Facebook

 

Paroles de la chanson «Exquise Descente» (avec traduction) par Feverish

Lorsque Mes Désirs Se Heurtent A La Réalité (2003)
0 0
Chanteurs : Feverish

Paroles et traduction de «Exquise Descente»

Exquise Descente (Exquise Descente)

Chanson sur la jeunesse et sa situation actuelle.

C'est marrant de voir tous ces jeunes qui n'en n'ont plus rien à foutre de ce qui se passe autour d'eux car élevés dans un environement qui ne s'addresse pas à eux, ils perdent les pédales, perdent leur mental, pour certains d'entre nous un jour ce sera fatal, si on ne garde pas le moral face à cette exquise descente. Ne sens tu pas cette épée de Damocles si oppressante, qui nous rapelle chaque jour chaque seconde que nous ne sommes pas de ce monde, chaque jour chaque seconde, que nous sommes en marge de leur monde. Je me perds à force de déplaire, faut il se taire ou rester à terre ? Restons insoumis, restonts insoumis face à leur mépris, je ne veux être victime de leurs esprits. Parfois, j'aimerais ne pas me poser toutes ces questions, vivre sans faire appel à ma raison, vivre comme des tas de gens le font, vivre comme une pouppée de chiffons, suivre une voie tracée mais mon esprit est taché, je ne peux oublier ce mal qui qui touche comme une fatalité, combien de temps avant de finir souillés, oubliés... (Refrain) Je me perds dans cette exquise descente.
C'est marrant de voir tous ces jeunes qui n'en n'ont plus rien à foutre de ce qui se passe autour d'eux car élevés dans un environement qui ne s'addresse pas à eux, ils perdent les pédales, perdent leur mental, pour certains d'entre nous un jour ce sera fatal, si on ne garde pas le moral face à cette exquise descente. Ne sens tu pas cette épée de Damocles si oppressante, qui nous rapelle chaque jour chaque seconde que nous ne sommes pas de ce monde, chaque jour chaque seconde, que nous sommes en marge de leur monde. Je me perds à force de déplaire, faut il se taire ou rester à terre ? Restons insoumis, restonts insoumis face à leur mépris, je ne veux être victime de leurs esprits. Parfois, j'aimerais ne pas me poser toutes ces questions, vivre sans faire appel à ma raison, vivre comme des tas de gens le font, vivre comme une pouppée de chiffons, suivre une voie tracée mais mon esprit est taché, je ne peux oublier ce mal qui qui touche comme une fatalité, combien de temps avant de finir souillés, oubliés... (Refrain) Je me perds dans cette exquise descente.

 
Publié par 14632 6 3 3 le 16 février 2007, 13:30.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000