Facebook

 

Paroles de la chanson «Jumalten Kaupunki» (avec traduction) par Moonsorrow

Kivenkantaja (2003)
0 0
Chanteurs : Moonsorrow
Albums : Kivenkantaja

Paroles et traduction de «Jumalten Kaupunki»

Jumalten Kaupunki (La Cité des Dieux)

En gros, cette chanson fait alusion au Valhalla, la Cité des Dieux dans la mythologie nordique, là où étaient ammené les guerriers valeureux mort au combat, l'épée à la main. Cette chanson se résume à une horde de guerriers partit affronter des ennemies et qui probablement ne retourna jamais de se raide.
Si quelqu'un veut contribuer à cette explication ou corrigé, il est la bienvenue. Kiitos

PS : Je vous recommande wikipedia si vous voulez en savoir plus sur le Vallalha : fr. wikipedia. org/wiki/Valhöll

Tuon laakson pohjalla
Au fond de cette vallée
Taivaiden tornien ympäröimänä.
Entouré de tours divines.
Joet vilkkaat risteävät
Se croisent deux rivières vivante
Aikaa ammoista kuljettaen.
Qui prennent beaucoup de temps à avançer.

Saattue pysähtyy
Ici la compagnie s'arretera,
Lämpimään sateeseen.
Se reposant au chaud et sous la pluie.
Jossain kaukaisuudessa
Quelque part au loin, loin
Pronssitorvi soi - kuunnelkaa !
On entend le son des cornes de bronze !

Tie aukenee laaksoon,
Le chemin conduit dans une vallée,
Vedet ain' virtaa alaspäin.
Les eaux courent contre en bas.
Ikuisuuteen aika vie,
À l'éternité notre temps nous conduira,
Kultaiseen taloon jumalten.
Jusqu'a la maison dorée des Dieux.

Ukkonen valaisee
Sous les flashs des éclaires
Seinämät vuorten jylhien.
Les tristes montagnes revèlent.
Vesi rummuttaa kattoa metsän
Des libres d'eaux verte voûtent,
Sen kansaa raviten.
Nourrissant le peuple du buisson

Tuhannen vuotta kulunut kai
Mil ans on peut être passé
On siitä kun täältä lähdimme.
Depuis le moment que nous avons quitté nos maisons.
Vihdoin olemme kotona
À la fin nous retournons
Kaupungissa ikuisten.
à la ville de l'éternel.

Tie aukenee laaksoon,
Le chemin conduit dans une vallée,
Vedet ain' virtaa alaspäin.
Les eaux courent contre en bas.
Ikuisuuteen aika vie,
À l'éternité notre temps nous conduira,
Kultaiseen taloon jumalten.
Jusqu'a la maison dorée des Dieux.

Puisen pöydän äärellä
Nos ancêtres festoyent
Esi-isät juhlivat.
Autoure d'une grande table de bois.
Sirpaleissa rikotun lumouksen
Dans les fragements d'un sortilège brisé
Jalat veressä tanssien.
Ils dançent seules.

Vesi kadonneen järvenselän
Le lac ouvert, abandonné
Iäisyydessä lepää.
Toujour endormie à l'interieur.
Heikko pinta peilityyni väreilee
Le panier delicat casse
Vain kosketuksesta ihmisen.
Au touché de l'homme.

Tuhannen vuotta ja
Mil ans
Veljet toisensa pettävät.
Pour un frère trahire un frère.
Niin jumalten kaupungin
Et la beauté de la cité des Dieux
Kauneus edessämme katoaa.
Disparait devant nos yeux.

 
Publié par 5383 5 2 2 le 6 juillet 2007, 20:22.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000