Facebook

 

Paroles de la chanson «Niang Zi» (avec traduction) par Jay Chou

Jay (2000)
0 0
Chanteurs : Jay Chou
Albums : Jay

Paroles et traduction de «Niang Zi»

Niang Zi (Femme (mariée))

 

Niang zi que yi jiu mei ri zhe yi zhi yang liu
Ma femme est toujours en train d'arracher les troncs des saules
Ni zai na li / zai xiao cun wai de xi bian he kou
Tu es arrivé ici par les flots, à la source de la rivière hors de notre petit village
Mo mo deng zhe wo
M'attendant tranquillement
Niang zi yi jiu mei ri zhe yi zhi yang liu
Ma femme est toujours en train d'arracher les troncs des saules
Ni zai na li / zai xiao cun wai de xi bian
Tu es arrivé ici par les flots, hors de notre petit village
Mo mo deng zhe
M'attendant
Niang zi
Ma femme
Yi hu hao jiu / zai lai yi wan re zhou
Un bon verre de vin et un bol de soupe chaude
Pei shang ji jin de niu rou
Ajoutez quelques grammes de boeuf
Wo shuo dian xiao er / san liang yin gou bu gou

Jing se ru qiu / man tian huang sha lue guo
L'autumne s'en va, les derniers vents de sables soufflent à travers les cieux
Sai bei de ke zhan ren duo / mu cao you mei you
Le restaurant aux frontières vers le nord est rempli de monde, as-tu un peu de foin ?
Wo ma er you xie shou
Mon cheval devient un peu maigre
Shi shi kan tou / jiang hu shang chao qi chao luo
Je suis aigri par les communs des mortels, les hauts et les bas dans le monde des combattants
Shen me en yuan guo cuo / zai duo nian yi hou
Toutes les disputes et conflits, ce qui est juste et ce qui est faux, continueront à amener que tristesse et désolation même si les années passent
Hai shi rang ren nan guo / xin shang tou
Mon coeur est totallement brisé
Niang zi ta ren zai jiang nan deng wo
Ma femme est en train de m'attendre à Jiang Nan(1)
Lei bu xiu / yu chen mo
Ses larmes n'ont jamais cessé de couler, ses mots qu'on n'entend pas
Niang zi que yi jiu mei ri zhe yi zhi yang liu
Ma femme est toujours en train d'arracher les troncs des saules
Zai xiao cun wai de xi bian he kou
Par les flots, à la source de la rivière hors de notre petit village
Mo mo deng zhe wo
M'attendant tranquillement
Jia xiang de die niang zao yi cang lao le lun kuo
Mon père et ma mère ont énormément vieilli à la maison
Niang zi wo qian ni tai duo
Ma femme, j'ai une dette envers toi
Yi hu hao jiu / zai lai yi wan re zhou
Un bon verre de vin et un bol de soupe chaude
Pei shang ji jin de niu rou / wo shuo dian xiao er
Ajoutez quelques grammes de boeuf, j'appelle le serveur
San liang yin gou bu gou

Jing se ru qiu / man tian huang sha lue guo
L'automne s'en va, les derniers vents de sables soufflent à travers les cieux
Sai bei de ke zhan ren duo / mu cao you mei you
Le restaurant aux frontières vers le nord est rempli de monde, as-tu un peu de foin ?
Wo ma er you xie shou
Mon cheval devient un peu maigre
Tian ya jin tou / man lian feng shuang luo mo
Loin d'ici, aux fins fonds du monde, un temps qui ébloui notre visage plein de déceptions
Jin xiang qing qie de wo
Moi, approchant ma ville natale, maintenant appeuré
Xiang si ji hong dou

Xiang si ji hong dou

Wu neng wei li de zai ren hai zhong piao bo
Sans repères errant parmis la foule
Xin shang tou
Mon coeur est totallement brisé
Niang zi ta ren zai jiang nan deng wo
Ma femme est en train de m'attendre à Jiang Nan
Lei bu xiu / yu chen mo
Ses larmes n'ont jamais cessé de couler

(1)Un petit village au sud de la rivière Changjiang

 
Publié par 8408 4 3 3 le 15 avril 2007, 16:48.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000