Facebook

 

Paroles de la chanson «El Blues Del Esclavo» (avec traduction) par Mecano

Descanso Dominical (1990)
0 0
Chanteurs : Mecano
Voir tous les clips Mecano

Paroles et traduction de «El Blues Del Esclavo»

El Blues Del Esclavo (Le blues de l'esclave)

Kinta kinte est le héros du roman "Racine" d'Alex Haley qui a été adapté à la télévision et qui raconte l'histoire d'esclaves depuis leur départ d'Afrique jusqu'aux champs de coton du sud américain.

J'ai arrêté l'espagnol après mon BAC, en 1996, alors soyez indulgents sur mes traductions ! S'il y a des erreurs, merci de me les signaler pour que je puisse corriger mon texte ! muchas gracias !

El ser negrito es un color
Etre noir, c'est une couleur
Lo de ser esclavo no lo trago
être un esclave, je le digère pas,
Me tiene frito
J'en ai marre
Tanto trabajar de sol a sol
De travailler tant chaque jour,
Las tierras del maldito senorito
Sur les terres de ce maudit seigneur

Los companeros piensan igual
Mes compagnons pensent pareil,
O hay un Espartaco que entre a saco
Soit y a un Spartacus pour nous aider,
Y esto cambia o "tos pa" Gambia
Soit tout ça change, ou on part en Gambie,
Desde Kunta Kinte a nuestros dias
Depuis Kunta Kinte à nos jours,
Pocas mejorias
Peu d'améliorations

A ver si ahora con la guerra de secesion
À voir si maintenant avec la guerre de sécession
Se admite nuestro sindicato del algodon
Notre syndicat du coton est admis
Que a saber quiere obtener
Qui, à savoir, voudrait obtenir
Descanso dominical, un salario normal
Le jour de repos dominical, un salaire normal,
Dos pagas, mes de vacaciones
Le double-mois de salaire et un mois de vacances,
Y una pension tras la jubilacion
Et une pension après notre retraite

Que se nos trate con dignidad
Que l'on nous traite avec dignité,
Como a semejantes, emigrantes
Comme vos semblables, immigrés,
Que se terminen las pasadas, las palizas
Que se terminent les coups et les raclées
Del patrono y el derecho de pernada
Du patron et le droit de cuissage

Y el que prefiera por la selva
Et celui qui préfère être dans la forêt
Con la mujer y el chaval
Avec la femme et le gamin
Ir natural "erguiendo" cuello y testuz
être naturel, relevant la tête
Como hermana avestruz
Comme soeur l'autruche
Para que no digan que somos unos zulus
Pour qu'on ne dise pas que nous sommes des zoulous,
Ir cantando este blues
On a chanté ce blues

Estribillo
Refrain

Y el que prefiera que se vuelva al Senegal
Et celui qui l'veut qu'il retourne au Sénégal
Para que no digan que somos unos zulus
Pour qu'on ne dise pas que nous sommes des zoulous,
Ir cantando este blues
On a chanté ce blues

 
Publié par 12186 6 4 4 le 15 mai 2007, 20:26.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000