Facebook

 

Paroles de la chanson «Fait Divers» (avec traduction) par Téléphone

Crache Ton Venin (1979)
0 0
Chanteurs : Téléphone
Voir tous les clips Telephone

Paroles et traduction de «Fait Divers»

Fait Divers

Dans cette chanson, Telephone critique les familles "du grand monde" qui délaissent leurs enfants, ne s'en occupent pas et ne se rendent pas compte de leur solitude et de leurs problemes, et qui sont amenés (en tout cas dans cette chanson) a se suicider.
- "Elle avait à peine avalé ses quinze ans Qui d'ailleurs lui restaient coincés dedans Elle avait grandi arrosée par l'argent On pousse vite chez ce genre de gens" : ce couplet explique que cette fille ne s'est pas épanouie, elle n'a pas eu le temps de grandir, et que seul l'argent a occupé son monde.
- "Elle s'appelait Fait Divers Une fleur fanée en plein hiver Oh les dents sont plus dures que la chair Tu sais ici ont n'aime que la pierre" : une fleur fanée en plein hiver nous montre, comme dans le premier couplet, qu'elle n'est pas épanouie
- "Oh oh oh Oh oh oh sauve toi" : elle devrait partir, fuir le monde dans lequel elle vit
- "Elle avait les manières du grand monde Devant sa télé fait le tour du monde Mais son univers était un petit monde Où se battaient tous les chagrins du monde" : la fille est formatée, tout le monde la croit heureuse mais au fond elle se sent seule, mal dans sa peau et triste
- "Elle causait plus à ses parents, non Depuis une sombre histoire d'amant Son père gueulait à sa mère " Tu mens ! " Pendant qu'eux s'cognaient fort elle criait " Maman ! "" : ici, les parents sont accusés. non seulement ils ne s'entendent pas bien avec leur fille, mais en plus ils ne s'aiment pas et la délaissent.
- "Elle s'appelait Fait Divers Dieu que cette fille était solitaire Oh, les dents sont plus dures que la chair Tu sais ici on n'aime que la pierre" : on nous rappelle la solitude de cette fille, et la dureté de l'univers dans lequel elle vit
- "Elle avait à peine avalé ses quinze ans Qui d'ailleurs lui restaient coincés dedans Qu'elle avala une boite de tranquillisants Juste histoire de tuer le temps " : ce couplet nous amene au suicide de la fille. on voit que malgré son jeune age elle n'en peut plus de la vie.
- "Et en suivant son enterrement Les gens ne comprenaient pas vraiment Qu'ils avaient tué cet enfant Au fond d'eux enterré depuis longtemps" : on voit que les personnes "de son monde" ne se rende meme pas compte de leurs erreurs, et ne comprennent pas son suicide, et qu'elle était deja morte pour eux (sans doute en rapport avec les parents, voir couplets precedents)
- "Tuer l'enfant, tu es l'enfant Tuer l'enfant qu'on a dedans C'est ça l'auto-avortement Reste le môme perdu comme avant Dans le ventre d'un bon moment" : Telephone accuse les personnes de ce milieu de militer contre l'avortement etc... alors que leurs propres enfants, meme s'ils ne les tuent pas quand ils les attendent, finissent par se tuer car ils n'ont pas une vie heureuse.

Si vous avez des choses à ajouter...

Elle avait à peine avalé ses quinze ans
... .
Qui d'ailleurs lui restaient coincés dedans

Elle avait grandi arrosée par l'argent

On pousse vite chez ce genre de gens

Elle s'appelait Fait Divers

Une fleur fanée en plein hiver

Oh les dents sont plus dures que la chair

Tu sais ici ont n'aime que la pierre

Oh oh oh

Oh oh oh sauve toi

Elle avait les manières du grand monde

Devant sa télé fait le tour du monde

Mais son univers était un petit monde

Où se battaient tous les chagrins du monde

Elle causait plus à ses parents, non

Depuis une sombre histoire d'amant

Son père gueulait à sa mère " Tu mens ! "

Pendant qu'eux s'cognaient fort elle criait " Maman ! "

Elle s'appelait Fait Divers

Dieu que cette fille était solitaire

Oh, les dents sont plus dures que la chair

Tu sais ici on n'aime que la pierre

Elle avait à peine avalé ses quinze ans

Qui d'ailleurs lui restaient coincés dedans

Qu'elle avala une boite de tranquillisants

Juste histoire de tuer le temps

Et en suivant son enterrement

Les gens ne comprenaient pas vraiment

Qu'ils avaient tué cet enfant

Au fond d'eux enterré depuis longtemps

Tuer l'enfant, tu es l'enfant

Tuer l'enfant qu'on a dedans

C'est ça l'auto-avortement

Reste le môme perdu comme avant

Dans le ventre d'un bon moment

 
Publié par 8820 6 4 3 le 1 avril 2007, 15:51.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000