Facebook

 

Paroles de la chanson «L'invisible» (avec traduction) par Debout Sur Le Zinc

De Charybde En Scylla (2008)
0 0
Chanteurs : Debout Sur Le Zinc

Paroles et traduction de «L'invisible»

L'invisible (L'invisible)

Dans ce qu'on peut en lire, la chanson parle de gens qui sont un peu à l'ouest, laissés de côté, paumés, volontairement peut-être ; qui ne suivent pas le même chemin que les autres et qui s'en vont loin de leur monde, loin de leur présence, hors de leur vue.

Dans le premier couplet, il introduit la chose. Il est arrivé au milieu du truc, sans savoir de quoi il s'agissait, il attrape le train en marche. On peut rire, se moquer, le laisser dans l'ignorance de celui qui n'a rien suivit depuis le début. Après tout, qui vous dit qu'il avait envie d'être là ? Ces gens qui suivent le train de la vie, et le monde qui lui tend une main secourante, mais lui il n'en veut pas ! Laissez-le tranquille.
Il va partir rejoindre ceux qui sont laissés sur le côté, les marginaux, les invisibles.

Deuxième paragraphe.
Il plonge dans la mer, hors du monde. Plouf. Il se jette à l'eau, seul, et oh ! Voila que des milliers sont comme lui, ayant fui le chemin, exilés. Certains ne peuvent plus survivre, certains coulent, périssent. Mais ils n'agiteront pas les bras. Ils ne demanderont pas d'aide. Inutile de leur tendre la main, ils n'en veulent pas. Il préfèrent rester sur le bord du chemin jusqu'à la fin.
Ils ne sont pas loin, au dessus, en dessous, mais vous ne les voyez pas ; ils écrivent leur histoire. Ils on quitté votre monde enchanté, et marchent, loin de vous, sur leur propre route, au volant de leur propre engin, vers l'espoir.

Troisième.
Il a quitté le train en route ; il est parti au milieu, il a sauté hors du wagon qui vous emmène tous. Il ne fallait pas lui dire quelle serait sa vie, lui dicter sa conduite, élaborer vos plans à la con. Il est libre, il choisit de partir loin de vous. Vous n'aurez pas ce qu'il a a donner, il en fera ce qu'il veut, vous n'aurez pas son pouvoir pour vous, pour vos bénéfices, votre intérêt. Votre main tendue, gardez-la !
Il partira seul, libre, sur son propre chemin, où personne ne pourra lui dire où aller.

Une chanson pour ceux qui ont décidé de ne pas suivre la voie qui leur a été tracée ; pour ne pas entrer dans le chemin dicté par ce monde où vous avez été malgré vous jeté. Pour ceux qui choisissent de fuir le chemin, et s'en aller vivre leur propre vie, à leur façon, loin de ce qui vous embarrasse par son étrangeté et son anormalité.

J'ai pris le train en route,
J'ai pris le train en route,
Pardon, mais je n'écoutais pas ;
Pardon, mais je n'écoutais pas ;
Vous pouvez rire de moi ;
Vous pouvez rire de moi ;
Me laisser sur le bord,
Me laisser sur le bord,
Sans trop d'efforts.
Sans trop d'efforts.
Je vous dirai peut-être
Je vous dirai peut-être
Que je ne veux plus être là ;
Que je ne veux plus être là ;
Plongé dans l'embarras,
Plongé dans l'embarras,
A laisser dans le vent
A laisser dans le vent
La main qu'on me tend.
La main qu'on me tend.

J'irai lentement
J'irai lentement
Aux abonnés absents,
Aux abonnés absents,
Me faire une place
Me faire une place
Loin de ce qui vous embarrasse.
Loin de ce qui vous embarrasse.

La tête la première,
La tête la première,
Je me jette à la mer,
Je me jette à la mer,
Et je vois,
Et je vois,
Les milliers comme moi ;
Les milliers comme moi ;
Promenant leur exil
Promenant leur exil
A domicile.
A domicile.
Tant pis pour ceux qui tombent à pic
Tant pis pour ceux qui tombent à pic
Sans même agiter les bras.
Sans même agiter les bras.
Vous ne les verrez pas
Vous ne les verrez pas
Saisir un seul instant
Saisir un seul instant
La main qu'on leur tend.
La main qu'on leur tend.

Ils iront sûrement
Ils iront sûrement
Aux abonnés absents ;
Aux abonnés absents ;
Se faire une place
Se faire une place
Loin de ce qui vous embarrasse.
Loin de ce qui vous embarrasse.

Tout près de vous,
Tout près de vous,
Juste au dessus, juste en dessous ;
Juste au dessus, juste en dessous ;
Écrivant l'histoire,
Écrivant l'histoire,
Là où personne ne peut les voir ;
Là où personne ne peut les voir ;
Juste à côté,
Juste à côté,
Sur la parallèle désenchantée ;
Sur la parallèle désenchantée ;
Marchant vers l'espoir,
Marchant vers l'espoir,
Loin de vouuuuuhouuuus !
Loin de vouuuuuhouuuus !

J'ai fui le train en route,
J'ai fui le train en route,
Pardon, mais il ne fallait pas
Pardon, mais il ne fallait pas
Élaborer pour moi
Élaborer pour moi
Des plans sur la comète,
Des plans sur la comète,
Sans queue ni tête.
Sans queue ni tête.
Pour un oui qui vous porte au nues,
Pour un oui qui vous porte au nues,
Vous n'aurez jamais ma voix ;
Vous n'aurez jamais ma voix ;
Et ne m'en veuillez pas
Et ne m'en veuillez pas
Si je mords à pleines dents
Si je mords à pleines dents
La main qu'on me tend.
La main qu'on me tend.

Puis j'irai fièrement
Puis j'irai fièrement
Aux abonnés absents,
Aux abonnés absents,
De tout ce qui vous embarrasse.
De tout ce qui vous embarrasse.

Tout près de vous,
Tout près de vous,
Juste au dessus, juste en dessous ;
Juste au dessus, juste en dessous ;
Au fil du hasard,
Au fil du hasard,
Là où personne ne peut me voir ;
Là où personne ne peut me voir ;
Juste à côté,
Juste à côté,
Sur la parallèle désenchantée ;
Sur la parallèle désenchantée ;
Marchant vers l'espoir,
Marchant vers l'espoir,
Loin de vouuuuuhouuuus !
Loin de vouuuuuhouuuus !

 
Publié par 12656 7 4 4 le 15 décembre 2008, 20:55.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000