Facebook

 

Paroles de la chanson «Ancora Un Po'» (avec traduction) par Cesare Cremonini

Cesare Cremonini
0 0
Chanteurs : Cesare Cremonini
Albums : Maggese

Paroles et traduction de «Ancora Un Po'»

Ancora Un Po' (Encore un peu)

C'est lors d'un voyage à Los Angeles, que Cesare Cremonini a écrit cette chanson, surpris des grandes similitudes entre les étatsuniens qu'il a rencontré et ceux qu'il voyait dans les films...

Ballerina dei miei stivali, non sopporto i culi artificiali.
Danseuse de pacotille, je ne supporte pas les culs artificiels.
Tu balla fino a domani che ti pagherò !
Danse jusqu'à demain que je te paierai !

L'auteur se laisse ainsi aller à quelques souvenirs de jeunesse.

Ma se ho creduto anche una sola volta nel destino, ne vado fiero !
Mais si j'ai cru même une seule fois au destin, j'en suis fier !

Non era lei ma poteva starmi bene !
Ce n'était pas elle, mais celle-là pouvait bien me convenir !
"Sono di L. A. " - Mi disse - "Chiamami se vuoi ! "
"Je suis de L. A. " me dit-elle "Appeles-moi si tu veux ! "
Non so perché ma ho deciso di star bene.
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai decidé d'accepter.
Vicino a lei dissi : "Ti chiamerò ! "
Près d'elle je dis : "Je t'appelerai ! "

[Ritornello]
[Refrain]
Io non sapevo di quanti angeli con le corna è fatto un cielo
Moi je ne savais pas de combien d'anges à cornes est fait un ciel
Nè tantomeno di quanti diavoli ne fosse pieno,
Et encore moins de combien de diables il en est plein,
Ma se ho creduto anche una sola volta nel destino,
Mais si j'ai cru même une seule fois au destin,
Ne vado fiero !
J'en suis fier !
(x2)
(x2)

Ho pulito coi miei pantaloni tutti i cessi vuoti dei locali
J'ai nettoyé de mes pantalons tous les chiottes vides des boîtes
Dove i giovani perdenti vanno a fingere un pò.
Où les jeunes perdants vont frimer un peu.
Per amare donne con gli occhiali siamo pronti a fare salti mortali.
Pour aimer des femmes à lunettes on est prêt à faire des sauts périlleux.
Sono stato anch'io negli ospedali a piangere un pò.
Je suis allé moi aussi dans les hôpitaux à pleurer un peu.

[Ritornello]
[Refrain]

AH ! AH ! AH ! AH !
AH ! AH ! AH ! AH !

Me ne andrò da questi divani dove danno da bere ai maiali
Je m'en irai de ces divans où ils donnent à boire aux cochons
Dove portano i nostri pensieri a friggere un pò
Où ils envoient un peu nos pensées se faire voir
Ballerina dei miei stivali, non sopporto i culi artificiali.
Danseuse de pacotille, je ne supporte pas les culs artificiels.
Tu balla fino a domani che ti pagherò !
Danse jusqu'à demain que je te paierai !
Ancora un pò !
Encore un peu !
Ancora un pò !
Encore un peu !
Io non sapevo di quanti angeli con le corna è fatto un cielo
Moi je ne savais pas de combien d'anges à cornes est fait un ciel
Nè tantomeno di quanti diavoli ne fosse pieno,
Et encore moins de combien de diables il en est plein,
Ma se ho creduto anche una sola volta nel destino,
Mais si j'ai cru même une seule fois au destin,
Ne vado fiero !
J'en suis fier !

Ho ballato nella confusione di una droga che non ha sapore,
J'ai dansé dans la confusion d'une drogue qui n'a pas de saveur,
Ma che placa il bisogno di amore dentro di me !
Mais qui plaque le besoin d'amour au fond de moi !
EH ! AH ! EH !
EH ! AH ! EH !
AH ! AH ! AH ! AH ! AH !
AH ! AH ! AH ! AH ! AH !
Ancora un pò !
Encore un peu !
Ancora un pò !
Encore un peu !
Ah ! Me ne andrò !
Ah ! Je m'en irai !
Io non sapevo di quanti angeli con le corna è fatto un cielo
Moi je ne savais pas de combien d'anges à cornes est fait un ciel
Nè tantomeno di quanti diavoli ne fosse pieno,
Et encore moins de combien de diables il en est plein,
Ma se ho creduto anche una sola volta nel destino,
Mais si j'ai cru même une seule fois au destin,
Ne vado fiero !
J'en suis fier !

 
Publié par 16979 6 4 3 le 16 septembre 2006, 14:33.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000