Facebook

 

Paroles de la chanson «Tresspassing The Shores Of Our World» (avec traduction) par Heaven Shall Burn

Deaf To Our Prayers (2006)
0 0
Chanteurs : Heaven Shall Burn
Voir tous les clips Heaven Shall Burn

Paroles et traduction de «Tresspassing The Shores Of Our World»

Tresspassing The Shores Of Our World (En traversant les rives de notre monde)

Heaven Shall Burn est un groupe de metalcore natif de Saalfeld, Allemagne.

Membres actuels
Matthias Voigt : Batterie
Maik Weichert : Guitare
Alexander Dietz : Guitare
Eric Bischoff : Basse
Marcus Bischoff : Chant

Anciens membres
Patrick Schleitzer : Guitare

Le groupe a été fondé en automne 1996 sous le nom de Consense, et leur première démo fut enregistrée six mois plus tard. Une fois la formation stabilisée, ils commencèrent à jouer dans de grands festivals en Allemagne.
En 1998, le groupe sort un MCD appelé "In Battle There Is No Law" suivi d'un split avec Fall of Serenity en 1999.
Après ces sorties, ils signent un contrat avec Lifeforce Records pour leur premier album, "Asunder", sorti en 2000.
Cet album est suivi d'un split avec Caliban dans la même année puis d'un deuxième album, "Whatever It May Take", en 2002. Une version rééditée de "In Battle There Is No Law" sort en 2002.
En 2004, le groupe sort "Antigone" avec Century Media Records, et le guitariste Patrick Schleitzer quitte le groupe amicalement en décembre 2005. Il est remplacé par Alexander Dietz, qui avait déjà travaillé avec le groupe au chant.
En 2006, le groupe sort "Deaf To Our Prayers" avec Century Media Records. Peu après sa sortie, l'album est entré dans le classement officiel des albums les mieux vendus en Allemagne à la 65e position, et à la 50e position dans l'équivalent en Grèce. Le groupe est ensuite parti en tournée à travers l'Europe dans son "Hell on Earth Tour" avec As I Lay Dying et Evergreen Terrace.

Heaven Shall Burn a soufflé le paysage musical du rock avec la sortie d'un " Deaf To Our Prayers " excellent en de nombreux points même s'il accuse sur le long terme une certaine linéarité. Ici, leur musique atteint de nouveaux sommets en matière de brutalité, d'agressivité et de puissance musicale et sonore. En effet, Heaven Shall Burn pratique une musique d'une intensité exceptionnelle : entre métal extrême et hardcore léché, cette musique a su prendre le meilleur des deux mondes pour offrir une fusion particulièrement réussie, tout en sachant conserver une identité propre. Toute la puissance insufflée par le groupe réside tout le long de l'album. La composition est remarquable et l'imagination et l'originalité des tracks, ainsi que les concepts abordés surprennent... délicieusement.

Avec cet album, Heaven Shall Burn ne métamorphose pas sa musique. Le groupe a su rester sur ses acquis tout en étoffant ses chansons. Les compositions possèdent des structures travaillées et de nombreuses variations rythmiques et autres breaks mélodiques. Ces Allemands sont parvenus à composer un album encore plus puissant que le précédent, ce qui est presque un exploit dans le milieu. La production est absolument dantesque et malgré ce déluge de décibels tous les instruments sont parfaitement dosés : jamais le son ne donne l'impression d'étouffer l'auditeur par un côté peut-être brouillon ou maladroitement mixé. Il faut évidemment avoir les oreilles bien accrochées. Les guitares grondent en riffs rythmiques (rupture des cervicales assurée ! ) ou en mélodies discrètes. Heaven Shall Burn est certes pourvoyeur d'un métal extrêmement puissant et dévastateur, il n'en reste pas moins très intelligent dans l'usage de ses mélodies. Des mélodies discrètes mais distillées avec soin, le contraste entre parties brutales et d'autres plus tempérées apporte une saveur particulière aux chansons. Des chansons qui alternent les assauts de batterie sauvages et les passages très lourds, parfois atmosphériques. Le groupe est toujours aussi impressionnant techniquement (quelle rigueur ! ), et Marcus Bishoff est sans aucun doute l'un des vocalistes extrêmes les plus virulents et talentueux en activité. Cette voix totalement folle, cette puissance exacerbée me file le frisson à chaque fois.
Côté production, Jacob Hansen et sa production très directe, apportent un atout majeur à l'album.

Plus le temps passe, plus Heaven Shall Burn semble prendre de l'assurance, et plus la musique du groupe voit sa qualité croître. Contrairement à beaucoup de formations plus ou moins connues, ils ont su garder leur verve et leur énergie d'antan. Certains reprocheront à "Deaf To Our Prayers" un côté redondant - ce qui peut paraître vrai - mais ce serait un manque de profondeur d'écoute. En effet, ce nouveau disque ne s'écoute pas en vulgaire fond sonore, il demande au contraire une certaine attention de l'auditeur. En effet, la musique est tellement dense qu'il arrive que notre attention décroisse, à ce moment les compositions apparaissent peu discernables.
Comme dit précédemment, Heaven Shall Burn ne propose pas d'évolution musicale majeure, mais il tente toutefois d'apporter de nouveaux éléments.

Les paroles de Heaven Shall Burn portent entre autres sur l'anti-fascisme, la lutte contre les inégalités sociales, le sort des immigrants, la lutte des classes, le droit des animaux : des thèmes relativement engagés et profonds. "Deaf To Our Prayers" est inspiré par le récit de l'écrivain Heinrich Heine qui traite le sujet des conditions de travail en Silésie au 19ème siècle. De même, quatre des cinq membres seraient végétaliens. Dingue que de telles personnes pratiquent une musique aussi virulente ! Mais je pense qu'il s'agit d'un parfait exutoire à leur rancoeur et leurs revendications. Un groupe intelligent. Au final " Deaf To Our Prayers " est un excellent album de métal extrême : violent, agressif et puissant. Un son impeccable (qui décrasse les oreilles ), de bons riffs, un excellent batteur, un tantinet plus varié que le précédent (qui était également une grosse bombe. )...
Heaven Shall Burn règne en maître absolu sur le paysage métalcore européen, et vue la qualité de ce dernier disque, leur suprématie n'est pas prête de faillir !

Cette chanson en particulier traite des immigrants, ces personnes qui abandonnent leur pays souvent malgré eux, pour cause de guerre, de famine, d'insécurité... et qui viennent en Occident croyant trouver une terre d'asile et un environnement plus "tendre". Le groupe fustige la société occidentale, qui au lieu de prendre en pitié ces gens les accueille et les traite comme de la vermine, envahissante et nuisible. Ici pas de chichis, on balance la sauce, les structures sont présentes et très bien menées, les mélodies sont personnelles, conquérantes, et Marcus Bischoff le chanteur du groupe, montre qu'il a énormément évolué par rapport à l'album précédent et nous décharge là, des lignes de chant d'une intensité rare.
Je pense sincèrement que tout amateur d'extrême mélodique ou non devrait y trouver son compte.

Références :
Http : //en. wikipedia. org/wiki/Heaven_Shall_Burn
Http : //www. yahoomusic. com
Http : //www. lyricsmania. com
Www. metal-immortel. com/heaven_shall_burn_deaf_to_our_prayers. htm
Www. heavylaw. com/c1934-Heaven-Shall-Burn-Iconoclast. html

Blood trickles away in the sand
! Du sang ruisselle dans le sable
All hope crushed, perished in the border fences of a secure stronghold
Tout espoir a été anéanti et a péri aux frontières du bastion
We crossed this lost world, so much distress we have seen
Nous avons traversé ce monde perdu, nous avons vu tant de détresse
The home we left behind, it offered nothing but despair
Nous avons laissé notre chez-nous derrière nous, car il n'avait rien d'autre que du désespoir à nous offrir
Under the veil of darkness we marched for endless years
Sous le voile de l'obscurité nous avons marché à l'infini
Beyond the silver bright horizon a brave new world exists
Au-delà de l'horizon argenté, il existe un nouveau monde plus courageux

Trespassing the shores of our world
Traversant clandestinement les rives de notre monde
Piles of dead bodies at the walls of Fortress Europe cast a shadow on your paradise
Des tas de cadavres sur les murs de la forteresse Europe projettent une ombre sur votre paradis
Oblivion and apathy will keep you warm
L'oubli et l'indifférence vous tiendront chaud

A continent beyond recovery
Un continent au-delà de toute guérison
Like dark invaders they receive us
Ils nous accueillent comme de sombres envahisseurs
A gaping wound in the flesh of this earth; a bleeding they refuse to staunch
Une plaie béante dans la chair de cette terre, un saignement qu'ils refusent d'arrêter

 
Publié par 10153 7 3 3 le 7 mars 2008, 15:21.
 

Vos commentaires

x25 Ta Lifex Il y a 8 an(s) 1 mois à 00:23
5334 5 2 2 x25 Ta Lifex Excellente traduction et excellent sujet pour un morceau ! Bravo à la personne ayant réalisé cette traduction et félicitation à cette personne pour l' explication de ce morceau ! Album dans son ensemble intéressant par les sujets qui y sont abordés !
Caractères restants : 1000