Facebook

 

Paroles de la chanson «Timor» (avec traduction) par Karma Sutra

0 0
Chanteurs : Karma Sutra

Paroles et traduction de «Timor»

Timor ()

YWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYWYW

Un peuple lointain brûle sans fin sur une île plongée dans l'océan indien, entre deux parallèles au soleil…
Un peuple lointain brûle sans fin sur une île plongée dans l'océan indien, entre deux parallèles au soleil…

Oublié, ignoré, perdu, inconnu… Mais c'était sans compter sur la nouvelle donne, puisque les hommes, après Hiroshima, Nagasaki, continuent le combat, bloc contre bloc, bien contre mal, idéal contre idéal…
Oublié, ignoré, perdu, inconnu…

Mais c'était sans compter sur la nouvelle donne, puisque les hommes, après Hiroshima, Nagasaki, continuent le combat, bloc contre bloc, bien contre mal, idéal contre idéal…

La guerre est froide, tout se glace, chaque terre représente une menace potentielle, un espace interstitiel, alors on place ses pions, ses rois, ses reines, ses lions, ses gazelles.
La guerre est froide, tout se glace, chaque terre représente une menace potentielle, un espace interstitiel, alors on place ses pions, ses rois, ses reines, ses lions, ses gazelles.

Stabiliser l'Asie, une stratégie, un credo pour Suharto. L'homme offre des garanties en Indonésie. L'Occident le soutien, Washington le nourrit…
Stabiliser l'Asie, une stratégie, un credo pour Suharto.

L'homme offre des garanties en Indonésie.

L'Occident le soutien, Washington le nourrit…

L'homme fédère la nation, en nettoyant la région, peu à peu l'homme fait de son mieux. Elimine la rébellion rouge de son pays par le sang. Dispose des vies, du temps, d'argent, d'armements.
L'homme fédère la nation, en nettoyant la région, peu à peu l'homme fait de son mieux. Elimine la rébellion rouge de son pays par le sang.

Dispose des vies, du temps, d'argent, d'armements.
Mais le Timor le soucie, alors il se remémore. Exhorte les foules, exhorte la haine, exporte ses cohortes militaires pour écraser ces cloportes, écraser ces chimères…

Mais le Timor le soucie, alors il se remémore.
Puisqu'il en va de l'ordre mondial, de la sécurité minimale. Cet îlot est crucial, capital, vital. Alors que l'opinion ignore et que les chars mitraillent, le Timor n'est qu'un nouveau point de détail, un parasite, un bruit blanc, une faille… perdue quelque part entre l'indifférence générale et la mauvaise conscience occidentale… Les hommes et les femmes tombent sous les balles, couverts par l'immunité diplomatique du billet vert, dans un silence glacial…
Exhorte les foules, exhorte la haine, exporte ses cohortes militaires pour écraser ces cloportes, écraser ces chimères…

Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort, pire encore, vends les balles, compte les corps, et honore, honore chaque général et encore et encore et encore et encore …
Puisqu'il en va de l'ordre mondial, de la sécurité minimale.

Cet îlot est crucial, capital, vital.

Alors que l'opinion ignore et que les chars mitraillent, le Timor n'est qu'un nouveau point de détail, un parasite, un bruit blanc, une faille…

Angleterre, France, Canada, Australie, USA, le Timor vous a fait roi, le Timor nous a fait roi, roi, roi…
Perdue quelque part entre l'indifférence générale et la mauvaise conscience occidentale…

Les hommes et les femmes tombent sous les balles, couverts par l'immunité diplomatique du billet vert, dans un silence glacial…

Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort, pire encore, vends les balles, compte les corps, et honore, honore chaque général et encore et encore et encore et encore …
Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort pire encore, vends les balles, compte les corps…

Angleterre, France, Canada, Australie, USA, le Timor vous a fait roi, le Timor nous a fait roi, roi, roi…
Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort, vends les balles et compte les corps, vends les balles et compte les corps…

Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort pire encore, vends les balles, compte les corps…
Vends les balles, compte les corps…

Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort, vends les balles et compte les corps, vends les balles et compte les corps…

Vends les balles, compte les corps…

 
Publié par 14402 5 4 3 le 11 décembre 2008, 19:57.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000