Facebook

 

Paroles de la chanson «Die Nacht» (avec traduction) par Die Ärzte

Die Ärzte
0 0
Chanteurs : Die Ärzte
Albums : Geräusch

Paroles et traduction de «Die Nacht»

Die Nacht (La nuit)

Cinqième opus du CD 2 de "Geräusch", signée Bela B. Felsenheimer, une chanson qui nous emmène dans l'univers feutré et mystérieux de la nuit...

Die Dämmerung ist die Grenze - hier machen viele kehrt.
Le crépuscule est la limite - ici, beaucoup font demi-tour.
Das Dunkel birgt Gefahr - wer weitergeht, bleibt nicht unversehrt.
Les ténèbres cachent le danger - celui qui poursuit son chemin n'est plus en sécurité.
Und die Düsternis verspricht und lockt - ich kann nicht widerstehen,
Et l'obscurité est prometteuse et attirante - je ne peux y résister.
Will das Dunkel des Mondes in Deinen Augen sehen.
Je veux voir l'ombre de la lune dans tes yeux.

In der Nacht hat jede Berührung ihre Wichtigkeit.
Pendant la nuit, chaque contact physique a son importance.
Wir ergeben uns ihrer Verführung - sie hüllt uns in ihr schwarzes Kleid.
Nous capitulons face à sa séduction - elle nous enveloppe dans ses vêtements noirs.
Die Nacht, sie lässt Dich Dinge tun, die Du bei Tage nicht mal denkst.
La nuit, elle te laisse faire des choses, auxquelles tu ne pensais pas même le jour.
Doch, das geschieht nur, wenn Du ihr Dein Vertrauen schenkst.
Mais cela a lieu seulement, lorsque tu lui donnes ta confiance.

Die Nacht muss eine Frau sein, denn sie hat uns geboren.
La nuit doit être une femme, car elle nous a mis au monde.
Weil ihre Macht uns so vertraut scheint, fühlen wir uns auserkoren.
Nous avons tellement confiance en son pouvoir apparent, nous nous sentons élus
Von ihr...
Par elle...
Der Nacht !
La nuit !

Du spürst die Neugier auch - ich kann Wellen in Deinen Augen sehen.
Tu éprouves aussi de la curiosité - je peux voir des vagues dans tes yeux.
Spürst Du ihren warmen Hauch - willst Du mehr, musst Du nur weitergehen.
Sens-tu son souffle chaud - en veux-tu plus, dois-tu seulement aller plus loin.
Die Nacht macht uns zu Helden - ihre Stille bedeckt unsere Haut.
La nuit nous transforme en héros - son silence recouvre notre peau.
Wir schließen die Augen und selten warst Du mir mehr vertraut.
Nous fermons les yeux, et rarement as-tu eu autant confiance en moi.
Vater Tag predigt uns Arbeit, Vater Tag predigt uns Vernunft.
Le père-jour nous prêche le travail, le père-jour nous prêche la raison.
Ich ersehne die Nacht, sehne mich nach der Zusammenkunft.
J'ai la nostalgie de la nuit, j'ai la nostalgie de nos rencontres.

Die Nacht muss eine Frau sein, denn sie hat uns geboren.
La nuit doit être une femme, car elle nous a mis au monde.
Weil ihre Macht uns so vertraut scheint, fühlen wir uns auserkoren.
Nous avons tellement confiance en son pouvoir apparent, nous nous sentons élus
Von ihr...
Par elle...
Der Nacht !
La nuit !

Die Nacht ähnelt dem Tod - vielleicht ist sie uns deshalb so nah.
La nuit ressemble à la mort - peut-être est-elle trop proche de nous.
Betreten kurz sein schwarzes Boot - ein paar Tropfen auf seinem Altar.
Montez un instant sur son bateau noir – quelques gouttes sur son autel. (1)
Und Blasco führt uns in sein Reich, serviert uns roten Wein.
Et Blasco nous guide dans son royaume, nous sert du vin rouge.
Er lässt uns in der Ewigkeit niemals allein...
Il ne nous laisse jamais seuls dans l'éternité...

Die Nacht muss eine Frau sein, denn sie hat uns geboren.
La nuit doit être une femme, car elle nous a mis au monde.
Weil ihre Macht uns so vertraut scheint, fühlen wir uns auserkoren.
Nous avons tellement confiance en son pouvoir apparent, nous nous sentons élus
Von ihr...
Par elle...
Der Nacht !
La nuit !

Weil ihre Macht uns so vertraut scheint, fühlen wir uns auserkoren.
Nous avons tellement confiance en son pouvoir apparent, nous nous sentons élus
Von ihr...
Par elle...
Der Nacht !
La nuit !

Der Nacht, der Nacht !
La nuit, la nuit !

(1) Si quelqu'un a une suggestion relative à ce passage, qu'il en fasse part, parce que j'ai bien peur de ne pas tout à fait saisir ce qu'il veut dire...

 
Publié par 6062 4 3 2 le 16 mars 2007, 00:13.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000