Facebook

 

Paroles de la chanson «Te Lo Has Creido Tú» (avec traduction) par Chambao

0 0
Chanteurs : Chambao
Albums : Pokito A Poco

Paroles et traduction de «Te Lo Has Creido Tú»

Te Lo Has Creido Tú (Tu te l'es créé toi-même)

Les paroles ne sont pas intéressantes, elles ne veulent rien dire, ne racontent pas d'histoire.
C'est une des caractéristiques principales du flamenco qui ne cherche pas à raconter une histoire mais à décrire un sentiment.

Ici, c'est l'incompréhension, l'énervement, la solitude et la jalousie qui dominent.

Ce qui est important, c'est la musique :
- La guitare
- La voix de la chanteuse
- Les touches de trompette

Yo no entiendo de colores
Moi je ne comprends pas les couleurs
Ni de valores de bolsa
Ni le prix des sacs
Ni de fondos de pensiones
Ni les fonds de pensions
Que a mi me tira otra cosa
Parce que je suis intéressée dans d'autres choses

Tan solo, tan solo se lo que siento
Si seul, si seul je sais ce que je ressens
Nadie lo puede negar
Personne ne peut le nier
El uno me vale un ciento
Un me vaut cent
Si lo puedo comprobar
Si je peux le constater
Y lo quiero comprobar...
Et je veux le constater

Muchas palabras se pierden
Beaucoup de mots se perdent
En la cienaga del limbo
Dans les marécages des limbes
Si el propósito no es puro (puro ni na)
Si l'intention n'est pas pure (pure ni rien)
Y la conciencia es camino
Et la conscience est chemin
Tuvakabama, mu ma...
Tuvakabama, mu ma

Tu y tu, si tu, lo tendrás to pensao
Toi et toi, oui toi, tu auras tout pensé
La familia y el trabajo
La famille et le travail
El plan de jubilacion
Le plan de retraite
Lo tienes to controlao
Tu l'as tout sous contrôle
Te la creío tu
Tu te l'as créé toi-même
Que si, te la creío tu
Oui, tu te l'as créé toi-même

Y tu crees que la solución
Et toi tu crois que la solution
De que se arregle to'
Pour que tout s'arrange
Es que te toque el cupón...
C'est que t'atteigne le coupon
Que si, te la creío tu
Car oui, tu te l'es créée toi même

Palabras que no se pierden ehe !
Des mots qui ne se perdent pas ehe !
Y no se perdio...
Et ça ne s'est pas perdu...
Ya estaba viendo la tele to embolillao
J'étais déjà en train de regarder la télé, tout embouteillé
Y me desperte de mi letargo una canción
Et je me suis réveillé, dans mon lecteur, une chanson
Resulta que era Chambao.
Il s'est avéré que c'était Chambao.

 
Publié par 12147 6 4 4 le 21 mars 2009, 16:43.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000