Facebook

 

Paroles de la chanson «Fiston» (avec traduction) par Rohff

La Fierté Des Nôtres (2004)
0 0
Chanteurs : Rohff

Paroles et traduction de «Fiston»

Fiston

Magnifique chanson de Rohff écrite pour son fils, un très bel hommage, très touchant. Comme quoi on peut être hardcore et être sensible...

1er janvier, d'entrée je suis comblé de joie,

15h43 a commencé la vie de mon mini-moi,

Mon petit bout de chou, fraîchement débarqué,

Je me suis caché derrière ma vie pour te regarder, te comtempler,

Entrain de criser, la peau frippée, recrocquevillé,

Pendant que la sage femme te laver dans cet évier,

Je remercie Dieu, que tu sois en bonne santé, ainsi que ta maman c'est elle qui t'a enfantée, allaitée, tu lui dois plus que la bonté,

9 mois de souffrances tu découvres malgré tout son visage enchanté,

On était 2, on se retrouve a 3 sous le même toît, dans un F2, ça devient étroit,

Même si tu fais que dormir, pleurer, faire caca je suis complètement gaga,

Pressé que tu m'appelles papa, quand je t'ais senti bougé dans le ventre de ta mère j'ais tremblé,

Elle m'a dit "arrêtes de paniquer, il le ressent, il va te ressembler"

Refrain (Jmi Sissoko)

Comme un rêve ce jour où tu es né

J'ai vu l'Homme dans tes yeux

Ce que j'ais de plus précieux

Comme un rêve ce jour où tu es né

Le bonheur dans mes yeux

J'en rêvais lassé des larmes

T'es tout petit prince, il faut que je fasse gaffe où je m'asseois, quand je te porte on fusionne, chacun la moitié de soi,

Dans tes yeux je me vois, je coule en toi, dans tes artères,

Responsable de toi, je te lâche pas je suis pas un déserteur,

La valeur sure de mon coeur, mon étoile qui brille,

Scintillement de mon espoir, toujours une invocation pour toi quand je prie,

Et puis arrive tes premiers pas où je souhaite que tu tombes pas,

Mais les chutes sont nécessaires c'est la vie qui me l'a appris,

Errant maladroitement sur le parquet, sans arrêts, il découvre le gigantisme du mètre carré,

Un nouveau regard orienté vers l'avenir,

Mon enfant, mon présent, le fruit de l'amour de ses parents, un de ces quatres je vais trépasser,

En nous séparant je te lèguerais mes biens, j'assure ton futur je me porte garant,

Mon plaisir passera après le tien, même si c'est dur je ferais mine de rien,

Et tu sais rien de la force que tu détiens.

Refrain

T'es la seule trace de mon passage sur Terre,

Ma descendance, tant le prénom que je t'ais donné a un grand sens,

Je me dois de t'apprendre à construire ton armure, bâtir ta fondation, ton fond, pour que tu gardes l'âme pure,

Que tu sois juste et fort, pour faire face aux épreuves que Dieu prédestine, qu' t'es le sens de l'estime,

Qu' tu sois honnête jusqu'au dernier centime,

Fouilles dans tes origines, faut connaître toute ta famille,

Laisses pas le diable te corrompre, choisis bien tes amis,

Sois assidu dans tes études, ais un bon coeur,

Et que mes échecs te servent à faire de toi un vainqueur,

Mon fils, que Dieu te guide et fasse qu'tu vives le bonheur,

Qui te garde des mauvais vices, qui te font perdre la face, ton honneur,

Essayes de suivre mes conseils, avec patience,

Suis ton instinct, je compte pas diriger ta vie, mais je serais pas loin, si t'as besoin de moi...

 
Publié par 6308 5 3 2 le 12 avril 2007, 22:14.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000