Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Sandwitchier Glauque De Montmartre» (avec traduction) par Deadchovsky

Decadence Revolution (2004)
0 0
Chanteurs : Deadchovsky

Paroles et traduction de «Le Sandwitchier Glauque De Montmartre»

Le Sandwichier Glauque De Montmartre

I was wandering in this gloomy street of Paris.
J'errais dans cette rue lugubre de Paris.

My hunger brought me to this lonely guy of Montmartre.
Ma faim m'amena à ce gars solitaire de Montmartre.

I said : I'm hungry, I would like to taste one of those meals hidden in the weak red light. He said : oh !
J'ai dit : j'ai faim, je voudrais goûter un de ces plats cachés sous le faible éclairage rouge. Il a dit : oh !

That was it, his psychotic eyes looking at me suggesting deep afterthoughts ouhouhouhouhouh ah ah ouhouhouhouhouh ah ah
C'en était fait, ses yeux de dément me regardant, suggérant d'indignes arrières-pensées ouhouhouhouhouh ah ah ouhouhouhouhouh ah ah

Dusty fairy lights made me think of a vision of Hell. Rotten food, smell of the dead. I felt my body do one step back. Murders, strange disappearances had happened in orsel street oh my god !
La guirlande électrique m'apparut comme une vision de l'Enfer. Nourriture pourrisante, Puanteur des Morts. Je sentis mon corps faire un pas en arrière. Meurtres, disparitions inexpliquées ont eu lieu dans la rue Orsel, ô mon dieu !

Paralysed I gave my coins and swallow the unlikely sandwich, my taste buds in hallucination, fear. In turmoil alienation
Paralysé, j'ai donné mes pièces et avalé l'invraisemblable sandwich, mes papilles en hallucination, peur. Dans l'affolement, l'aliénation.

C'est pas qu'il a pas d'amis c'est qu'il les a tous mangés (en français dans la chanson)

I fell asleep on a bench drowning into a reddish nightmare. The deadly carousel turning around and around and around and around. I got away from the hill, took the path that led me the furthest from le sandwichier glauque de Montmartre
Je me suis endormi sur un banc me noyant dans un cauchemar rougeâtre. Le Carrousel mortel tournoyant et encore et encore et encore. J'ai fui loin de la colline, pris le chemin qui m'emmena le plus loin du sandwichier glauque de Montmartre.

 
Publié par 5452 5 2 2 le 1 septembre 2010, 00:55.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000