Facebook

 

Paroles de la chanson «Jihad» (avec traduction) par Médine

Jihad (2005)
0 0
Chanteurs : Médine
Albums : Jihad
Voir tous les clips Medine

Paroles et traduction de «Jihad»

Jihad

Dans ce morceau, Médine parle de l'éternel combat de l'Homme contre soi-même. Il explique que l'histoire ne s'est forgée que dans la guerre à travers les siècles. Mais au delà des batailles entre les hommes, il y a aussi un duel existentiel contre soi-même. Ce qu'il appelle "Jihad" est donc une lutte "contre son mauvais soi-même". Pour illustrer cela, Médine fait de nombreuses références historiques, mythologiques et religieuses.

Ce texte est tout simplement énorme !

Quelques milliards d'années pour un retour en arrière

Ecrivain arriéré depuis que l'homme est sur Terre

Il était une fois un morceau de chair

Qui pour conquérir le monde petit homme partit en guerre

D'un geste habile Abel devint victime

Par le meurtre de son frère, Kabyle instaure le crime

Ce furent les premiers pas sur terre des criminels

Trahison fraternelle une femme au centre des querelles

Et le règne de l'homme suivit son cours

Oubliant son Seigneur celui qui lui fit voir le jour

Accumulant les erreurs et les défaites

Espérant trouver son coin de paradis par les conquêtes

Alors petit homme sortit son épée

De son fourreau et commença à découper

Toutes les têtes qui se dressaient devant lui

Les mauvais comme les gentils, les colosses comme les petits

Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge et Renaissance

Une histoire sans équité obtient la rage à la naissance

Avertissement de la part des messagers

A qui on tourne le dos et qui nous laissent présager

Une guerre avant une autre et un mort après l'autre

Un empire, un continent et une race contre une autre

Récit imaginaire, mythologie du minotaure

Hercule contre Centaure, Achille contre Hector

Et comme les responsables n'y sont qu'a moitié

Musulmans contre Croisés, Jérusalem et Poitiers

David contre Goliath et Moussa contre Pharaon

Tous devront rendre compte quand sonnera le clairon

…Et l'existence aura pris fin

Puis renaîtra de sa poussière de défunt

Un jugement qui se déroule sans injustice

Regroupant l'humanité les dos chargés de bêtises

Mais bien avant petit homme aura pris le temps

De combattre son frère et de verser le sang

D'innocents, de coupables présumés

D'instaurer un bordel pas possible en résumé

Cesar, Attila, Alexandre le grand

Gengis Khan, Napoléon et Guillaume le Conquérant

Le pouvoir ne fait que changer de prénom

Les méthodes restent les mêmes, de succession en succession

Couronné par le peuple auto-proclamé

Le bourreau par la victime se voit acclamer

Réclamer le prix d'une liberté promise

En espérant un jour regagner la terre promise

Moujahidin, Samouraï ou prétorien

Mercenaire et légionnaire, soldat de plomb qui ne craint rien

Amiral, général, caporal, sous officier

Depuis le fond de nos entrailles à la guerre nous sommes initié

Et si le monde d'aujourd'hui à changé

Qu'on nous explique les génocides et leur sens caché

Qu'on nous explique les conflits qui se prolongent

Le 21ème siècle est bien parti dans son allonge

Explique les bouteilles de gaz l'invention des chambres à gaz

Les furtifs hélicoptères qui coupent les ailes de Pégase

Le crime est dans nos têtes enfoui dans nos mémoires

Il suffit d'un rien pour que le monde replonge dans le noir

Guerre offensive, défensive, guerre mondiale

Guerre des nerfs, nucléaire, guerre coloniale

Guerre des étoiles, guerre du feu, guerre diplomatique

Guerre des mondes et guerre bactériologique

Guerre froide, guerre de résistance

Guerre civile, guerre de 100 ans, guerre d'indépendance

Croix de guerre, chemin de croix et croix de fer

Crime de guerre, cri d'enfer auxquels je crois dur comme fer

L'important c'est de participer

Moi j'crois bien n'avoir jamais joué à la paix

Une marguerite sur nos fusils à pompe

On déteste les armes mais les fabrique en grand nombre

(…) C'est l'industrie de l'armement

Une manière comme une autre de se faire de l'argent

AK 47 et pistolet mitrailleur

Kalachnikov et missile Stingers

Missile rocket, Al Samoud et Tomahawk

Des armes de destruction massive qui nous choquent

Uniquement quand elles appartiennent aux autres

Après l'enquête en fin de compte ce sont les nôtres

Et recommence depuis le commencement

Insoumission, désobéissance au grand commandement

On abandonne notre poste de vertu

Mmoralité d'acier un vêtement dévêtue

Aucune pudeur, aucune remise en question

Aucun regret, aucune larme, aucune demande de pardon

Aucun combat exercé de l'intérieur

Aucune leçon tiré de toutes les erreurs antérieures

On naît, on vit, on meurt entre deux on s'entretue

On se pardonne, on se trahit, le cycle se perpétue

On se délivre, on se libère pour finalement

Enchaîner par rendosser d'autres chaînes machinalement

Et moi je chante contre vents et marées

Ecoute ma chronologie pour les contrecarrer

Ceux qui choisissent la solution militaire

N'ont-ils pas vu qu'elle nous dessert beaucoup plus qu'elle nous sert

Reçois mes références, mon listing, ma rédaction

Reçois mon bilan historique et ses acteurs sans rédemption

Etudier reste la seule solution

Pour les blancs, les noirs, les gens issus de l'immigration

Ma richesse est culturelle, mon combat est éternel

C'est celui de l'intérieur contre mon mauvais moi-même

Mais pour le moment les temps resteront durs

Et pour le dire une centaine de mesures

Jihad !

 
Publié par 14062 6 4 4 le 2 février 2007, 23:00.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000