Facebook

 

Paroles de la chanson «Marmellata #25» (avec traduction) par Cesare Cremonini

Cesare Cremonini
0 0
Chanteurs : Cesare Cremonini
Albums : Maggese
Voir tous les clips Cesare Cremonini

Paroles et traduction de «Marmellata #25»

Marmellata #25 (Confiture #25)

Cette chanson, directement dédié à son grand amour Erica, a été écrite par Cesare Cremonini en quelques minutes dans son domicile à Bologne (qui sert de décor au clip). Une maison qui reste encore impregnée de son odeur, de son souvenir, de ses effets personnels...

Ci sono le tue carte, il tuo profumo è ancora in questa casa
Il y a tes papiers, ton parfum est toujours dans cette maison
E proprio lì dovè ti ho immaginata... c'eri tu !
Et exactement là, où je t'ai immaginé... tu y étais !

La chanson décrit chronologiquement les faits de la prise de conscience de la rupture jusqu'à l'acceptation de la solitude.

Ah ! Da quando Senna non corre più...
Ah ! Depuis que Senna ne court plus...
Ah ! Da quando Baggio non gioca più...
Ah ! Depuis que Baggio ne joue plus...
Oh no, no ! Da quando mi hai lasciato pure tu...
Oh non, non ! Depuis que tu m'as laissé tomber toi aussi...
... Non è più domenica !
... Ce n'est plus jamais Dimanche !

La "Marmellata" est la métaphore du bonheur, il est seulement possible de le retrouver dixit l'auteur "si l'on recherche en soi-même, autoironiquement, sur ce qu'il s'est passé. Le prix à payer est la maturité, la fin de la sérénité inconsciente de l'adolescence, mais c'est ça la vie, il n'y a pas de voix de salut. " C'est pour celà qu'il ajouta au titre 25, son âge. "L'âge compte en amour, et comment, 25 ans pour moi ça a été la fin d'une période de confusion, de pertes, d'abandons et c'est à 25 ans que j'ai trouvé serieusement ma "marmellata". Mais je l'ai trouvée seulement et uniquement parce que j'ai été contraint, comme beaucoup, à des périodes de solitude. Et c'est quand on est seul que l'on commence à chercher les choses perdues, et avec du courage on peut les trouver. "

Ora vivo da solo in questa casa buia e desolata
Maintenant je vis tout seul dans cette maison sombre et desolée
Il tempo che dava l'amore lo tengo solo per me
Le temps que je consacrai à l'amour je me le garde juste pour moi
Ogni volta in cui ti penso mangio chili di marmellata...
Chaque fois que je pense à toi je mange des kilos de confiture...
Quella che mi nascondevi tu...
Celle que tu me cachais...
... L'ho trovata !
... Je l'ai trouvée !

Propos receuillis sur http : //fp. cmp. it/

Ci sono le tue scarpe ancora qua, ma tu te ne sei già andata,
Il y a encore tes chaussures ici, mais tu es déjà partie,
C'è ancora la tua parte di soldi in banca, ma tu non ci sei più !
Il y a encore ta part d'argent en banque, mais tu n'es plus là !
C'è ancora la tua patente rosa tutta stropicciata,
Il y a encore ton permis rose tout froissé,
E nel tuo cassetto un libro letto e una Winston blu...
Et dans ton tiroir un livre lu et une Winston bleue...
... l'ho fumata !
... je l'ai fumée !
Ci sono le tue calze rotte la notte in cui ti sei ubriacata,
Il y a tes chaussettes trouées la nuit où tu t'es soûlée,
C'è ancora lì sul pianoforte una sciarpa blu,
Il y a encore là sur le piano une écharpe bleue,
Ci sono le tue carte, il tuo profumo è ancora in questa casa
Il y a tes papiers, ton parfum est toujours dans cette maison
E proprio lì dovè ti ho immaginata...
Et exactement là, où je t'ai immaginé...
... c'eri tu !
... tu y étais !

Ah ! Da quando Senna non corre più...
Ah ! Depuis que Senna ne court plus...
Ah ! Da quando Baggio non gioca più...
Ah ! Depuis que Baggio ne joue plus...
Oh no, no ! Da quando mi hai lasciato pure tu...
Oh non, non ! Depuis que tu m'as laissé tomber toi aussi...
... Non è più domenica !
... Ce n'est plus jamais Dimanche !
E non si dimentica, non si pensa, non si pensa più !
Et ça ne s'oublie pas, on n'y pense, on n'y pense plus !

Ci sono le tue scarpe ancora qua, ma tu non sei passata
Il y a encore tes chaussures ici, mais tu n'es pas passée
Ho spiegato ai vicini ridendo che tu non ci sei più
J'ai expliqué aux voisins en riant que tu n'es plus là
Un ragazzo in cortile abbraccia e bacia la sua fidanzata
Un gars dans la cour étreind et embrasse sa fiancée
Proprio lì dovè ti ho incontrata...
Exactement là où je t'ai rencontrée...
... Non ci sei più !
... Tu n'y est plus !

Ah ! Da quando Senna non corre più...
Ah ! Depuis que Senna ne court plus...
Ah ! Da quando Baggio non gioca più...
Ah ! Depuis que Baggio ne joue plus...
Oh no, no ! Da quando mi hai lasciato pure tu...
Oh non, non ! Depuis que tu m'as laissé tomber toi aussi...
... Non è più domenica !
... Ce n'est plus jamais Dimanche !
E non si dimentica...
Et ça ne s'oublie pas...

Ora vivo da solo in questa casa buia e desolata
Maintenant je vis tout seul dans cette maison sombre et desolée
Il tempo che dava l'amore lo tengo solo per me
Le temps que je consacrai à l'amour je me le garde juste pour moi
Ogni volta in cui ti penso mangio chili di marmellata...
Chaque fois que je pense à toi je mange des kilos de confiture...
Quella che mi nascondevi tu...
Celle que tu me cachais...
... L'ho trovata !
... Je l'ai trouvée !

 
Publié par 16979 6 4 3 le 16 septembre 2006, 13:15.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000