Facebook

 

Paroles de la chanson «Peuple Du Moment» (avec traduction) par Les Ogres De Barback

Irfan - Le Héros (1999)
0 0
Chanteurs : Les Ogres De Barback

Paroles et traduction de «Peuple Du Moment»

Peuple Du Moment (Peuple du moment)

Cette chanson, je pense que c'est évident, et une plaidoirie envers les femmes, la façon dont elles sont traitées, et leur position par rapport aux hommes dans les religions. Une chanson, donc, contre la misogynie des croyances divines.
Le premier paragraphe parle à la place des femmes,
On a vécu sans histoires
Rappelant qu'aux femmes ne sont prêtés que peu de rôles dans l'histoire, qu'elles n'y apparaissent pas ou peu, et que c'est ainsi, qu'elles ont toujours été mise à l'écart et "accusée", par les hommes. Alors que, si c'est leur dieu qui a fait ça, pourquoi les accuser ainsi ? Quelle cruauté de les brimer, alors qu'elles sont victimes ? Il est à relever dans ce paragraphe le "mes enfants", qui rappelle discrètement que tous ces hommes naissent de femmes, malgré tout.

Le deuxième paragraphe est une excuse de la part de l'auteur, qui dit clairement qu'il écrit pour les femmes, et qui sent sur lui le poids des fautes des hommes, qu'il se sent coupable d'en être un, qu'il a honte d'être de ceux-là, de ceux qui se voient en tant qu'hommes, supérieurs à la femme, et qui par là même imagent dieu par un homme, et non une femme.

Au troisième, justement, il revient sur ça. Pourquoi pense-t-ils ça ? Franchement ? Comment peuvent-ils imaginer un seul instant que dieu est un homme, et non une femme ? Critique du fanatisme religieux
Ces fous, fanas, prêts à se pendre
Pour la volonté d'une prière ?

Au quatrième, il glorifie ces femmes dont le caractère leur permet d'ainsi se battre contre ces gens, allant jusqu'à dire qu'il voudrait être comme elles, des femmes.

Au cinquième, il s'adresse enfin aux hommes qu'il juge tant, leur demandant de lui pardonner sa franchise et ses accusations, énonçant malgré tout ses différences avec eux, ces fanatiques, ces croyants qui voient en dieu une Vérité, et il leur adresse un conseil...

... Au sixième. Il dit ce qu'il veut que les religions admettent, maintenant, qu'elles se rendent compte, qu'elles comprennent, qu'elles réalisent. Qu'elles voient que les femmes sont, par rapport aux hommes, les plus belles créatures de la nature de par le fait justement qu'elles sont ce que les hommes ne connaitront jamais.
Qu'il n'y a de plus beau pays
Que celui qui leur est interdit.
... Et que tout, chez les femmes, est plus noble que les combats des hommes, les guerres, les affrontements, tout ce qui fait leurs vies.

On a vécu sans histoires,
On a vécu sans histoires,
Nous, femmes, peuple du moment ;
Nous, femmes, peuple du moment ;
Portant en nous, par hasard,
Portant en nous, par hasard,
Le portrait d'un drôle de tourment.
Le portrait d'un drôle de tourment.
Si votre dieu nous a fait sans âme,
Si votre dieu nous a fait sans âme,
Qu'il serait fort cruel mes enfants,
Qu'il serait fort cruel mes enfants,
De brandir contre nous la lame
De brandir contre nous la lame
De votre religion de perdants.
De votre religion de perdants.

Ô femmes de tous pays,
Ô femmes de tous pays,
C'est pour vous que cette chanson,
C'est pour vous que cette chanson,
Humblement fut écrite
Humblement fut écrite
Par un homme, triste situation.
Par un homme, triste situation.
Honte, sur moi la honte de leurs routes,
Honte, sur moi la honte de leurs routes,
Tous ces mauvais bougres aigris,
Tous ces mauvais bougres aigris,
Qui jamais, non jamais, ne doutent
Qui jamais, non jamais, ne doutent
Que Dieu puisse être une femme aussi.
Que Dieu puisse être une femme aussi.

Qu'ont-ils donc à se méprendre ;
Qu'ont-ils donc à se méprendre ;
Qu'ont-ils donc à lire de travers
Qu'ont-ils donc à lire de travers
Ces fous, fanas, prêts à se pendre
Ces fous, fanas, prêts à se pendre
Pour la volonté d'une prière ?
Pour la volonté d'une prière ?
Il me semble très difficile
Il me semble très difficile
D'imaginer un seul instant
D'imaginer un seul instant
Que tous ces milliers d'imbéciles
Que tous ces milliers d'imbéciles
Naissent de votre corps si charmant.
Naissent de votre corps si charmant.

Petites filles d'Algérie,
Petites filles d'Algérie,
Ô Belles femmes d'Arménie ;
Ô Belles femmes d'Arménie ;
Je me veux de votre pays,
Je me veux de votre pays,
Je me veux de votre sexe aussi.
Je me veux de votre sexe aussi.
J'aimerais dans la rue tout comme vous
J'aimerais dans la rue tout comme vous
Descendre défier les plus fous,
Descendre défier les plus fous,
Les musulmans, juifs ou chrétiens ;
Les musulmans, juifs ou chrétiens ;
Intégristes du petit matin.
Intégristes du petit matin.

Oh Messieurs, pardonnez-moi,
Oh Messieurs, pardonnez-moi,
J'essaye d'être le plus sincère,
J'essaye d'être le plus sincère,
Mais savez-vous que si ma foi
Mais savez-vous que si ma foi
Un jour vécut, ce fut pour ma mère.
Un jour vécut, ce fut pour ma mère.
Moi jamais je ne suis certain,
Moi jamais je ne suis certain,
Et je doute pour le moindre refrain ;
Et je doute pour le moindre refrain ;
Je ne prône aucun message,
Je ne prône aucun message,
Juste un conseil sans faux-héritage.
Juste un conseil sans faux-héritage.

Qu'un jour vos maudites religions
Qu'un jour vos maudites religions
Admettent sans fausses intentions
Admettent sans fausses intentions
Qu'il n'y a de plus beau pays
Qu'il n'y a de plus beau pays
Que celui qui leur est interdit.
Que celui qui leur est interdit.
Qu'une femme vaut bien plus qu'un homme ;
Qu'une femme vaut bien plus qu'un homme ;
Qu'une femme vaut bien mieux que ça,
Qu'une femme vaut bien mieux que ça,
Que même leur chagrin monotone
Que même leur chagrin monotone
Est plus noble que vos combats.
Est plus noble que vos combats.

Qu'une femme vaut bien plus, en somme,
Qu'une femme vaut bien plus, en somme,
Que les hommes qui se battent ici, là ;
Que les hommes qui se battent ici, là ;
Et que leur chagrin pour les hommes
Et que leur chagrin pour les hommes
Me fait aimer les femmes ici-bas.
Me fait aimer les femmes ici-bas.

 
Publié par 12656 7 4 4 le 2 avril 2009, 21:16.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000