Facebook

 

Paroles de la chanson «Réveiller Le Monde» (avec traduction) par Mylène Farmer

Point De Suture (2008)
0 0
Chanteurs : Mylène Farmer
Voir tous les clips Mylene Farmer

Paroles et traduction de «Réveiller Le Monde»

Réveiller Le Monde (Réveiller Le Monde)

Cette explication de texte n'est que l'interprétation d'un fan et n'engage en rien celle de l'artiste d'origine.

7ème titre de " Point de Suture " (le 7ème album studio de Mylène Farmer), " Réveiller le Monde " aborde un sujet récurrent chez Mylène : la religion, et plus précisément l'histoire de Jésus-Christ.
En effet, des références à la Bible et à la vie du messie chrétien parsèment cette chanson, à commencer par les premiers vers.
" Fragile abîme / Pâle horizon " : Cette référence à l'aube, claire et fragile, est évocatrice du dernier jour du Christ (jour de sa crucifixion). En effet, dès l'aube, Saint-Pierre renie par trois fois Jésus, comme ce dernier l'avait prédit. La pâleur et la fragilité du matin renvoient à la tristesse qui caractérise ce sinistre jour. L'aube est ici de mauvais augure car elle annonce le gouffre (" abîme ") dans lequel sombrera Jésus. En effet, ce dernier passera trois jours en enfer avant d'être ressuscité. Par " enfer ", entendez l'enfer juif, c'est-à-dire un endroit où végètent les âmes, et non l'Enfer des Damnés.

" Son Être se fige / C'est l'abandon " : Sur la croix, Jésus endure une souffrance telle que son " être " est " figé " par la douleur, et qu'il demande à son Père pourquoi il l'a " abandonné " à son triste sort :
Mc 15 : 34 - Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Élôï, Élôï, lema sabachthani ", ce qui se traduit : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? "

" Les eaux qui souffrent en nous sont dérision devant le souffle démon de la soumission " : Cette phrase est une triple référence.
1) Les " eaux " peuvent faire penser à celles sur lesquelles Jésus a marché.
2) " les eaux qui souffrent en nous " : les liquides du corps humain étaient autrefois appelés " humeurs " et on leur attribuait notre tempérament (ce qui a donné l'expression " être de mauvaise humeur "). Ici, le liquide, les humeurs, (" les eaux ") " nous " font souffrir. C'est donc de nos contrariétés que Mylène parle ici.
3) Et Mylène affirme que ce n'est rien comparé au " souffle démon de la soumission ". De quoi s'agit-il ? C'est une référence au Noster Pater, prière chrétienne dans laquelle on peut entendre " et ne nous soumets pas à la tentation ". La tentation est démoniaque, et c'est le souffle démon qui nous l'inspire, nous tente, et nous soumet. Ainsi, Mylène, prenant le rôle de Jésus (dans une moindre mesure), affirme que nos contrariétés ne sont rien face à la domination de Satan sur nos esprits, et qu'il faut donc s'employer davantage à le combattre lui, plutôt que nos soucis quotidiens.

Puis, elle se place en nouveau messie (toujours dans une moindre mesure car je ne pense pas que Mylène se prenne pour Jésus-Christ ! ) pour que les hommes s'emploient à vaincre le démon dès aujourd'hui : " Diminuer l'obscurité : si ce n'est vain, pourquoi demain ? ". De même, la lumière est l'élément dominant du Christ ("diminuer l'obscurité"). C'est, par ailleurs, lui qui " ouvre les portes " du Bien aux hommes, par son sacrifice.

Dans le refrain, Mylène parle de " Réveiller le Monde ". C'est peut-être un renvoi à la chanson " Dégénération ", dans laquelle elle parle de " coma ", et dit " il faut qu'ça bouge ".
" Rêver d'un autre “été“ " : " été " est ici le participe passé du verbe être. On peut donc remplacer " été " par " passé ", ce qui donne " rêver d'un autre passé ". En effet, si tout change aujourd'hui, nous pourrons, dans quelques années, nous retourner sur ce passé (cet " été "), que l'on aura changé grâce à nos rêves et nos actions.
" Être doit répondre " : Cette fois-ci, Mylène parle du présent. " Être " = le présent. Donc " Le présent doit répondre ". Cette chanson est un appel à l'action, Mylène veut du répondant de la part de ses contemporains, pour construire un futur plus beau. C'était la mission du Christ : changer le destin des hommes. Mais pour cela, il faut qu'ils répondent à l'appel.
" Révolus les mondes, sans une révolution " : Le Christ était un fervent professeur de l'amour. Au fond, sa doctrine n'inspire que ça, et Mylène reprend cela en parlant de " mondes révolus sans révolution ". La Révolution est un acte de violence pure. Si l'on révolutionne les mondes sans révolution, cela signifie qu'il s'agit d'une méthode douce, à savoir l'Amour.
Et la fin du refrain nous le confirme : " J'appelle au grand nombre le droit d'aimer ". Mylène invite le grand nombre, c'est-à-dire toute la population du monde, à aimer et revendiquer ce droit, par opposition à la violence.

Au 3e couplet, on revient à la Passion de Jésus : " C'est le tumulte ". Tumulte = bruit. Le jour de sa mort, les cris et les pleurs envahissaient le Golgotha, colline où fut crucifié le Christ. De plus, d'après la Bible, le ciel est devenu noir au moment de sa mort, provoquant de nombreux cris d'effroi. Mylène décrit donc ici le sacrifice de Jésus, le bruit des gens autour, et ce qui y succède :
" Je n'y vois plus que des anges, aux pieds qui saignent, aux coeurs cousus " : Mylène retranscrit ici ce qu'a pu voir Jésus en mourant (des anges de la mort), et aborde le thème de la crucifixion : " pieds qui saignent " (Jésus fut cloué aux poignets et aux pieds sur la croix). Par ailleurs, " les coeurs cousus " peuvent faire référence à la poupée de l'album Point de Suture, pleine de coutures et malheureuse (ainsi le rapport entre la poupée recousue et malheureuse et les anges aux " coeurs cousus " peut sous-entendre l'affliction des anges de voir le Fils de Dieu mourir).

" Je suis un nom / Sommes légion... " : Le nom de Jésus-Christ est unique (" UN nom "), et ce seul nom a suffi pour lever une nouvelle religion, et des " légions " (c'est-à-dire " beaucoup ") de croyants. " Légions " peut aussi suggérer l'idée du combat, de l'armée, ce qui rappelle les Croisades menées par les chrétiens pour reprendre Jérusalem. L'ellipse du " [nous] sommes légion " est surtout là pour le rythme musical (4 syllabes).

" Et de lumière, sur les pavés coule le ré de rébellion, De nos prières " : Ici on peut avoir plusieurs interprétations.
1) " Rê " était le Dieu-Soleil égyptien. Il apparaît donc normal qu'il soit " de Lumière ".
2) Le " ré " est la première syllabe de " rébellion ". Il est le précurseur du mot, comme Jésus fut le précurseur du Christianisme.
3) Lorsque Mylène prononce "ré", il s'agit, sur la partition, de la note "ré". Il pourrait donc s'agir d'un simple jeu de sonorités.
4) Le " ré " peut symboliser le sang de Jésus qui " coule sur les pavés ". Dans ce sang, Mylène voit de la lumière. Il annonce la rébellion des chrétiens qui s'insurgeront contre le judaïsme et mettront en pratique leur propre religion, condamnés à toutes sortes de sévices pour cette raison. Mylène fait un parallèle entre la rébellion des Chrétiens après la mort du Christ et son désir à elle de voir le monde tout changer (sans violence, cf. refrain), de se réveiller et redonner sa place à l'Amour (" J'appelle au grand nombre le droit d'aimer ").

Fragile abîme
Fragile abîme
Pâle horizon
Pâle horizon
Son Être se fige
Son Être se fige
C'est l'abandon
C'est l'abandon
Les eaux qui souffrent en nous
Les eaux qui souffrent en nous
Sont dérision
Sont dérision
Devant le souffle démon
Devant le souffle démon
De la soumission
De la soumission

Mettre en danger
Mettre en danger
Tous nos secrets
Tous nos secrets
Ouvrir les portes
Ouvrir les portes
Diminuer l'obscurité
Diminuer l'obscurité
Si ce n'est vain
Si ce n'est vain
Pourquoi demain
Pourquoi demain

[Refrain]
[Refrain]
Réveiller le monde
Réveiller le monde
Rêver d'un autre "été"
Rêver d'un autre "été"
Être doit répondre
Être doit répondre
Réveiller l'humanité
Réveiller l'humanité
Révolus les mondes
Révolus les mondes
Sans une révolution
Sans une révolution
J'appelle au grand nombre
J'appelle au grand nombre
Le droit d'aimer
Le droit d'aimer

C'est le tumulte, je sais
C'est le tumulte, je sais
Je n'y vois plus
Je n'y vois plus
Que des anges aux pieds
Que des anges aux pieds
Qui saignent
Qui saignent
Aux coeurs cousus
Aux coeurs cousus

Je suis un nom
Je suis un nom
Sommes légion...
Sommes légion...
Et de lumière
Et de lumière
Sur les pavés
Sur les pavés
Coule le ré
Coule le ré
De rébellion
De rébellion
De nos prières
De nos prières

[Refrain] x3
[Refrain] x3

 
Publié par 9247 6 4 3 le 3 septembre 2008, 17:52.
 

Vos commentaires

catwoman-cherry Il y a 8 an(s) 4 mois à 21:47
8945 6 4 3 catwoman-cherry Site web faut etre passionné de religion pour faire une expliquation aussi bien
E.L. Il y a 8 an(s) 4 mois à 22:56
9247 6 4 3 E.L. merci !
il faut aimer faire des recherches aussi lol
Moni-Chan Il y a 7 an(s) 4 mois à 00:08
8666 5 3 3 Moni-Chan Je suis catholique mais sincèrement je n'avais pas vu sous cet angle ... putain j'en apprends des chose ici.Je suis contente de venir sur ce site depuis plus d'un an et d'être inscrite depuis un petit bout de temps ;-)
Boissinotjerome Il y a 2 an(s) à 14:41
708 4 1 Boissinotjerome moi personnellement , j'en ai tiré cette explication
- sur 'Réveiller Le Monde ' je crois en avoir compris le sens :
-- Rien ne va plus dans notre monde, les politiques, les religions et les les milliardaires qui le dirigent veulent nous cadrer à leur manière (Devant le souffle démon de la soumission)
-- ils faut oser se réaffirmer et ce battre pour nos droits naturels (Mettre en danger Tous nos secrets Ouvrir les portes Diminuer l'obscurité Si ce n'est vain Pourquoi demain )
-- Il faut se battre et se réveiller pour faire le choix d'aimer comme on l'entend avec qui on veut ( Révolus les mondes Sans une révolution J'appelle au grand nombre Le droit d'aimer )
-- ça je le ressent pour le droit du mariage gay et tout le tumulte que cela cause actuellement ( C'est le tumulte, je sais
Je n'y vois plus Que des anges aux pieds Qui s'aiment Aux cœurs cousus )
-- if faut se rebeller et manifester ( Je suis un nom Sommes légion...Et de lumière Sur les pavés Coule le ré De rébellion
De nos prièr
Caractères restants : 1000