Facebook

 

Paroles de la chanson «L'un Sans L'autre» (avec traduction) par Mihai Edrisch

0 0
Chanteurs : Mihai Edrisch

Paroles et traduction de «L'un Sans L'autre»

L'un Sans L'autre (L'un Sans L'autre)

/

Je passe mon temps à chercher, à découvrir les autres sans jamais toucher l'autre, à me blesser contre le vide qui m'entoure. Seul face à mon miroir, dans les draps de ces jours absents, je marche sur l'écho de cette vie de malheur où l'on retire aux gens ce qui fait leur bonheur. Toute proche de moi, peut-être pour longtemps mais toujours aux abonnés absents, elle manque à mes yeux. J'erre seul. Je profitais, je goûtais les choses sans remettre en cause, je flânais, une fois, mille fois, trop sûr de moi. Et je me surprenais, à lui dire des choses sans cacher les causes, et ça me touchait, une fois, mille fois, jamais sans toi. Je profitais, je goûtais les choses sans remettre en cause, je flânais, une fois, mille fois, trop sûr de moi. Et je me surprenais à omettre des choses, à cacher les causes, et ça me blessait, une fois, mille fois, à jamais sans toi.
Je passe mon temps à chercher, à découvrir les autres sans jamais toucher l'autre, à me blesser contre le vide qui m'entoure. Seul face à mon miroir, dans les draps de ces jours absents, je marche sur l'écho de cette vie de malheur où l'on retire aux gens ce qui fait leur bonheur. Toute proche de moi, peut-être pour longtemps mais toujours aux abonnés absents, elle manque à mes yeux. J'erre seul. Je profitais, je goûtais les choses sans remettre en cause, je flânais, une fois, mille fois, trop sûr de moi. Et je me surprenais, à lui dire des choses sans cacher les causes, et ça me touchait, une fois, mille fois, jamais sans toi. Je profitais, je goûtais les choses sans remettre en cause, je flânais, une fois, mille fois, trop sûr de moi. Et je me surprenais à omettre des choses, à cacher les causes, et ça me blessait, une fois, mille fois, à jamais sans toi.

 
Publié par 14632 6 3 3 le 14 janvier 2007, 13:30.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000