol. On dit Native American)

 
Publié par 16504 6 4 4 le 12 septembre 2006, 17:20.
 

Vos commentaires

i ain't jokin' ! ha ! ha ! Il y a 4 an(s) 8 mois à 17:44
5947 5 3 2 i ain't jokin' ! ha ! ha ! Cette song est exceptionnelle. Un hommage puissant pour une tragédie de la "génération VIETNAM". NEIL YOUNG, énorme ! Vifs remerciements à celui qui y a pensé !
Caractères restants : 1000