Facebook

 

Paroles de la chanson «Lily» (avec traduction) par Kagerou

Kagerou
0 0
Chanteurs : Kagerou
Albums : Kurohata

Paroles et traduction de «Lily»

Lily (Lily)

Depuis le succès médiatique et public amené par la sortie du formidable Rakushu en 2004, Kagerou demeure infatigable. Avec une cadence d'un album par an, ponctué de tournée incessantes, de singles ou encore de témoignages lives, plus rien ne semble aujourd'hui pouvoir empêcher la montée en puissance de ce véritable phénomène issu d'une scène japonaise en pleine expansion. Et ce n'est sûrement pas la qualité de ce nouvel album qui viendra entacher la réputation des quatre nippons… Quatrième livraison pour le groupe, Kurohata est un album tout simplement incroyable. D'éphémère, Kagerou n'a bien que le nom.

Kurohata se veut encore plus varié que ses prédécesseurs, compilant avec une toujours plus grande justesse une foule d'influences variées qui étonnent, mais finalement rassurent en nous prouvant que le groupe est capable de progresser et qu'il possède toujours, au bout de sept ans, une indéfectible volonté d'aller de l'avant. S'affranchissant du son visual kei et de la démesure musicale des deux premiers albums, Kurohata est la suite logique de Guroushoku. L'épuration est de mise, plaçant en avant les mélodies vocales appuyées par des guitares plus légères, des rythmiques plus dansantes et des mélodies qui tendent par moments vers la pop. Incroyablement riche, le son du groupe reste néanmoins très rock et rebondissant, n'usant que de très peu de saturation et d'effets de guitare (plus discrète et légère que sur les premières livraisons). Placés au même niveau que la section rythmique grâce à une production qui frôle la perfection, les plans de six cordes redoublent néanmoins d'ingéniosité, exposant une dose massive de solos ébouriffants et judicieusement disposés (" Lily ", " Shizumu Sora ") entre deux accords plaqués à la perfection. Irrésistiblement funky et entraînant, groovy grâce au talent du bassiste Kazu qui pose sur bandes une série de lignes de basse mémorables et complètement détachées de la guitare et rock à la fois, Kagerou rassemble presque en quarante-cinq minutes toute la richesse musicale des trente dernières années, tout en restant par ailleurs terriblement actuel. Les quatre musiciens s'adaptent avec brio à tous les terrains, ne laissant absolument aucun déchet se greffer à la track-list de ce quatrième album Daisuke, charismatique leader, vient teinter ce riche terreau de son large et impressionnant registre vocal.

Dès les premières notes de Lily, la production annonce la couleur par sa volonté manifeste d'éviter les saturations et les grosses guitares. L'esprit est délibérément jazzy, alerte, dansant, appuyant un refrain pop et un chant juste, riche en émotions et extrêmement prononcé, utilisation du japonais oblige.

Références :
Http : //www. vacarm. net/content/view/266/93/
Www. orient-extreme. net/index. php ? menu=musique

Taikutsuna doyoubi nemurezuni yoruwo nagameta
Un samedi assommant où je ne trouvais pas le sommeil, je contemplais la nuit
Sabishiku natte kimini denwa kaketemita... . . Yoru...
Mon humeur s'est assombrie; devenu triste, j'ai essayé de te passer un coup de fil... Cette nuit...

Nemuresouna koede "aitai" to kimiha tsubuyaita
D'une voix ensommeillée tu me murmures "je veux te voir"
Kimochiha chikainoni "yume"ga futariwo toozakeru
Nos sentiments sont les mêmes; pourtant "les rêves" nous éloignent

Kogoesouna bokuno samishisaha
Transi par le froid, ma peine
Tsuyogarito iu nano tsukuri waraini kawari
Se dissimule sous un rire forcé qu'on appelle courage

Sugisarishi hibini deatta koini
La passion rencontrée lors de ces jours qui se suivent
Wakarewo tsuge, ima, yurino youni saita kimini
Annonce maintenant la séparation, à toi qui semble éclose comme un yuri (1)
Aitaikedo mada yakusokuno hi made tookute
Je veux te voir mais la date de notre rencontre est encore loin
Dakara bokuha kokoni todokeruyou kimiwo "suki" da to iu kimochiwo
C'est pourquoi d'ici je t'envoie mes sentiments : "Je t'aime"

Raishuuni nareba kimini aeru
La semaine prochaine je pourrai te voir
Dokohe ikoukana ? Naniwo kiyoukana ?
Où pourrait-on aller ? Que pourrais-je porter ?
Osoi byoushinni tookunaru kodou
Mon coeur palpite, alors que les aiguilles trop lentes de ma montre égrènent les heures

Shizukani waranda samuzorano tsukiwo
Cette lune qui sourit paisiblement sous ce temps froid
Kimimo kitto tookude miteruto omouto ureshikute...
Quand je pense que toi aussi tu l'observes au loin, cela me rend heureux...
Sugisarishi hibini deatta koini
La passion rencontrée lors de ces jours qui se suivent
Wakarewo tsuge, ima, yurino youni saita kimini aitainda
Annonce la séparation, mais je veux te voir maintenant, toi qui semble éclose comme un yuri

Gaman dekizuni kimini aini iku
Sans pouvoir attendre je pars à ta rencontre
Sonna kirameita sangetsuno ameno hi
En ce lumineux jour de pluie du mois de Mars

(1) Yuri : fleur de lys. J'ai décidé de laisser le mot en japonais pour des raisons esthétiques.

 
Publié par 10153 7 3 3 le 12 février 2010, 16:54.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000