Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Monde Est...» (avec traduction) par Psy 4 De La Rime

Enfants De La Lune (2005)
0 0
Chanteurs : Psy 4 De La Rime
Voir tous les clips Psy 4 De La Rime

Paroles et traduction de «Le Monde Est...»

Le Monde Est...

Je crois que l'explication de cette chanson est inutile car il s'agit d'une vision générale du monde actuel.

Stone

Le monde est stone

Ils veulent nous anésthésier l'esprit

Nous disent que le paradis est ici

Le monde est stone

On avance technologique au lieu se soigner nos hémoragies

Alonzo :

C'est l'ironie du sort

J'fini sur le sol du coq

Economiquement pauvre

La mafia mondiale m'escroque

Y'a plus l'harmonie dans ma famille

Tro de pub de cul tromatise les gamines

Que dieu nous sauve

Homme du monde

Ya pas de gang sans armes

Ni de corps sans âme

Peu de mère sans larmes

Y'a presque plus d'air

Le temps moderne est lourd

On se deshydatre à l'eau de feu dans le gouffre

On meurt un peu chaque jour

Charles la misère n'est pas moins pénible au soleil

Aux Comores combien rêvent de marseille à - 5 l'hiver

Alors qui savent qu'ici on est ado masochiste

Qu'on se perce et qu'on se dessine sur le corps

Qu'on combat le fasciste

Et que le fric c 'est le frere d'l'egoisme

Les cotoyer c'est perdre des proportios irréalistes

Combien de gens sont incopris donc se désiste

Cette phobie existe

C'est triste

Ce qui arrive aux mômes pas biens

Victimes d'etre voyant

Contaminé avant de lire la consonne, la voyelle

Les années passent comme les mois,

Les mois comme les semaines

Les semaines comme les jours

Parce qu'on échouent

L'afrique saigne

Qui tient les reines ? ?

Soprano :

J'suis né à cette epoque

Où la dalle devrait etre un crime contre l'humanité

Les mentalités sont en manque de fertilité

Où la paix est avorter

Depuis que la colombe crame sur la flamme de la statue de la liberté

Ou la jeunesse est un drame qui s'instruit d'une politique ridé

Emission TV en pleine puberté

Là où mes larmes trempent ses lettres venues du bled car on prefere aller sur mars pour mettre de l'eau et de l'éléctricité

Là où pour du shit tu vas au trou

Pendant qu'au jardin d'enfant des flèches de Cupidon sont tirées par Dutroux

Là où des batards confondent berceau et tante

Là où le sang du sol est beaucoup plus cher que celui d'un môme

Là où on t'enferme pour tes idées

Où les vieux tiennent plus l'été

Où des mères ne connaissent tjs pas le bonheur d'allaiter

Il y a tellement de gens qui souffrent

Que te lever le bando que t'as sous les yeux mais faut aussi que tu les ouvres

Que t'es mal

Comme j'ai mal

Voir ces filles de 12 ans qu'on retouve dans les bois

Moi j'ai mal

Pour tout ces orphelins de guerre

Qui nous envient nos fêtes des mères

Moi j'ai mal

Pour toutes ces victimes d'épidémies de séïsmes et d'attentats

Moi j'ai mal

Car nos enfants grandissent dans ce monde stone...

Vincenzo :

Ok

Arretons le massacre

Sachez que la bombe humaine

A été inventée seulement pour se défendre

Donc j'enmerde ceux qui l'exploitent

A defaut nuir, de suivre, de subir

Le mal des enfants

Qui ont les membres en plâtre

Le monde se dilate

Et l'oxygène nous devore

Mais on reste diplomate

Face à ce monde stone qui nous devore

Trop d'effort voyez

Pour peu de réussite

Car personne suscite

L'entretien de l'espoir

Qui font que nos peaux s'irritent

C'est mort frère

Quand les balles soulagent nos voix

Mort comme les morts qu'on porte le deuil lors des attentats

C'est mort frère

Car nos ihmams et prètres

Purgent des sales peines

Alors qu'ils doivent faire

De nos lieux saints

Des sales plaines

Mortel

Comme lacher du fric

Pour une pétasse

Mortel

Comme le monde bosse

Dans les ruines seulement

Pour un pesos

Favelas du monde

Là où les piranas des os

Les cris des S. O. S

La crainte chargé a grosse dose

Donc signe une petition dans la marge

Car les grandes lignes sont faites pour les grands hommes

Au savoir large

A savoir...

Devant nos cimetières

En vide

Donc moi j'crache sur l'esclavage

Qui n'a pas était abolie.

 
Publié par 6086 6 3 2 le 1 juin 2007, 22:26.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000