Facebook

 

Paroles de la chanson «La Chanson De Prévert» (avec traduction) par Serge Gainsbourg

L'étonnant Serge Gainsbourg (1961)
0 0
Voir tous les clips Serge Gainsbourg

Paroles et traduction de «La Chanson De Prévert»

Oh je voudrais tant que tu te souviennes

Cette chanson était la tienne

C'était ta préférée

Je crois

Qu'elle est de Prévert et Kosma

Et chaque fois les feuilles mortes

Te rappellent à mon souvenir

Jour après jour

Les amours mortes

N'en finissent pas de mourir

Avec d'autres bien sûr je m'abandonne

Mais leur chanson est monotone

Et peu à peu je m' indiffère

A cela il n'est rien

A faire

[... ]

Cette chanson

"Les Feuilles Mortes"

S'efface de mon souvenir

Et ce jour là

Mes amours mortes

En auront fini de mourir

________
Cette chanson est un hommage à une autre chanson : "Les feuilles mortes", dont les paroles sont un poème de Prévert, célèbre poète français, et dont la mélodie a été composée par Kosma.
Gainsbourg n'a pas été le seul à rendre hommage au poème de Prévert. Ce poème est en effet très connu (par exemple, le vers "les feuilles mortes se ramassent à la pelle"). Il y a à ce jour plus de 600 interprétations différentes de la chanson, dont celles de Juliette Gréco, Edith Piaf, Dalida, Miles Davis, etc. La version anglaise s'appelle "Autumn Leaves".

Gainsbourg fait un parallèle entre sa chanson et celle de Prévert. Les deux chansons commencent d'ailleurs par le même vers.
Le poème de Prévert parle de la rupture : un homme se souvient de sa relation avec la femme qu'il aimait. Il compare la rupture à l'automne, et les feuilles mortes qui tombent représentent les regrets et les souvenirs. Il est également question d'une chanson que la femme chantait : l'homme dit qu'il ne l'oubliera jamais.

La chanson de Gainsbourg parle donc du même thème. Là encore, il est question d'une chanson (qui est donc "Les feuilles mortes" de Prévert). C'était la chanson préférée de la femme dont parle Gainsbourg, elle symbolise leur relation. Et évidemment, les feuilles mortes lui remémorent leur relation.

Mais Gainsbourg donne sa propre version de l'amour et de la rupture. Dans la chanson de Prévert, l'homme n'oubliera jamais la chanson de la femme, alors que dans la chanson de Gainsbourg, il l'oubliera. C'est ce que montre le dernier couplet. Selon Gainsbourg, la rupture est surmontable.

 
Publié par 12658 5 4 4 le 15 janvier 2007, 14:56.
 

Vos commentaires

Zarathoustra Il y a 9 an(s) 11 mois à 16:34
6749 6 4 2 Zarathoustra Site web ouaip elle est tout simplement magnifique :)
rien à dire de plus :)
j25 Il y a 4 an(s) 5 mois à 23:32
3218 4 2 1 j25 une de ses meilleures, mais que je préfère par JaneB
Caractères restants : 1000