Facebook

 

Paroles de la chanson «Rien Qu'un Jour (feat. Jean Piat)» (avec traduction) par Francis Lalanne

Les Plus Belles Chansons Des Films De Walt Disney
0 0
Chanteurs : Francis Lalanne

Paroles et traduction de «Rien Qu'un Jour (feat. Jean Piat)»

Rien Qu'un Jour (feat. Jean Piat)

Album : lesplus belleschansons des films de Walt Disney (1999)
Précisions : L'album anniversaire volume 2
Les artistes qui ont interprété cette chanson sont Francis Lalanne (Quasimodo) et Jean Piat (Frollo).

Première partie de la chanson où Frollo endoctrine Quasimodo, en lui faisant croire que dehors, les gens sont méchants et abominables et donc que la meilleure solution pour lui serait de rester enfermé pour toujours dans sa tour de Notre-Dame de Paris.
Mais dans la seconde partie, Quasimodo exprime sa soif de sortir, ne serait-ce qu'un seul jour, afin de découvrir le monde extérieur qu'il n'a jamais connu autrement que vue d'en haut, au sommet de sa tour...

Frollo :

Le monde est cruel, le monde est méchant,

Je suis le seul qui veuille ton bien dans cette cité,

Je suis ton seul ami...

Je te nourris, t'instruis, t'offre un abri,

Je regarde ta laideur sans peur.

Comment protéger ta vie si tu ne demeures pas ici ?

Toujours ici...

Rappelles-toi ce que je t'ai appris, Quasimodo :

Tu es diforme (je suis diforme),

Et tu es très laid (et je suis très laid) !

Ce sont des crimes aux yeux des hommes qui sont sans pitié !

Mais tu ne comprends rien ! (Vous etes mon défenseur... )

En bas, ils te traiteront de montre (je suis un monstre... ) !

En bas, c'est la haine, et le mépris (oui rien qu'un monstre... )...

Tu dois fuir leurs calomnies, leur intolérance !

Reste ici, reste moi fidèle (je suis fidèle)...

Reconnaissant (reconnaissant... ) !

Fais ce que je dis, obéis, et reste ici... .

~Pont musical~

Quasimodo :

A l'abri des fenêtres, et des parapets de pierre,

Je regarde vivre les gens d'en bas...

Chaque jour j'envie leur vie, moi qui vit solitaire !

Mais leur histoire je ne la connais pas...

J'apprends leur chansons, leurs rires, leur visages,

Moi je les vois mes eux ne me voient pas !

Je voudrais tour à tour rencontrer ces personnages,

Rien qu'un seul jour, au pied des tours...

Tout en bas, vivre au grand soleil !

Sans regarder le ciel, une seule fois !

Partager leur joie, je crois qu'ils n'entendent pas

La voix de mon coeur, qui se meurt...

Quand je vois les gens d'en bas !

En bas j'entends les tisserands, les meuniers et leurs femmes !

Leur bonheur insouscient me brule et m'enflamme !

Leurs cris qui résonnent jusqu'au coeur de Notre-Dame,

Font saigner les larmes au coeur de mon âme !

Si j'avais cette vie, je vivrais à la folie !

En bas, sur les bords de Seine, je gouterais la joie des gens qui se promènent !

Si pour un jour, un seul jour, je quittais ma tour,

Ce serait merveilleux d'être heureux !

A mon tour, faire un tour, alentour, de ma tour !

Rien qu'un jour, un jour, en bas !

 
Publié par 5545 6 2 2 le 17 novembre 2007, 20:08.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000