Facebook

 

Paroles de la chanson «Dieu» (avec traduction) par Java

Java
0 0
Chanteurs : Java
Albums : Hawaï

Paroles et traduction de «Dieu»

Dieu (Dieu)

Je pense qu'il n'y a rien à expliquer de plus dans cette chanson assez pittoresque ; Dieu vient faire un tour sur Terre.
La chanson montre un Dieu plutôt... humain, après tout. Se satisfaisant des plaisirs humains, cédant à la tentation, ayant les mêmes faiblesses, la même vulnérabilité à la vie et au monde.
Ps : La Grande Bouffe, de Marco Ferreri, est un film dans lequel des amis s'organisent pour un grand banquet qui finit en orgie.

C'était un jour pas comme les autres, 'commence par une chose extraordinaire ;
C'était un jour pas comme les autres, 'commence par une chose extraordinaire ;
J'me suis réveillé la tête dans l'cul : ça m'était pas arrivé d'puis hier.
J'me suis réveillé la tête dans l'cul : ça m'était pas arrivé d'puis hier.
Rien à faire ; qu'est ce que je fais là ?
Rien à faire ; qu'est ce que je fais là ?
Un jour de plus dans le lit, mon foie me pardonne plus,
Un jour de plus dans le lit, mon foie me pardonne plus,
Je crois que c'était un -samedi ? -
Je crois que c'était un -samedi ? -

J'suis rentré dans une église, j'ai appelé Dieu comme Don Camillo ;
J'suis rentré dans une église, j'ai appelé Dieu comme Don Camillo ;
J'avais vu le film mais rien a faire, y sortait rien de là haut,
J'avais vu le film mais rien a faire, y sortait rien de là haut,
J'me suis dit un tel mégalo,
J'me suis dit un tel mégalo,
Y'a qu'une solution pour le sortir de la perfection,
Y'a qu'une solution pour le sortir de la perfection,
Alors je l'ai traité de tous les noms :
Alors je l'ai traité de tous les noms :
Gros con, enculé, descend si t'es un homme !
Gros con, enculé, descend si t'es un homme !
J'la prends dans l'bain Marie,
J'la prends dans l'bain Marie,
J'lui parle toutes les langues de Babel et j'te maudis ;
J'lui parle toutes les langues de Babel et j'te maudis ;
La Terre a tremblé, bruits d'tonnerre ;
La Terre a tremblé, bruits d'tonnerre ;
Deux mille ans qu'il avait pas mis les pieds sur Terre,
Deux mille ans qu'il avait pas mis les pieds sur Terre,
Il a tapé une crise... de nerf !
Il a tapé une crise... de nerf !

J'ai tapé l'flip, devant l'barracuda ;
J'ai tapé l'flip, devant l'barracuda ;
Il avait moins l'physique de Jesus Christ que celui d'Bouddha ;
Il avait moins l'physique de Jesus Christ que celui d'Bouddha ;
J'ai joué les martyrs et il m'a pardonné,
J'ai joué les martyrs et il m'a pardonné,
Il a fait une croix sur l'embrouille et on a bu un demi accompagné de quelques olives ;
Il a fait une croix sur l'embrouille et on a bu un demi accompagné de quelques olives ;
J'lui ai dit "c'est quoi l'art de vivre ;
J'lui ai dit "c'est quoi l'art de vivre ;
Le monde moderne m'emmerde, j'ai pas l'esprit d'initiative... "
Le monde moderne m'emmerde, j'ai pas l'esprit d'initiative... "

Mais qu'est-ce que j'fais là ;
Mais qu'est-ce que j'fais là ;
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai l'flow
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai l'flow
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
Moi j'voudrais finir comme dans La Grande Bouffe de Marco Ferreri. (bis)
Moi j'voudrais finir comme dans La Grande Bouffe de Marco Ferreri. (bis)

Il voulait voir le désastre, j'l'ai emmené a Pigale ;
Il voulait voir le désastre, j'l'ai emmené a Pigale ;
Surpris et naïf, il a été choqué, mais dans ses yeux s'est allumé une lueur de vice.
Surpris et naïf, il a été choqué, mais dans ses yeux s'est allumé une lueur de vice.
Il m'a dit : "j'veux voir des gens en transe qui prient pour ma face.
Il m'a dit : "j'veux voir des gens en transe qui prient pour ma face.
- Une église ?
- Une église ?
- Non quelque chose de plus classe"
- Non quelque chose de plus classe"
J'ai fait : "taxi, au Palace... "
J'ai fait : "taxi, au Palace... "

Dans la teboi on était frak ; que d'la téték
Dans la teboi on était frak ; que d'la téték
Qui t'pétent les rones, un max de branchés ; "tu me mates, j'te mate"
Qui t'pétent les rones, un max de branchés ; "tu me mates, j'te mate"
Pas trop mon truc, j'fait "On s'arrache.
Pas trop mon truc, j'fait "On s'arrache.
- Faudrait qu'j'me lâche, t'a rien a meffe ?
- Faudrait qu'j'me lâche, t'a rien a meffe ?
- Tu veux du teuchi ?
- Tu veux du teuchi ?
- Amène les cônes. "
- Amène les cônes. "
Et il a pris un exhausty, il a fait la danse de Saint-Guy,
Et il a pris un exhausty, il a fait la danse de Saint-Guy,
On s'est fini en after à l'Enfer, il a croqué le fruit
On s'est fini en after à l'Enfer, il a croqué le fruit
Défendu ; il est parti s'envoyer en l'air à l'hotel avec une bombe sexy
Défendu ; il est parti s'envoyer en l'air à l'hotel avec une bombe sexy
Qui avait le diable au corps, pécher les plaisirs de la vie et puis,
Qui avait le diable au corps, pécher les plaisirs de la vie et puis,
A 11h du matin j'l'ai repêché, gisant tout en suaire,
A 11h du matin j'l'ai repêché, gisant tout en suaire,
Avec une bonne crise de foie ; il a béger, batisant l'parterre ;
Avec une bonne crise de foie ; il a béger, batisant l'parterre ;
Son souffle divin avait des relents d'outre tombe, il m'a dit :
Son souffle divin avait des relents d'outre tombe, il m'a dit :
"Où est la lumière ? je sombre...
"Où est la lumière ? je sombre...

Mais qu'est-ce que j'fais là, affalé, croquant l'fruit défendu ?
Mais qu'est-ce que j'fais là, affalé, croquant l'fruit défendu ?
Tout c'qui est foireux m'fascine, il faut qu'j'me casse avant d'être foutu ;
Tout c'qui est foireux m'fascine, il faut qu'j'me casse avant d'être foutu ;
On est quel jour ?
On est quel jour ?
- Dimanche.
- Dimanche.
- le septième ; 'faut que je change le système", ;
- le septième ; 'faut que je change le système", ;
Et Dieu créa la flemme. (bis)
Et Dieu créa la flemme. (bis)

C'est devenu un frère, un compagnon de galére ;
C'est devenu un frère, un compagnon de galére ;
Pour moi il a fait un pacte avec St Pierre,
Pour moi il a fait un pacte avec St Pierre,
J'ai l'droit d'emmener un pack avant ma mise en bière.
J'ai l'droit d'emmener un pack avant ma mise en bière.
Et puis il a voulu rentrer chez lui,
Et puis il a voulu rentrer chez lui,
On a prit le premier RER de 5h30, l'omnibus pour l'paradis,
On a prit le premier RER de 5h30, l'omnibus pour l'paradis,
On a fait un arrêt a l'épicerie,
On a fait un arrêt a l'épicerie,
On arrive a la gare c'était la grève,
On arrive a la gare c'était la grève,
On voulait rentrer dans l'au-delà, mais on était d'dans jusqu'au cou ;
On voulait rentrer dans l'au-delà, mais on était d'dans jusqu'au cou ;
Cherchant du rêve, on est restés sur l'banc
Cherchant du rêve, on est restés sur l'banc
A regarder les hommes brasser du vent ;
A regarder les hommes brasser du vent ;
Si vous cherchez une fin a la chanson, bah y en a pas vraiment,
Si vous cherchez une fin a la chanson, bah y en a pas vraiment,
On a juste fini par se demander :
On a juste fini par se demander :

Mais qu'est-ce qu'on fait là ;
Mais qu'est-ce qu'on fait là ;
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai le flow,
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai le flow,
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
Moi j'voudrais finir comme dans La Grande Bouffe de Marco Ferreri.
Moi j'voudrais finir comme dans La Grande Bouffe de Marco Ferreri.

Mais qu'est-ce qu'on fait là ;
Mais qu'est-ce qu'on fait là ;
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai le flow,
Affalé, fou, félé, un feignant, j'ai le flow,
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Décontracté du gland, j'ai des relents d'buffet froid,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
Y'en a qui rêvent de soirées Ferrero, de Ferrari,
- Moi j'voudrais finir
- Moi j'voudrais finir
- Mais tu peux pas, t'es infini (bis)
- Mais tu peux pas, t'es infini (bis)

 
Publié par 12656 7 4 4 le 24 novembre 2008, 21:34.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000