Facebook

 

Paroles de la chanson «Pris Au Piège» (avec traduction) par Piloophaz

0 0
Chanteurs : Piloophaz
Albums : Nature Morte

Paroles et traduction de «Pris Au Piège»

Pris Au Piège ()

/

Pourquoi en est il ainsi ? Pourquoi la tristesse m'asservie ?
Pourquoi en est il ainsi ? Pourquoi la tristesse m'asservie ?
Pourquoi fais je parti de ceux qui ne savent profiter de la vie ?
Pourquoi fais je parti de ceux qui ne savent profiter de la vie ?
Ais je commis une faute que l'on ne veut pas me pardonner,
Ais je commis une faute que l'on ne veut pas me pardonner,
Que je puisse enfin profiter du peu de bonheur qui m'est donné.
Que je puisse enfin profiter du peu de bonheur qui m'est donné.

Mais donné moi des réponses ou faites que je ne pose plus de questions,
Mais donné moi des réponses ou faites que je ne pose plus de questions,
Car dans la vie faut faire ses comptes et je suis mauvais en gestion,
Car dans la vie faut faire ses comptes et je suis mauvais en gestion,
Je prend les choses comme elles viennent, je crée moi même la confusion,
Je prend les choses comme elles viennent, je crée moi même la confusion,
Je cogite trop sur les problèmes, trop attife dans mes conclusion,
Je cogite trop sur les problèmes, trop attife dans mes conclusion,
Occlusion sentimentale, coupable de mon propre déclin,
Occlusion sentimentale, coupable de mon propre déclin,
Enclin à boire ce vin de table dont je ne connais les raisins,
Enclin à boire ce vin de table dont je ne connais les raisins,
Les raisons de ma colère proviennent toutes du quotidien,
Les raisons de ma colère proviennent toutes du quotidien,
Malgré l'irritation de ses perles c'est un collier auquel je tiens.
Malgré l'irritation de ses perles c'est un collier auquel je tiens.
Source d'individualité, fière de ce monopole,
Source d'individualité, fière de ce monopole,
Chacun trouve vitalité dans les ententes et les discordes,
Chacun trouve vitalité dans les ententes et les discordes,
Plus d'une corde à mon arc c'est moi même que je vise,
Plus d'une corde à mon arc c'est moi même que je vise,
Hasardeux tel un jeu de carte le bien le mal mutuellement s'attisent,
Hasardeux tel un jeu de carte le bien le mal mutuellement s'attisent,
Et ça tise et ça kiff et on se rabatte tous la tête,
Et ça tise et ça kiff et on se rabatte tous la tête,
Mais on a bon lir-der comme des cons on fait jamais la fête.
Mais on a bon lir-der comme des cons on fait jamais la fête.
Le fait d'en prendre conscience ça veut déjà dire beaucoup,
Le fait d'en prendre conscience ça veut déjà dire beaucoup,
Chaque fois que je renie mon existence, je creuse un peu plus le troue.
Chaque fois que je renie mon existence, je creuse un peu plus le troue.
Qui m'accueillera, le jour où la mort viendra m'embrasser,
Qui m'accueillera, le jour où la mort viendra m'embrasser,
Mon coeur un brasier mais mes idées demeurent pourtant glacée,
Mon coeur un brasier mais mes idées demeurent pourtant glacée,
Tout comme mon sang, parfois je n'ai qu'une envie c'est m'en vider,
Tout comme mon sang, parfois je n'ai qu'une envie c'est m'en vider,
Pourtant j'aime la vie, j'espère un jour me voir ridé.
Pourtant j'aime la vie, j'espère un jour me voir ridé.
Je rie des blagues les plus connes et de l'humour le plus lourd,
Je rie des blagues les plus connes et de l'humour le plus lourd,
Malgré ça il y a maldonne, je bloque sur la mort et l'amour,
Malgré ça il y a maldonne, je bloque sur la mort et l'amour,
Choses que jamais je ne confesse, mais parfois je les chuchote,
Choses que jamais je ne confesse, mais parfois je les chuchote,
Sais tu ce que ça fait que d'avoir embrasser le cadavre de son pote.
Sais tu ce que ça fait que d'avoir embrasser le cadavre de son pote.
Dans mon cerveau tout s'est bloqué il y a 7 ans,
Dans mon cerveau tout s'est bloqué il y a 7 ans,
En ces temps j'étais insouciant et joyeux, bref un enfant !
En ces temps j'étais insouciant et joyeux, bref un enfant !
Depuis la culpabilité influence tous mes actes,
Depuis la culpabilité influence tous mes actes,
Tout ce qui m'arrive me semble non mérité, mais quel est ce pacte ?
Tout ce qui m'arrive me semble non mérité, mais quel est ce pacte ?
Que j'ai signé, qui m'oblige aux 4 veines à me saigner,
Que j'ai signé, qui m'oblige aux 4 veines à me saigner,
Mon encéphale un royaume où j'ai du mal à régner,
Mon encéphale un royaume où j'ai du mal à régner,
Peignant mon auto portrait, faisant la retranscription,
Peignant mon auto portrait, faisant la retranscription,
De la vie que je mène en totale contradiction,
De la vie que je mène en totale contradiction,
Avec moi même, tout ce qui me plait attire ma fuite,
Avec moi même, tout ce qui me plait attire ma fuite,
La sincérité émanant uniquement à chaque cuite !
La sincérité émanant uniquement à chaque cuite !
Acquittez moi de mes fautes arrêtez donc cette parade,
Acquittez moi de mes fautes arrêtez donc cette parade,
De sentiments qui fait de ma philosophie celle du marquis de Sade.
De sentiments qui fait de ma philosophie celle du marquis de Sade.
Pourquoi aime t on tant souffrir, esprit trop pervers,
Pourquoi aime t on tant souffrir, esprit trop pervers,
Arretont donc un instant de prendre le plaisir à l'inverse,
Arretont donc un instant de prendre le plaisir à l'inverse,
Simplicité caractéristique principale du bonheur,
Simplicité caractéristique principale du bonheur,
De nature complexe et bien trop interrogateur,
De nature complexe et bien trop interrogateur,
L'homme interprète sa vie à travers des mirages,
L'homme interprète sa vie à travers des mirages,
Derrière les trais les plus simplistes il voit une multitude d'images,
Derrière les trais les plus simplistes il voit une multitude d'images,
S'entrechoquant dans son esprit, tandis que sa détresse trie,
S'entrechoquant dans son esprit, tandis que sa détresse trie,
Ce pourquoi il se morfond, et enfonce le cloue plus profond,
Ce pourquoi il se morfond, et enfonce le cloue plus profond,
Fondre en larme c'est le quotidien et je peux pas te dire à quoi ça tient,
Fondre en larme c'est le quotidien et je peux pas te dire à quoi ça tient,
Car qu'importe d'où l'on vient, tous les chemins sont malsains,
Car qu'importe d'où l'on vient, tous les chemins sont malsains,
Singer l'allégresse, tel est le domaine dans lequel on excelle,
Singer l'allégresse, tel est le domaine dans lequel on excelle,
Pris au piège de nos faiblesses, le spleen est universel !
Pris au piège de nos faiblesses, le spleen est universel !

 
Publié par 14632 6 3 3 le 17 septembre 2007, 19:34.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000