Facebook

 

Paroles de la chanson «Octavarium» (avec traduction) par Dream Theater

Octavarium (2005)
1 0
Chanteurs : Dream Theater
Albums : Octavarium
Voir tous les clips Dream Theater

Paroles et traduction de «Octavarium»

Octavarium (Octavarium)

Avant de commencer l'explication, je conseille le site suivant : http : //dt. spatang. com/octavarium. php. Cette page explique entièrement les innombrables symboles contenus dans l'album Octavarium, tout cela en anglais. Si vous le comprenez facilement, et que ca vous intéresse, je vous conseille vivement de le lire, ma version étant plus axée sur une explication du sens de la chanson.

Octavarium est la chanson titre et la 8ème chanson du huitième album de Dream Theater. Ce nombre, 8, est un symbole récurrent que l'on retrouve tout au long de l'album, autant d'un point de vue musical que du point de vue des paroles.

Il faut tout d'abord comprendre le sens de ce chiffre dans le langage musical. Une intervalle de 8 tons (8 touches blanches sur un piano, 12 cases sur une guitare) est ce qu'on appelle une octave. Il s'agit en fait de l'intervalle sonore qui sépare deux notes identiques mais l'une étant plus aigue que l'autre (ou l'inverse, l'autre plus aigue que l'une, bref, vous m'avez compris. ) Octavarium joue entièrement sur cette symbolique, puisque la première chanson, "The Root Of All Evil", commence sur la note de piano FA (F en notation anglophone), et que Octavarium, la chanson, se finit sur ce même FA. De même, la note fondamentale de chaque chanson correspond aux notes de la gamme dans l'ordre de Fa à Fa.
Ainsi, The Root Of All Evil est une chanson en Fa, The Answer Lies Within en Sol, These Walls en La, etc.

On peut aussi remarquer l'importance du chiffre 5. Cinq parties dans la chanson, cinq syllabes dans le mot "Octavarium", cinq membres dans Dream Theater, cinq albums live (avant Score)...
Ceci fait sans aucun doute référence au 5 demi-tons de la gamme chromatique, a savoir le Do#, le Ré#, le Fa#, le Sol# et le La#. Les interludes entre les morceaux sont basés sur ces demi-tons... Lorsqu'un demi-ton sépare effectivement les deus notes fondamentales des chansons concernées.

Revenons à présent sur la chanson elle-même. Octavarium commence une octave plus haut que The Root Of All Evil. L'introduction au continuum et au clavier jouée par Jordan Rudess semble faire un clin d'oeil à la chanson "Shine On You Crazy Diamond" des Pink Floyd, groupe qui a sans doute posé les bases du rock progressif tel qu'on l'entend aujourd'hui. On trouve de nombreux autres clins d'oeil de ce genre, on peut apr exemple, pendant la aprtie instrumentale, à 17 minutes 47, entendre la mélodie de la chanson de Noël "Jingle Bells".

En écoutant attentivement, on peut entendre au temps 14 mn 03, une voix dire

This is where we came in
C'est par là que nous sommes venus

A nouveau, on peut deviner une référence à Pink Floyd. En effet, dans leur Ô combien reconnue oeuvre "The Wall", on peut entendre "we came in" à la fin et "So this is where" au début.
C'est là, en plus d'une référence au groupe, un symbole très important dans la chanson et dans l'album : Le morceau fini, on revient au début. L'oeuvre musicale forme une boucle, un cercle complet (oh, "Full Circle", le titrede la troisième partie de la chanson ! ), une fois fini, on revient au départ. Tout comme la gamme, une fois arrivé à l'octave, on obtient la même note. Tout comme l'album, ouvert par ce fameux "Fa" au piano, et refermé par ce même "Fa".
Gardons d'ailleurs cette idée, et analysons la première partie de la chanson, "Someone Like Him".

I never wanted to become someone like him
Je n'ai jamais voulu devenir quelqu'un comme lui

La chanson est introduite par cette phrase. Le narrateur se réfère à une personne à qui il n'a jamais voulu ressembler. Et pourtant, en observant la fin :

The only thing I wanted To become
To be someone just like him
La seule chose que je voulais devenir
Être quelqu'un comme lui

On se retrouve avec une personne qui désire à présent imiter ce qui était autrefois son contre-exemple. Doit-on comprendre par là qu'aussi rebelle qu'on désire se montrer lorsqu'on est jeune, on finit toujours par se ranger ? Est-ce de la culpabilité ? ... Quoi qu'il en soit, on décèle ce principe de cycle, l'exemple et la réplique, inéluctable : contre sa volonté antérieur, le narrateur est devenu "Quelqu'un comme lui".

On peut s'intéresser à l'idée dans la deuxième partie, similaire : L'homme dont on parle cette fois-ci a vécu dans un sommeil catatonique (qui est un genre de coma, mais n'est pas provoqué par un quelconque accident : les causes en sont inexpliquées médicalement) de 30 ans. Il se réveille, le temps d'apprendre ce qu'il lui est arrivé, son médecin pense l'avoir soigné... Et pourtant, inévitablement, le patient rechute. A nouveau, le protagoniste se retrouve eprdu dans un cycle, un cercle vicieux dont, malgré ses efforts et ceux de son médecin ("A higher dosage he prescribes"), il ne peut s'échapper.

Passons à la partie III. Le titre, "full circle", évoque le thème de la chanson. Les passages aux paroles qui à premières vue sonnent incohérentes sont en fait des suites de mots, d'expressions qui s'enchaînent. Le dernier mot d'une expression étant le premier mot d'une autre, créant ce "cercle complet"

Only to find I've come full circle
Pour finalement trouver que j'ai tracé un cercle complet.

Un constat. Malgré les différentes actions effectuées, on revient au départ. Toute évolution n'est-elle alors qu'un retour vers les racines ? Est-on immanquablement attiré par ceux qui nous ont construit, inspirés ? Autant de question que pose Dream Theater par cette problématique très complexe.

La partie IV. Elle présente un résumé de chacune des chansons de l'album. Octavarium rappelle ainsi sa dimension de concept-album, les chansons liés les une aux autres dans ce même thème de l'octave, du cycle infini. A noter que chacun des "résumés" est introduit par Mike Portnoy qui donne la place de la note racine de la chanson dans la gamme.
Ainsi, avant la première partie, Mike dit "Root". C'est non seulement le nom de la première note d'une gamme, mais on peut aussi le considérer comme un clin d'oeil au titre de la chanson ("The Root Of All Evil"), ou même plutôt inversement, le titre de la chanson étant un clin d'oeil à sa position dans l'album. Suit ensuite "Second", "Third", "Fourth", "Fifth", "Sixth", "Seventh" et enfin "Octave" pour la phrase concernant Octavarium.

Step after step
We try controlling our fate
When we finally start living it has become too late
A chaque pas
Nous tentons de contrôler notre destin
Quand nous commencons enfin à vivre, c'est trop tard

"Nous tentons de contrôler notre destin"... Chercher à nous échapper du cycle ? Et quand on se décide enfin à l'accepter, il est trop tard. En somme, comme dans "Someone Like Him". Rappelons en les paroles :

The only thing I wanted To become
To be someone just like him
La seule chose que je voulais devenir
Être quelqu'un comme lui

Le narrateur tentait de s'échapper du cycle, en rejetant le modèle de la personne dont il parle. Et à la fin, la seule chose qu'il voudrait devenir, c'est être quelqu'un comme lui. Ce changement de poin de vue soudain pourrait-il être expliqué par une certaine envie de cette vie si simple que "l'exemple" a mené ? Le narrateur serait-il en train de succomber à une maladie ? Serait-il "trop tard" ?

Trapped inside this Octavarium
Piégés dans cet Octavarium

Un cercle complet dont nous ne pouvvons nous échapper, un cycle naturel qui suit la logique de tout ce que l'humanité a vécu, toute évolution n'étant qu'un retour aux sources. Comme Dream Theater, qui, dans cet album, s'inspire des grand classiques du rock progressif, leur principale inspiration, leur rendant hommage pour créer une pièce magistrale de leur discographie.

This story ends where it began
Cette histoire prend fin là où elle a commencé.

Tout est dit. Se succède à cette phrase la note "Fa" au piano qui ouvre l'album (désolé, je sais que je le répète).
On peut bien entendu débattre de cette théorie du cycle, de l'octavarium. Pourtant, la musique, qui a sa propre logique, a cette notion ancrée en elle à travers les gammes et les octaves...

I. SOMEONE LIKE HIM
I. QUELQU'UN COMME LUI

I never wanted to become someone like him
Je n'ai jamais voulu devenir quelqu'un comme lui
So secure
Tellement à l'abri
Content to live each day just like the last
Se contentant de vivre chaque jour comme si c'était le dernier
I was sure I knew that
J'étais sûr de savoir que cela
This was not for me
N'était pas fait pour moi
And I wanted so much more
Et je voulais tellement plus,
Far beyond what I could see
Bien au-delà de ce que je pouvais voir
So I swore that I'd
Alors j'ai juré que je ne deviendrai
Never be someone like him
Jamais quelqu'un comme lui

So many years have passed
Tant d'années ont passé
Since I proclaimed
Depuis que j'ai proclamé
My independence, my mission, my aim, and my vision
Mon indépendance, ma mission, mon but, et ma vision
So secure
Est tellement en sécurité
Content to live each day like it's my last
Je me contente de vivre chaque jour comme mon dernier
It's wonderful to know
C'est fascinant de savoir
That I could be
Que je pourrais être
Something more than I dreamed
Plus que ce que j'ai rêvé d'être
Far beyond what I could see
Bien au-delà de ce que je pouvais voir
Still I swear that I'm
Mais je jure toujours que je suis en train
Missing out this time
De rater quelque chose

As far as I could tell
De ce que je peux en dire
There's nothing more I need
Il n'y a rien de plus dont j'aie besoin
But still I ask myself
Mais je me demande tout de même
Could this be everything
Est-ce là tout ?
Then all I swore
Et tout ce que j'ai juré
That I would never be was now
Que je ne deviendrai jamais était à présent
So suddenly
Si soudainement
The only thing
La seule chose
I wanted
Que je voulais
To become
Devenir
To be someone just like him
Être quelqu'un comme lui...

II. MEDICATE (Awakening)
II. TRAITER (Le réveil)

A Doctor sitting next to me
Un médecin est assis à côté de moi
He asks me how I feel
Il me demande comment je me sens
Not sure I understand his questioning
Je ne suis pas sûr de comprendre ses questions
He says I've been away a while
Il dit que j'ai été ailleurs un moment
But thinks he has cured me
Mais il pense qu'il m'a soigné
From a state of catatonic sleep
D'un état de sommeil catatonique.

For 30 years
Pendant 30 ans
Where have I been
Où étais-je ?
Eyes open
Les yeux ouverts
But not getting through to me
Pourtant rien ne me parvenait.

Medicate me
Traitez-moi
Infiltrate me
Infiltrez-moi
Side effects appear
Des effets secondaires apparaissent
As my conscience slips away
Je sombre dans l'inconscience

Medicate me
Traitez-moi
Science failing
La science échoue
Conscience fading fast
Ma conscience s'en va rapidement
Can't you stop what's happening
Ne pouvez vous pas arrêter cela ?

A higher dosage he prescribes
Il prescrit une dose plus importante
But there's no guarantee
Mais il n'y a aucune garantie
I feel it starting to take over me
Je le sens prendre peu à peu le dessus
I tell him not to be ashamed
Je lui dis de ne pas avoir honte
There's no one who's to blame
Personne n'est responsable
A second shot
Un second coup
A brief awakening
Un réveil bref

I feel the relapse
Je sens que la rechute
Can't break free
Ne peut s'échapper
Eyes open
Mes yeux sont ouverts
But not getting through to me
Mais rien ne vient à moi

III. FULL CIRCLE
III. UN CERCLE COMPLET

Sailing on the seven seize the day tripper diem's ready
Je navigue sur les sept mers/saisis le jour/le voyageur du jour/"per diem"/ diem's est prêt
Jack the ripper owens wilson phillips and my supper's ready
Jack l'Eventreur/Ripper Owens/Owens Wilson/Wilson Philips/ Et mon souper est prêt
Lucy in the sky with diamond dave's not here I come to save the
"Lucy dans le ciel avec des diamants"/ Diamond Dave n'est pas là/ J'arrive/ pour sauver la journée
Day for nightmare cinema show me the way to get back home again
Jour pour nuit/ "Cinéma du cauchemar"/Séance de cinéma/Montre moi le chemin pour retourner chez moi à nouveau [1]

Running forward
Courir en avant
Falling back
Echouer, faire demi tour
Spinning round and round
Tourner sans cesse
Looking outward
Regarder au dehors
Reaching in
Réussissant à
Scream without a sound
Hurler sans un son

Se pencher
Leaning over
Ramper vers le haut
Crawling up
Se cogner partout
Stumbling all around
Perdre sa place
Losing my place
Pour finalement trouver que j'ai tracé un cercle complet.
Only to find I've come full circle

Quitter la poignée/Manipuler avec précaution/Attention avec
Flying off the handle with careful with
Cete hache Eugène/ Gene, la machine à danser
That axe eugene gene the dance machine
La lumière du Messie/ Allume mon feu. Gabba Gabba
Messiah light my fire gabba gabba
Hey Hey My My, Ma génération est finalement de retour. [1]
Hey hey my my generation's home again

Courir en avant
Running forward
Echouer, faire demi tour
Falling back
Tourner sans cesse
Spinning round and round
Regarder au dehors
Looking outward
Réussissant à
Reaching in
Hurler sans un son
Scream without a sound

Se pencher
Leaning over
Ramper vers le haut
Crawling up
Se cogner partout
Stumbling all around
Perdre sa place
Losing my place
Pour finalement trouver que j'ai tracé un cercle complet.
Only to find I've come full circle

IV. INTERVALLES
IV. INTERVALS

Nos péchés mortels, sens sa colère fatale
Our deadly sins feel his mortal wrath
Enleve tous les obstacles de notre chemin
Remove all obstacles from our path

Pose des questions
Asking questions
Cherche des indices
Search for clues
La réponse était juste en face de toi
The answer's been right in front of you

Try to break through
Essaye de t'enfuir
Long to connect
Long à se connecter
Fall on deaf ears and fails muted breath
Tombe sur des oreilles sourdes et échoue dans ta tentative de retenir ta respiration

Loyalty, trust, faith and desire
Loyauté, Confiance, Foi et désir
Carries love through each darkest fire
Portant l'amour à travers chaque feu des plus sombres

Tortured Insanity
Folie torturée
A smothering hell
Un enfer asphyxiant
Try to escape but no avail
Essaye de t'échapper; sans résultat

Les appels des admirateurs
The calls of admirers
Qui clament leur adoration
Who claim they adore
Te drainent de tout ton sang en en demandant plus
Drain all your lifeblood while begging for more

Des victimes innocentes de crimes sans pitié
Innocent victims of merciless crimes
Se retrouvent proies des conceptions impulsives de fous
Fall prey to some madmen's impulsive designs

A chaque marche
Step after step
Nous essayons de contrôler notre destin
We try controlling our fate
Quand nous commençons enfin à vivre c'est déjà trop tard
When we finally start living it has become too late

Piégés dans cet Octavarium...
Trapped inside this Octavarium
Piégés dans cet Octavarium...
Trapped inside this Octavarium
Piégés dans cet Octavarium...
Trapped inside this Octavarium
Piégés dans cet Octavarium...
Trapped inside this Octavarium

V. LA LAME DU RASOIR
V. RAZOR'S EDGE

Nous bougeons en cercles
We move in circles
Balancés tout le long
Balanced all the while
Sur une lame de rasoir brillante
On a gleaming razor's edge

Une sphère parfaite
A perfect sphere
Qui heurte nos destins
Colliding with our fate
Cette histoire se finit là où elle a commencé.
This story ends where it began

------

[1]La traduction de cette partie peut sembler un peu étrange, il s'aigit en fait d'un "jeu de mots" ou les expressions, les références musicales se succèdent. Exemple : "Sailing on the seven seas" se continue sur l'expression "seize the day".

 
Publié par 6190 6 3 2 le 14 novembre 2006, 22:45.
 

Vos commentaires

<< Page 2/2
Sentimetal Il y a 10 an(s) 2 mois à 18:52
5901 5 3 2 Sentimetal :-\ MERCI au nom de tout les fans du groupe infiniment MERCI
Shin Il y a 10 an(s) 2 mois à 21:37
6190 6 3 2 Shin Site web Merci pour vos commentaires ;-)
**Doctor-Rock** Il y a 10 an(s) 1 mois à 05:18
5257 4 2 2 **Doctor-Rock** Les plue belle et vrai parole sa vient bien des dieux du théatre du reve, depuis leur tout premier album , ou 2ieme, ils ne font que nous envoyer des signe et des message plus que important et vrai,. surment quil ont un but propre dans la vie, il sont parfait , professionnelle, et réaliste. Un des meilleur groupe sur la terre selon moi :)

Merci beaucoup pour l'explication, j'en suis plus qu'étonné, et merci aussi pour la traduction!

Dream theater forever .....
Tears_of_Damneds Il y a 9 an(s) 9 mois à 17:37
6086 6 3 2 Tears_of_Damneds Je dois avouer que le travail de Shin est tout simplement remarquable et imprésionant...

Continue comme ça, Shin !

D'ailleurs, je trouve que la pulpart des membres de LaCoccinelle.net qui traduisent des chansons (je tiens moi aussi en compte) sont plutôt fénéants en ce qui concerne les explications de textes et se basent trop sur juste les traductions.

Et même pour la traduction, bravo Shin ! Car elle est pas façile a traduire "Octavarium" !
snetrucci Il y a 9 an(s) 7 mois à 22:55
5188 3 2 2 snetrucci tou dabor merci pr la traduction et lexpliquation "sa fait plaisir de voir kelk1 qui c comprend létendu du sens philosphique des chansons de dream theater" groupe non seulment affreuse tekink mais qui envoi des messages par leurs music voila un groupe qui a un but merci DT pr le travaille que vous faite :-\
jenny0301 Il y a 9 an(s) 3 mois à 20:53
5480 6 2 2 jenny0301 Site web Merveilleux! C'est tout simplement super comme explication. Et la traduction aussi est sublime. Tu as du beaucoup te donner de mal pour ça Shin. Je te suis très reconnaissante car c'est vraiment impressionnant....

Merci de tout coeur!
Vive Dream Theater!!

Jenn0301
**Doctor-Rock** Il y a 9 an(s) 2 mois à 02:18
5257 4 2 2 **Doctor-Rock** Sans doute ma toune préféré. La plus sensé et intelligente que jai entendu. Dream Theater est sans aucun doute le group le plus intelligent, professionel et composé de virtuose qui ne front qu'influcencer. Leur nom est graver dans l'histoire du Metal, bref pour ma part.
Dream theater the best group in the fucking world.

Je sais que bcp de gens vous dise sa, mais je suis sérieux , poursuivez vos reve peu importe ski arrivera, ne laisser personne vous y en empecher
Mike Portnoy
Sonatoinou Il y a 6 an(s) 1 mois à 16:47
5173 3 2 2 Sonatoinou perso c'est ma preferée de DT :-D
Progfan Il y a 5 an(s) 8 mois à 10:44
5232 4 2 2 Progfan ça m'énerve chaque fois que j'en écoute une je me dis " c'est ma préférée " et la suivante me fait dire la même chose... Dream Theater est pire qu'addictif, il rend dépendant ! Même Rush et Symphony X ne sont rien à côté ! Pour moi en tout cas, même si j'adore ces deux groupes aussi ! Je serais prêt à payer n'importe quoi pour voir un concert Dream Theater/Symphony X/Opeth
<< Page 2/2
Caractères restants : 1000