Facebook

 

Paroles de la chanson «Some Natures Catch No Plagues» (avec traduction) par Saetia

A Retrospective (2003)
0 0
Chanteurs : Saetia

Paroles et traduction de «Some Natures Catch No Plagues»

Some Natures Catch No Plagues (Certaines Natures N'apportent Pas De Fléaux)

Il se rend compte que cette fille n'est pas "The One".

I
I
I smiled that kind of icy blue smile of a noonday reckoning, the tied together two of tell-tale pictures i've sketched in sand castle plots and plans. similar starting points, both for sin and shooting blanks. but it's always the unseen sharp pang; the awkward rhythm of the dance like a tick-tock clock in that heart of hearts repeating, "there is no happy here, there is no happy here... " devil may care touches trickled down. Spine, thigh, and breast may never truly illuminate the finer art of heartwork.
Je souriais de ce genre de sourire bleu glacial d'une estimation de midi, le lien entre deux images indicatrices que j'ai dessiné sur des chateaux de sable, des complots et des plans, des points de départ similaires, tous deux pour pécher et mettre en évidence les blancs. Mais c'est toujours la douleur aiguisée qui passe inaperçu; le rythme maladroit de la danse, comme le tic-tac d'une horloge dans ce coeur de coeurs répétant, " il n'y pas d'heureux ici, il n'y a pas d'heureux ici...  " le diable peut se soucier des contacts écoulés le long de l'épine, la cuisse et le sein qui ne peuvent jamais vraiment illuminer le plus fin des arts, celui du coeur.

II
II
I was turning over with the sheets, and facing the arched back thinking of how my eyes, half-opened, caughther arm moving from side to side, but never to me. it's all connected by blank words to tell empty Promises of clumsy miscommunication. so we say what we will, to see what we may, to find a Biblical knowing. Enfolded within the next few hours. it's too sad, too tragic... i spent myself choking on the motions leading up to said misfortune.
Je me retournais dans les draps, et faisant face à ce dos courbé, pensant à comment mes yeux, à demi-clos, suivais son bras qui bougeait d'un côté à l'autre, mais jamais vers moi. Tout est connecté par des mots dénués d'expression pour dire des promesses vides d'une maladroite conversation. Alors nous disons ce que nous serons, pour voir ce que nous pouvons, pour trouver un savoir Biblique enveloppé pour les heures à venir. C'est trop triste, trop tragique... je me suis usé par le choc des émotions conduisant au malheur dit.

 
Publié par 14632 6 3 3 le 9 juillet 2007, 15:16.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000