Facebook

 

Paroles de la chanson «Mbube» (avec traduction) par Solomon Linda

0 0
Chanteurs : Solomon Linda

Paroles et traduction de «Mbube»

Mbube (Lion)

Cette chanson a une très longue histoire qui arrive notamment jusqu'à aujourd'hui.

Tout commence en 1939 dans le seul studio sud-africain, détenu par le producteur Eric Gallo. Solomon Linda et son groupe The Evening Birds enregistra lors d'une séance cette chanson improvisée d'un célèbre chant africain. Ils ne furent payés que 10 schillings, mais la copie se vendit à plus de 100'000 exemplaires sur le continent africain au cours des années 40. Elle devint si populaire qu'elle prêta son titre à un nom de musique africaine privilégiant l'a capella.

Suite à ce succès inattendu, Gallo envoie cette chanson en Amérique en année de grâce 1951 où Pete Seeger est le premier à la reprendre, "note pour note" dit-il. En signe de bonne foi, il enverra un chèque de 1'000 dollars à Solomon Linda et sa famille régulièrement ; ceux-ci n'arriveront jamais à destination. Il enregistra avec son célèbre groupe à l'époque, The Weavers, une version instrumentale qu'ils nommeront "Wimoweh"; déformation du refrain original "Uyimbe".

En 61, The Tokens sortent leur propre version avec de nouvelles paroles éloignées de l'originale sous le titre "Wimoweh/The Lion Sleeps Tonight"". Le succès est immédiat : la chanson restera des semaines en tête du hit parade et est régulièrement passée sur les ondes américaines. R. E. M. reprendront également le titre dans leur chanson "The Sidewinder Sleeps Tonite" et aussi Broadway et ses comédies musicales l'ont adaptée assez étrangement. Elle fut aussi reprise par Henri Salvador en France, puis les Pow woW, utilisant les paroles de Salvador, connurent un immense succès avec leur version plus proche de l'originale car a capella. Au total 160 ré-interprétations de ce classique immortel.

Mais les royalties n'existait pas à l'époque et Solomon Linda vivait toujours dans la pauvreté tandis que ses "repreneurs" croulent sous l'or. Malgré toute la sagesse de la chanson louant les vertus du lion, il mourut en 1962, pauvre et malade. Ses filles demandent réparation.
Walt Disney reprit en 1994 pour son film "Le Roi Lion" la chanson impunément. Elles réclamèrent l'argent que leur doit la compagnie pour le droit d'auteur, soit 10 millions de rands (ou ~1'475'000 dollars). Mais elles n'eurent, , dit-on, que 15'000 dollars en tout et pour tout. Aujourd'hui elles survivent à Soweto dans la plus grande indigence. L'aînée est même morte du sida sans avoir pu être soignée.

Le lion est mort bien avant ce soir.

Njalo Ekuseni Uya Waletha Amathamsanqa
Chaque matin tu nous apportes la chance
Yebo !
Ouais !
Amathamsanqa
La chance

Mbube
Lion
Uyimbube
Tu es un lion
Uyimbube
Tu es un lion
Uyimbube
Tu es un lion
(repeat 2 times)
(répété 2 fois)

(Lead vocal repeats the following against another two repeats of the chorus above)
(La voix principale répète la suite contre deux autres répétitions du refrain suscité)
Uyimbube
Tu es un lion
Uyimbube Mama We
Tu es un lion, Mama ! (1)

(Multiple voice lead repeats the following against another two repeats of the chorus above)
(Plusieurs voix répètent la suite contre deux autres répétitions du refrain suscité)
He ! He ! He ! He !
Hey ! hey ! hey ! hey !
Uyimbube Mama
Tu es un lion, Mama

(Multiple voice lead repeats the following against another two repeats of the chorus above)
(Plusieurs voix répètent la suite contre deux autres répétitions du refrain suscité)
We We We We We We
Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Uyimbube
Tu es un lion
Uyimbube
Tu es un lion

(Multiple voice lead repeats the following against another three repeats of the chorus above)
(Plusieurs voix répètent la suite contre trois autres répétitions du refrain suscité)
Kusukela Kudala Kuloku Kuthiwa
Longtemps, il y a bien longtemps les gens disaient souvent
Uyimbube
Tu es un lion
Uyimbube Mama
Tu es un lion, Mama

(1) le Mama a un sens beaucoup plus général que maman en français, il est très usité en zoulou pour accompagner une apostrophe sans avoir de réelle signification.

 
Publié par 12238 6 4 4 le 26 novembre 2007, 20:46.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000