Facebook

 

Paroles de la chanson «Violence» (avec traduction) par Tagada Jones

The Worst Of (2004)
0 0
Chanteurs : Tagada Jones
Albums : The Worst Of
Voir tous les clips Tagada Jones

Paroles et traduction de «Violence»

Violence

D'après la légende, leur nom sortirait tout droit d'une belle beuverie. C'est crédible. En tout cas ça fait déjà quelques années (une bonne dizaine pour tout vous dire) que Tagada Jones arpente les scènes de France (et surtout de Bretagne, puisqu'ils sont bretons) et assume son statut de groupe phare du mouvement punk hardcore dans l'hexagone. Non pas qu'être leader du mouvement punk hardcore signifie être leader de grand-chose, mais bon qu'importe : leur son est là, bien présent, fait d'énergie punk et de guitares grasses bien metal, mais aussi d'une voix ultra agressive qui dessert des lyrics qui le sont tout autant. Si votre seule image du punk est celle d'éternels ados rigolos avec des paroles rigolotes et sympathiques (types betteraves, guerilla poubelle), vous risquez d'être peut-être un poil surpris par la maturité et l'engagement des Tagada ? dans l'esprit, on est plus proche des Bérurriers Noirs que de Ludwig Von 88, pour citer des influences old school, par exemple.
En 2007, le groupe nous sortait " the worst of ", album entièrement composé d'outtakes, de fonds de tiroirs, de raretés et autres inédits nous permettant de mieux appréhender leur univers musical. Le titre de l'album est bien entendu ironique, et même, paradoxalement, on est face à du bon, du très très bon son même, parmi les meilleures compos du groupe, dont on se demande pourquoi il a mit autant de temps à nous en faire profiter.
La " worst of " s'ouvre par le morceau Violence, qui constitue indéniablement une très bonne entrée en matière : dès l'intro, la batterie est énorme, les riffs assassins et la voix brouillon à souhait ; pour une fois la présence des paroles en français n'est pas superflue : impossible de comprendre la totalité des paroles rien qu'à l'oreille ? putain c'est beau le punk, quand même !
Bon alors, de quoi ça parle, " violence " ? De violence, ok, mais la violence, c'est (tristement) plutôt large comme sujet, non ? Oui. Ici, le thème, c'est Violence ET Football, parce que, apparemment, et comme semblent le confirmer régulièrement les matchs OM-PSG (juste un exemple au hasard), le football est systématiquement accompagné de violence(s).
Le schéma est classique : le match du samedi (" samedi noir "), " la bière coule à flot ", " la haine monte lentement ", " les matraques sont aux abois ", déjà avant même le début du match, l'ambiance est tendue. A ma connaissance, le football est un des seuls sports où on met autant de soins à séparer les supporters des deux camps, et où on a besoin d'autant de gendarmes... D'ailleurs cette violence extrême est figurée dans le texte par un emploi récurrent (en métaphore filée si vous voulez être pointus) du champ lexical de la guerre (" on croirait le débarquement ", " on croirait l'armée de terre ", " dans le stade c'est la guerre "). Dans le morceau, le groupe pousse le cauchemar à l'extrême et imagine un scénario catastrophe :
" Plein de cadavres à terre
17 morts 300 blessés
Le match est annulé "
Et décrivent l'état dans lequel se retrouvent les supporters devenus assassins :
" Ils regrettent désormais
Des morts sur la balance
Ca pèse dans la conscience "
Ainsi on a le sentiment que c'est 'l'effet match de foot' qui réveille chez ceux qui y assistent un instinct primaire, une sorte de retour à l'état animal, comme si les abru... les supporters étaient victimes d'un blackout et perdaient le contrôle d'eux-même pendant le match. Forcément, dès que les joueurs ne sont plus sur le terrain et qu'ils reviennent à eux avec du sang sur les mains, ils regrettent, c'est inévitable, mais le résultat est là, et la mort est irréversible ?

Le foot rend con, c'est pas nouveau.

Quand on voit ces supporters dans les tribunes, avec leurs drapeaux, leurs peintures et leurs cris de guerre, leur soif de sang apparente et leur fanatisme, une seule comparaison s'impose :
" Hooligan à la con " : " néo-fasciste du football "

Peace, et vive le ping-pong ! (1)

(1) y a de la dédicace dans l'air...

Ce soir sera un samedi noir

Match haine foot et bagarre

Déjà du sang sur le trottoir

Cette masse d'hommes virevoltants

On croirait le débarquement

La haine monte lentement

Oui ces équipes de supporter

On croirait l'armée de terre

Alerte ! Alerte ! Alerte ! Alerte !

Drapeaux insignes et slogans

Cela me rappelle le mauvais temps

Affolement !

Bien avant le coup d'envoi

Les matraques sont aux abois

Et dans le camp des supporters

Elle coule à flot la bière

A peine les joueurs sur le terrain

Le public est assassin

Le service d'ordre est en colère

Dans le stade c'est la guerre

? un mouvement général de panique

Véritable marée humaine dans les tribunes ?

Les joueurs sont au vestiaire

Plein de cadavres à terre

17 morts 300 blessés

Le match est annulé

(x2)

Il y a de la violence il y a de la souffrance

Match de football à la con

VIOLENCE ! VIOLENCE !

Les agitateurs sont arrêtés

Ils regrettent désormais

Des morts sur la balance

Ca pèse dans la conscience

Et même s'ils regrettent

Qu'est ce qu'ils ont l'air bête

Des gens venus pour s'amuser ont fini par crever

(x2)

Hooligan à la con néo-fasciste du football

Reste donc chez toi

Que le sport reste noble

(x2)

Il y a de la violence il y a de la souffrance

Match de football à la con

VIOLENCE ! VIOLENCE !

 
Publié par 16505 6 4 4 le 4 novembre 2007, 18:12.
 

Vos commentaires

tresadenn29 Il y a 8 an(s) 2 mois à 12:43
5180 3 2 2 tresadenn29 'tain je viens de remarquer un truc mec, que tu donnes ton avis sur les paroles de blunt ou spears et t'auras des centaines de messages, mais sur Tagada rien...

Je vais tester de remplir un peu ce site avec du bon son de chez nous;

bref, the worst of est terrible c'est clair, mais il a un son plus rock et plus gras que les autres, je pense à l'envers du décor ou manipulé, je crois que dans cet album gus est déjà parti non?

putain c'est mon premier message sur ce site mon gars, ça doit être le premier depuis longtemps où il n'y a pas de p'ti gars jaunes qui se prosternent, bidon
Chocoscratch Il y a 8 an(s) 2 mois à 19:47
11843 6 4 4 Chocoscratch Site web trop bien ce groupe! et cette chanson est excellente!
Caractères restants : 1000