Facebook

 

Paroles de la chanson «Souviens-toi Du Jour...» (avec traduction) par Mylène Farmer

Innamoramento (1999)
0 0
Chanteurs : Mylène Farmer
Albums : Innamoramento
Voir tous les clips Mylene Farmer

Paroles et traduction de «Souviens-toi Du Jour...»

Souviens-toi Du Jour... (Souviens-toi Du Jour...)

"Souviens-toi du jour... " est la 12e piste de l'album Innamoramento.
Cette place dans le disque comporte une symbolique : c'est l'achèvement de tout le processus de l'Innamoramento.
En effet, les chansons de cet album ont été organisées selon un ordre bien précis, révélant les multiples facettes de la vie de Mylène, et de la vie amoureuse en général.

Pour résumer :
- L'Amour Naissant : naissance de l'amour, de la vie, des sentiments, etc. (voir mon explication de texte dispo sur lacocci').
- Ame-Stram-Gram : sous le couvert d'une chanson torride, Mylène parle des "oedipes complexes", c'est-à-dire la période de l'enfance durant laquelle les petits garçons veulent tuer leur père pour épouser leurs mères, et inversement pour les petites filles (mais il s'agit alors du complexe dit "d'Electre").
- Pas le temps de vivre : Amour fraternel (qui s'échappe malheureusement. voir mon explication de texte dispo sur lacocci')
- Dessine-moi un mouton : critique de l'âge adulte, par les yeux du Petit Prince, donc l'enfant roi ^^
- Je te rends ton amour : révolte de la création contre le créateur parallèle possible avec une forme de révolte, soit la "crise de l'adolescence" (que je hais ce terme... à mon avis il a été inventé pour déculpabiliser les parents qui emm**dent leurs enfants : D)
- Méfie-toi : retour à la plénitude et au calme grâce à la méthode du bouddhisme. (voir mon explication de texte dispo sur lacocci').
- Innamoramento : Début du GRAND AMOUR (parallèle possible avec l'Amour Naissant, et avec le "diamant qui s'use" = coeur qui s'use, donc l'amour passionnel).
- Optimistique-moi : Appel du père (rappel du complexe oedipien + GRAND AMOUR terni ce qui provoque un retour aux sources le père)
- Serais-tu là ? : De nouveau l'amour fraternel, les regrets à cause du temps qui passe, les remords qui s'y joignent, etc.
- Consentement : Besoin de nouveauté au sein du couple vouvoiement pour se "redécouvrir" (sexuellement "quand le vous me fait un enfant")
- Et si vieillir m'était conté : Fin de la vie qui s'approche, les doutes, la peur, la peau qui se fripe...

Et enfin (eh oui je sais il était temps) : - Souviens-toi du jour...
Pour ce qui est du titre, il est assez mystérieux, mais si on le prend dans la logique chronologique de tout l'album, il s'agit de l'après-mort, et donc du devoir de mémoire.
Or, qu'implique ce devoir de mémoire ? Celui, entre autres, de la Shoah, et tous ceux qui sont tombés sous le fléau nazi.
En effet, c'est ce dont la chanson parle. Mylène célèbre ici ce devoir de mémoire que chacun se doit de respecter, pour ne pas répéter les erreurs déjà commises.

Passons à l'analyse plus en détail :

- Dans le premier couplet, Mylène décrit en quelques mots le phénomène de la société actuelle : la Shoah s'étant déroulée il y a maintenant 60 ans (50 à l'époque où cette chanson fut rédigée), les gens ne s'en préoccupaient plus tant que ça, si ce n'est à travers les cours d'histoire, ou les célébrations de cet évènement :
"Quand le vent a tout dispersé" ; "Quand la mémoire a oublié".
Or, ce qui apparaît dans ce couplet, c'est le devoir de mémoire précédemment cité : "Souviens-toi", répète-t-elle à 2 reprises.

Cette phrase vient tout droit du livre "Si c'est un homme", de Primo Levi, où l'auteur narre son expérience dans les camps, et l'horreur qui y régnait :
"Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons,
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis,
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connaît pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas :
Gravez ces mots dans votre coeur,
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant ;
Répétez-les à vos enfants,
Ou que votre maison s'écroule,
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous. "

Ici, on voit et l'expression "Souviens-toi" de Mylène à travers "n'oubliez pas" de Primo Levi, et l'expression "Si c'est un homme".
Mais là où Primo Levi décrit, par cette phrase, le quotidien de cet "homme" "dans la boue", Mylene entend définir la façon de résoudre ce fléau :
"Si c'est un homme / Lui parler d'amour à volonté".
Sans tomber non plus dans le "Flower Power", Mylene explique que seul l'amour est capable d'anéantir un tel mal ("faites l'amour pas la guerre" diraient certains).

La chanteuse fait également référence à l'action de la Résistance : "Quand on veut, qu'on se rassemble". Elle célèbre donc ceux qui se sont battus pour la liberté.
Par ailleurs, elle dit "que l'on peut tout donner" et "que l'on peut tout briser". On peut interpréter ces deux phrases de deux manières différentes. Il peut s'agir du choix que l'on a entre résister au dictateur ("tout briser" = briser les chaînes qui nous liaient) ou fléchir ("tout donner" = donner sa liberté)... ou bien tout l'inverse, c'est à dire "donner" dans le sens de partager et donc à nouveau un message d'amour et de paix, ou "tout briser", référence aux destructions (humaines) causées par Hitler.
A vous de choisir l'interprétation que vous préférez ! ;-)
Lorsqu'elle dit "Les destins sont liés", elle sous-entend que, qui que nous soyons, nous pouvons nous battre contre ce fléau qu'est le nazisme (nos destins sont liés donc nous pouvons influer sur celui des autres, voire celui des nations, et donc nous battre pour leurs liberté et leurs droits).
Une fois de plus, elle dit que la meilleure façon d'y arriver est "l'amour à volonté".

Pour ce qui est du refrain, Mylene nous livre un message d'espoir et décrit à sa manière ce qu'a pu être l'ouverture des camps par les Alliés :
"Le souffle à peine échappé" = les soupirs de soulagement
"Les yeux sont mouillés" = les larmes de bonheur
"Et ces visages serrés" = les visages des captifs qui pleurent, et qui attendent l'ouverture, crispés...
"Pour une minute / Pour une éternité" = L'ouverture des camps fut un moment d'une minute sans doute, mais au vu des épreuves endurées, elle semblait une éternité
"Les mains se sont élevées" = 2 pistes possibles soit les nazis qui faisaient le signe hitlérien, soit les mains qui se lèvent quand on exprime sa joie
"Les voix sont nouées" = Personne n'arrive à parler, tant l'émotion est grande
"Comme une étreinte du monde" = le monde s'est battu pour les libérer, donc c'est comme si les détenus recevaient l'étreinte de leurs alliés (le monde)
"A l'unisson" = sous-entend que chacun a vécu ce moment de la même manière
"A l'Homme que nous serons... " = Mylene parle comme si elle portait un toast (désolé pour le hors-sujet... ) à cet "Homme" que nous avons bâti grâce aux combats pour la libertés, ce qui l'a rendu meilleur ( "l'Homme que nous serons" = l'Homme tolérant et libre).

Puis Mylene fait part, à nouveau, des mouvements de la Résistance : "Le monde a changé au bruit des pas qui résonnent".
Elle parle des "jours désenchantés" (rien à voir avoir cette autre chanson à laquelle vous avez tous pensé... ) durant lesquels le nazisme avait pris le pouvoir et écrasait l'Europe.
Les "destins muets" renvoient à cette caractéristique de la Seconde Guerre Mondiale : nul ne savait ce qu'il allait advenir de la planète.

Mais, une fois encore, Mylene nous explique qu'avec l' "amour à volonté" on parvient à tout.
Enfin, au cours du [Refrain]x3, elle chante en hébreu (ne me demandez pas de traduire... ), puis conclut la chanson sur l'idée centrale du texte :

"Souviens-toi... "

Quand le vent a tout dispersé
Quand le vent a tout dispersé
Souviens-toi
Souviens-toi
Quand la mémoire a oublié
Quand la mémoire a oublié
Souviens-toi...
Souviens-toi...

Souviens-toi que l'on peut tout donner
Souviens-toi que l'on peut tout donner
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Et si c'est un Homme...
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté
D'amour à volonté

Souviens-toi que l'on peut tout donner
Souviens-toi que l'on peut tout donner
Quand on veut, qu'on se rassemble
Quand on veut, qu'on se rassemble
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Souviens-toi que l'on peut tout briser
Les destins sont liés
Les destins sont liés
Et si c'est un Homme...
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté
D'amour à volonté

[Refrain]
[Refrain]
Le souffle à peine échappé
Le souffle à peine échappé
Les yeux sont mouillés
Les yeux sont mouillés
Et ces visages serrés
Et ces visages serrés
Pour une minute
Pour une minute
Pour une éternité
Pour une éternité
Les mains se sont élevées
Les mains se sont élevées
Les voix sont nouées
Les voix sont nouées
Comme une étreinte du monde
Comme une étreinte du monde
A l'unisson
A l'unisson
A l'Homme que nous serons...
A l'Homme que nous serons...

Souviens-toi que le monde a changé
Souviens-toi que le monde a changé
Au bruit des pas qui résonnent
Au bruit des pas qui résonnent
Souviens-toi des jours désenchantés
Souviens-toi des jours désenchantés
Aux destins muets
Aux destins muets
Et si c'est un Homme...
Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté
D'amour à volonté

[Refrain] x3
[Refrain] x3

Quand le vent a tout dispersé
Quand le vent a tout dispersé
Souviens-toi
Souviens-toi
Quand la mémoire a oublié
Quand la mémoire a oublié
Souviens-toi...
Souviens-toi...

 
Publié par 9247 6 4 3 le 15 novembre 2007, 21:13.
 

Vos commentaires

<< Page 2/2
g.anamorphosee Il y a 7 an(s) 9 mois à 17:40
5229 4 2 2 g.anamorphosee Je suis tres content de cette expliquation, mais j'imaginais pas du tt celle-ci !
je voyais plutot dans le refrain les sensations qu'on les fans à ses concerts lorsqu'elle fais ses entrées sur scene, d'où les voix nouées, les mains levées, les yeux mouillées...§Â
§merci beaucoup pour ces explications erwanclanford car les chansons de mylene ne sont pas tjr tres évidentes :-)
Nidhogg Il y a 7 an(s) 8 mois à 01:26
5196 3 2 2 Nidhogg pour moi le bruit des pas qui resonnent fait reference aux troupes allemandes au fur et a mesure de leur avancée
Moni-Chan Il y a 7 an(s) 5 mois à 17:45
8666 5 3 3 Moni-Chan L'hébreu est la langue des Juifs oui ^^.
Très bien expliqué ^^.Tu fait des explications vraiment bien cherchées,je viens ici souvent depuis un an bientôt et franchement chapeau ;-) .Pour revenir à la chanson elle est magnifique <3 <3 <3
Moni-Chan Il y a 7 an(s) 2 mois à 02:53
8666 5 3 3 Moni-Chan Quand j'écoute cette chanson,j'ai toujours une petite (ou grosse) pensée pour les victimes de la Shoah. :'-(
mamdu13 Il y a 5 an(s) 11 mois à 00:46
5223 4 2 2 mamdu13 cette chanson est une pure merveille, chacun peut y voir ce qu'il veut... Personnellement je trouve qu'elle reflete avec brio la naissance et l'amour futur pour cette enfant qui sera un jour un adulte.
mamdu13 Il y a 5 an(s) 11 mois à 00:49
5223 4 2 2 mamdu13 On peut apparemment y voir bien des choses à travers cette chanson. Pour moi elle reflète en beauté l'accouchement d'une mère et ses desirs d'amour à son egard. Souviens toi de ton anniv, lol. Non sans rire cette chanson est sublimisime!!
Mylenium Il y a 5 an(s) 3 mois à 18:27
5176 3 2 2 Mylenium Je dirais quand a moi :

Le souffle a peine echappé : la mort d'un prisonnier dans un camp

au bruits des pas qui resonnent : le bruit des pas des bottes allemandes lors de leurs avancée

quand a la partie hebreuse : Zokher eth Ayom qui veut dire simplement souviens toi du jour en hebreux

Les yeux sont mouillés : la peine ressentis par les survivants
Mylenium Il y a 5 an(s) 3 mois à 18:29
5176 3 2 2 Mylenium sans oublier les destins muets : les actes heroiques de la resistance
Math' 4642 Il y a 8 mois à 15:13
103 2 Math' 4642 Salut, @Mylenium ou quelqu'un d'autre : à la toute fin de la chanson, Mylène chante quelque chose en arrière plan qui pourrait aussi être de l'hébreu. On l'entend plutôt bien dans la vidéo "made in USA (dans les coulisses)" à partir de 24 secondes : https://vimeo.com/69980561
Vous savez ce qu'elle dit et ce que ça veut dire ?
<< Page 2/2
Caractères restants : 1000