Facebook

 

Paroles de la chanson «Until The End» (avec traduction) par The Nightwatchman

One Man Revolution (2007)
0 0
Chanteurs : The Nightwatchman
Voir tous les clips The Nightwatchman

Paroles et traduction de «Until The End»

Until The End (Jusqu'à la fin)

Pour la plupart, le nom " The Nightwatchman " (" le veilleur de nuit " en français) n'évoquera rien du tout.
A certains le nom " Tom Morello " semblera familier.
Tous, en tout cas, connaissent Rage Against the Machine. (Vous noterez ici qu'Audioslave je m'en balance... )
Et bien The Nightwatchman, Tom Morello de son vrai nom, est l'ex-guitariste de Rage Against the Machine, et si l'on connaît surtout cette icône du rock au discours politique franchement engagé, c'est grâce à son style unique et à son jeu de guitare révolutionnaire. Musicien pratiquement autodidacte, Morello est l'un des guitaristes électriques les plus talentueux et (surtout) l'un des plus innovants de la scène rock, toutes époques confondues : il tire en effet de son instrument des sonorités que lui seul sait/ose ( ? ) produire.
Par ailleurs, ce que jusque là le grand public ignorait, c'est que non content d'être un excellent guitariste, Tom Morello se révèle également être un chanteur plus que correct.

Tom Morello avait un nom, il avait une voix, il avait une guitare, et il avait des choses à dire. Bref, il ne lui manquait rien, absolument rien, pour se lancer dans une carrière solo, ce qu'il fit en sortant, en Avril dernier, son premier album, intitulé " One Man Revolution " (" La révolution individuelle ").
Or, à la première écoute, cet album peut dérouter, car on ne connaissait Tom Morello que pour son jeu sur une guitare électrique, et The Nightwatchman n'est pas un artiste de metal, ni même de rock, c'est un songwriter de folk music, et cet album est donc exclusivement acoustique. Et force est de constater que notre homme est aussi à l'aise dans un style que dans l'autre : la folk est de qualité, les textes sont bons et sonnent justes, la guitare est pure, la voix ne vacille pasgoogle, et Tom n'a rien perdu de sa conviction et de sa " rage contre le système " : c'est sa guitare qu'il a débranché, pas sa colère. Comme il le dit dans " maximum firepower " : " pas besoin de jouer fort pour être fort " (you don't have to be loud to be heavy as shit ! ").

Maintenant cette brève présentation de notre artiste et de son album effectué, et maintenant que vous êtes bien dans le bain, intéressons-nous plus en détail au morceau qui fait l'objet de cette explication, à savoir " Until the end ", la chanson qui clôt l'album.

Le thème principal de cet album, c'est la révolution. De manière plus ou moins implicite, Tom Morello encourage les gens à se soulever, à refuser de continuer à courber l'échine et à fermer les yeux. Ce morceau en est un bon exemple, quoi qu'ici le Veilleur de Nuit fasses plutôt dans la subtilité et les allusions. Les paroles, tout comme la musique et la voix, sont posées, calmes. Sa révolution n'est pas un coup de tête, c'est un acte mûrement réfléchi.
Tout d'abord, pourquoi, contre quoi se révolter ? Contre l'ordre établi, contre toutes ces aberrations du système que nous considérons, aveuglés par l'habitude, comme normales. Des ordres qui viennent d'un chef que personne ne voit, des crimes qu'on étouffe, tout un tas d'affaires obscures et sombres qui restent des tabous dont on ne doit rien savoir : tout ce qu'il y a " derrière le rideau " (" behind the curtain "). Par là, Morello fait allusion au fait que la politique, l'économie et la guerre sont des milieux pleins de magouilles, de non-dits et de conflits d'intérêts purement personnels desquels le public ne sait jamais rien. Cela doit changer, et on a assez attendu, c'est " maintenant ou jamais " qu'il faut agir, et Morello lui-même sera le premier à prendre parti si les choses se mettent à bouger, il en fait le serment dans ce premier couplet.
Dans le second couplet, Tom Morello se présente comme un avatar tout-puissant, une incarnation de sa révolution et des valeurs qu'elle représente. Si elle devait avoir lieu " ce soir " ("tonight"), lui serait à la tête des révoltés, représentant ainsi la " sentence " à infliger aux coupables, car il est aussi redoutable que les crimes qui ont été commis. Avec ses paroles suivantes " J'abattrais les briques et ouvrirait les verrous ", il se présente symboliquement en libérateur. Son " Je ne possède rien, mais je donnerai tout ce que j'ai " explicite l'esprit de solidarité fraternelle dans lequel il envisage un monde meilleur, ou en tout cas le manque de solidarité fraternelle qu'il reproche à la société américaine.
Le refrain de cette chanson est une promesse de Tom Morello, la promesse qu'il sera avec nous (les révoltés), " jusqu'à la fin ", " until the end " en anglais, formule qui donne son titre au morceau.
Le 3ème couplet, enfin, est plus obscur, moins explicite et on peut y voir beaucoup de choses. Il s'agit d'un décompte, de 10 a 1, présentant plusieurs situations et plusieurs individus. On y trouve une dénonciation d'une justice corrompue (les 10 procès truqués et les 9 jugent qui comptent leur argent) mais aussi une critique des distances physiques, sociales et idéologiques qui séparent les grandes puissances décideuses des pays qui souffrent de la misère, avec les 8 tours d'ivoire et les 7 martyrs qui les abattent. Je m'explique : on dit qu'un individu, un groupe de personnes, une institution, est " dans une tour d'ivoire " quand, pour une raison ou une autre, elle se trouve complètement isolée de la réalité sur laquelle elle travaille. Ainsi on peut concevoir que, pour Tom Morello, les 8 tours d'ivoire soient une allusion au G8, et que les 7 martyrs qui les abattent soient la représentation de son rêve d'égalité et de justice. Enfin le sheriff sur lequel il prétend avoir tiré 3 fois et dont il a descendu l'adjoint sont à la fois une incitation à la révolte et au refus des autorités instaurées par l'état et un clin d'oeil évident à Bob Marley et son " I shot the sheriff ".

Avec Until the end, serment en forme de chanson folk, Tom Morello clôt son premier album solo d'une voix grave et profonde, nous laissant une seule interrogation en tête : a quand le prochain ?

Le site : nightwatchmanmusic. com
La vidéo du morceau en live : http : //www. youtube. com/watch ? v=AEU1ys-JJ48

No one knows who gave the orders
Personne ne sait qui a donné les ordres
No one asks about the crime
Personne ne pose de questions sur le crime
No one looks behind the curtain
Personne ne regarde derrière le rideau
No one questions why
Personne ne se demande pourquoi
The only time we got
Nous avons une chance à saisir
Is right about now
Et c'est maintenant ou jamais
I cross my heart
Et je le jure,
I'll take the vow
Je saurai quel camp choisir

[Chorus]
[Refrain]
I'll never turn
Je ne retournerai jamais ma veste
I'll never bend
Je ne ferai jamais le moindre compromis
I'm with you now
Je suis avec vous maintenant
Until the end
Et jusqu'à la fin

Tonight's the test
Ce soir est une épreuve
Tonight's the time
Ce soir est le grand moment
I am the punishment
Je suis la sentence
That fits the crime
Qui convient au crime
I'll break the bricks
Je briserai les briques
I'll pick the locks
Je déjouerai les verrous
I don't got nothing
Je ne possède rien
But I'll give what I got
Mais je donnerai ce que j'ai

[Chorus]
[Refrain]

Ten trials whose outcomes
Dix procès dont les verdicts
All fixed from the start
Etaient déjà écrit
Nine judges sitting counting
Neufs juges assis dans l'ombre
Their money in the dark
Qui comptent leur argent
Eight towers of ivor
Huit tours d'ivoire
Surrond the desert town
Entourant une ville dans le désert
On a cold december morning
Qui un froid matin de Décembre
Seven martyrs knock them down
Sont abattues par sept martyrs
Six fathers still waiting
Six pères qui attendent
For their six sons to come home
Le retour de leurs six fils
Five mothers who know better
Cinq mères qui sont plus réalistes
And accept that they're gone
Et ont accepté leur mort
Four years I've been hunted
Pendant quatre années j'ai été pourchassé
Still I breathe free
Et pourtant je suis toujours libre
Three time I shot the sheriff
J'ai tiré trois fois sur le sheriff
And did not spare the deputee
Et je n'ai pas épargné son adjoint
Two prayers I'm prayin
Et je Lui adresse deux prières
Till we're together
Pour que nous soyons réunis
One promise I'm keepin'
Il y a une promesse que je tiendrai
Tonight ain't forever
Cette nuit ne sera pas éternelle

[Chorus] (x 2)
[Refrain] (x 2)

 
Publié par 16505 6 4 4 le 23 juillet 2007, 22:41.
 

Vos commentaires

fuser Il y a 9 an(s) 6 mois à 12:11
5305 5 2 2 fuser Merci pour cette bonne traduction et cette très bonne explication.
Si tu veux donner des conseils à de traduction et d'explication, va voir celles que j'ai fait de la chanson : "One man revolution" (elle en a bien besoin
;-) )
Until the end est une très belle chanson, guitare et présence vocale excellente.On ne s'en lasse pas.
yellowsubmarine Il y a 8 an(s) 5 mois à 21:58
5986 6 3 2 yellowsubmarine Site web Elle est sublime. vraiment.
Domage que la musique des Nightwatchman et de Tom Morello ne soit pas plus connu. <3
Caractères restants : 1000