Facebook

 

Paroles de la chanson «Vent D'automne» (avec traduction) par Veronique Bilodeau

Veronique Bilodeau
0 0
Chanteurs : Veronique Bilodeau

Paroles et traduction de «Vent D'automne»

Vent D'automne (Vent D'automne)

Dans cette chanson, elle parle d'une relation, qui au fure et a mesure de temps de dégrade, pour que enfin, il n'y est plus rien.

Vent d'automne
Le vent souffle dans tes beaux cheveux

Et tu me regardes droit dans les yeux
Le vent souffle dans tes beaux cheveux
Armé de ta guitare, tu m'offres une mélodie
Et tu me regardes droit dans les yeux
Et mon coeur bat si vite, enfin il revit
Armé de ta guitare, tu m'offres une mélodie
Quand je te vois, sur tes lèvres naît un sourire
Et mon coeur bat si vite, enfin il revit
Et dire que certains croient qu'en octobre, tout est désir
Quand je te vois, sur tes lèvres naît un sourire
Pourtant, dans ton coeur sont apparus des sentiments
Et dire que certains croient qu'en octobre, tout est désir
C'est peut-être pourquoi tu m'as dit que tu m'aimais vraiment
Pourtant, dans ton coeur sont apparus des sentiments

C'est peut-être pourquoi tu m'as dit que tu m'aimais vraiment
Les feuilles se mettent tranquillement à s'envoler

Et sur le sol, viennent se déposer
Les feuilles se mettent tranquillement à s'envoler
Le soleil brille et vient rayonner sur toi
Et sur le sol, viennent se déposer
Et l'espoir m'enveloppe avec le froid
Le soleil brille et vient rayonner sur toi
Tu me regardes, les yeux remplis d'étoiles
Et l'espoir m'enveloppe avec le froid
Et tu me promets de ne jamais hisser les voiles
Tu me regardes, les yeux remplis d'étoiles
Certains disent que c'est comme un amour d'été
Et tu me promets de ne jamais hisser les voiles
Mais je crois que le vent d'automne nous a envoûtés
Certains disent que c'est comme un amour d'été

Mais je crois que le vent d'automne nous a envoûtés
Le vent souffle encore dans tes beaux cheveux

Et nous ne sommes plus que tous les deux
Le vent souffle encore dans tes beaux cheveux
À marcher au bord de cette rivière
Et nous ne sommes plus que tous les deux
Et à s'aimer encore un peu plus qu'hier
À marcher au bord de cette rivière
Même après plusieurs heures emmitouflés dans le froid
Et à s'aimer encore un peu plus qu'hier
Je ne me lasse pas, en autant que tu sois là
Même après plusieurs heures emmitouflés dans le froid
Tu poses ma main sur ton coeur qui bat
Je ne me lasse pas, en autant que tu sois là
Et tu me dis que s'il bat si vite, c'est grâce à moi
Tu poses ma main sur ton coeur qui bat

Et tu me dis que s'il bat si vite, c'est grâce à moi
Les feuilles tombent encore et les arbres sont dépouillés

Et la chaleur disparaît au fil des journées
Les feuilles tombent encore et les arbres sont dépouillés
Malgré tout, ta main reste dans la mienne
Et la chaleur disparaît au fil des journées
Aucun doute à mon esprit, car je sais que tu m'aimes
Malgré tout, ta main reste dans la mienne
Tu me regardes, les yeux remplis d'étoiles
Aucun doute à mon esprit, car je sais que tu m'aimes
Et tu me promets de ne jamais hisser les voiles
Tu me regardes, les yeux remplis d'étoiles
Certains disent que ce n'est qu'un amour d'été
Et tu me promets de ne jamais hisser les voiles
Mais je crois que le vent d'automne nous a rassemblés
Certains disent que ce n'est qu'un amour d'été

Mais je crois que le vent d'automne nous a rassemblés

La tempête entremêle tes beaux cheveux

Et ce soir, je passe aux aveux
La tempête entremêle tes beaux cheveux
Je t'écrirai des milliers de mélodies et chanterai pour toi
Et ce soir, je passe aux aveux
Car mon seul désir est de te voir auprès de moi
Je t'écrirai des milliers de mélodies et chanterai pour toi

Car mon seul désir est de te voir auprès de moi
Les flocons viennent couvrir les feuilles auparavant tombées

Et le froid de l'hiver ne nous a pas épargnés
Les flocons viennent couvrir les feuilles auparavant tombées
Maintenant, je laisse ton coeur de glace
Et le froid de l'hiver ne nous a pas épargnés
Et je crois bien qu'Elle prend peu à peu ma place
Maintenant, je laisse ton coeur de glace
Tu ne me regardes plus et tes yeux sont vides d'étoiles
Et je crois bien qu'Elle prend peu à peu ma place
Et tu as failli à ta promesse puisque tu as hissé les voiles
Tu ne me regardes plus et tes yeux sont vides d'étoiles
Maintenant que l'hiver est venu nous séparer
Et tu as failli à ta promesse puisque tu as hissé les voiles
Je prie pour que le vent d'automne vienne tout arranger
Maintenant que l'hiver est venu nous séparer

Je prie pour que le vent d'automne vienne tout arranger

 
Publié par 5419 5 2 2 le 22 février 2009, 20:21.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000